Archives mensuelles : septembre 2007

Choux, chouquettes, pti chou-choco

Yeeeeehhaaa!!!

Oui, encore du sucré, j’en connais un ou deux qui vont me dire que la pâte à choux, c’est fourrée à la crème de langoustine qu’ils l’aiment, mais, héhé, c’est une bonne idée ma foi!!! :-D

Laissez-moi pousser mon cri encore une fois: Yeeeeehhhhaaa!!
J’ai enfin réussi mes premiers petits choux!!
Jusque là mes tentatives s’étaient comptées au nombre de une seule et unique, qui s’était soldée par un échec cuisant: des petites boules de pâtes qui n’avaient pas gonflé, qui étaient restées toutes dures et compactes, totalement immangeables…

Mais tout ça c’est du passé, car j’ai eu la chance de recevoir moi aussi le génial petit bouquin de la collection « Leçon de cuisine », le petit Pâte à choux de Sébastien Serveau, et voilà!!!

Je suis trop fière… La pâtisserie, c’est bête, mais quand c’est réussi, c’est vraiment mieux que quand c’est raté!!!  Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Desserts, Douce France, Gâteaux, Grignotages, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Cheesecake choco-poire-caramel

Dans toutes les histoires d’amour, un danger rôde toujours… Celui d’un jour se lasser, d’un jour être en overdose de l’autre.

C’est ce qui est arrivé cette année entre moi et lui…
Lui, le cheesecake…
Moi qui l’aimais d’un amour passionné, moi qui n’avais de cesse de toujours le redécouvrir, paré de saveurs toujours renouvelées, voilà qu’un jour moi l’amoureuse transie je n’étais qu’à un pas de la haine…

La seule solution avant d’en arriver à se détester: l’infidèlité… Je l’ai trompé à tours de spatules avec tout ce qui me passait par la tête: macarons, pâtes feuilletées, scones, fondants de toutes sortes, coulants indécents…

Mais comme dans toute histoire d’amour, c’était sans compter sur l’étincelle… Celle qui m’attendait patiemment au détour d’un rayon d’hypermarché espagnol, et qui allait rallumer la flamme entre nous…

Le Philadelphia…
Complice langoureux de notre fusionnel amour…

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Angleterre, Brunchs, Gâteaux, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Ma petite cuisine d’étudiante (!!) la suite – Fajitas y Guacaaaammmooooolééé!!!!

Je continue dans ma série « étudiante’…
Toujours peu de temps pour passer au fourneau, surtout que la grande s’y met à la maison, et me rappelle qu’il faut que je me dépêche de profiter d’elle… Elle n’en finit pas de grandir, bon sang quelqu’un peut m’expliquer quel est le problème avec ses revers de pantalon??
Et s’il n’y avait que les centimètres…

C’est aussi l’anniversaire d’Arthur, petit blond aux yeux bleus, tout mignon et tout poli, qui mine de rien invite ma Louloute chez lui jusqu’à 21 heures!! (‘cache bien son jeu, le petit Arthur, ah mais!! )
C’est l’image de mon bébé qui planche sur son « programme pour les élections », parce qu’elle s’est mise en tête de devenir déléguée!! (« Je serai une bonne déléguée car je suis sérieuse, et je demanderai qu’on ait un terrain de billes, et aussi plus souvent des frites à la cantine. »)
C’est le désir soudain de ne plus partager sa chambre avec sa petite soeur, qui il faut l’avouer profite de la dévotion de sa grande soeur pour ne pas s’en faire et ne jamais rien ranger.

Enfin, tout ça, quoi, pour dire qu’elle grandit, bon sang ce qu’elle grandit… Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans À tartiner, Etats-Unis / Mexique, Tartes / Tourtes / Tartines. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Ma petite cuisine d’étudiante (!!) – farandole de croque-messieurs-dames

Vous allez dire que j’exagère franchement de poster une fois par semaine et de vous proposer deux tranches de pain grillées…
En ce moment à la maison, c’est « Retour de plage attitude« , vite fait bien fait, croque-monsieur, fajitas, rouleau de printemps…
Pas de grande cuisine, mais disons que ce sera une série « Cuisine estudiantine qui ne casse ni la tête, ni les porte-monnaie » (qui a dit: et ni les briques non plus???)

Croques, donc, pour aujourd’hui… pis croque-madame, aussi, histoire qu’il y en ait pour tous les goûts… (je me rappelle du jour où, quand j’étais petite fille, ma mère m’a appris qu’un croque-monsieur se transformait en croque-madame quand on lui ajoutait tomate et oeuf au plat… J’étais épatée!:-))

Croque poulet avocado.
- Couper de très fines tranches dans l’épaisseur d’une escalope de poulet.
- Assaisonner vos aiguillettes de sel, poivre, paprika (ou autres épices à volonté).
- Faire griller ces aiguillettes dans une poêle sans matière grasse, réserver.
- Préparer le reste: fines tranches de chedar, fines rondelles de tomates, fines tranches d’avocat.
- Préparer les croques: pain, fromage, tomate, poulet grillé, avocat, poivre.
- Terminer par une rasade de Tabasco.
- Faire cuire dans une poêle avec une lichette de beurre.
- Coupez en deux en triangles et croquez…

Et voilà!

Croque-madame
- Préparer un croque à la tomate: pain, jambon, tranche de cheddar, tomate, poivre.
- faire cuire à la poêle avec une lichette de beurre.
- Pendant ce temps, faire cuire un oeuf au plat par croque (attention au timing, mes oeufs étaient un chouilla trop cuits).
- Servir avec une salade verte.

Et voilà!

Trop rapide, trop simple, mais aussi trop bon!!

Et puis avant de retourner à la plage (vite, vite, avant que l’automne n’arrive pour de bon!!!), un petit clin d’oeil à Alex, qui est dans les bras de l’amûûur en ce moment, mais histoire pour la réconforter un peu quand elle descendra de son petit nuage…

Petite photo du cheddar de maman! :-)

Peut-être que les amoureux du fromage font une tête bizarre…
Mais les amoureux de mon Caillou natal comprendront, et pardonneront…  :-)

Cette entrée a été publiée dans À grignoter, Douce France, Tartes / Tourtes / Tartines, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Un curry – Un Bolly # 9: Palak Gosht (curry d’agneau aux épinards)

Ca faisait trop longtemps…
Il fallait bien que ça arrive!
Ca sent enfin les épices dans ma cuisine qui dépérissait!

Juste parce que j’ai vraiment besoin de réconfort…
Que je vous raconte: figurez-vous que cette année, j’ai un stagiaire!
Oui, oui, un petit stagiaire tout mignon, qui arrive de l’IUFM avec son petit sac à dos et son petit air d’avoir… quoi? douze ans?? et qui s’installe à mon bureau, tout cool…
Le problème n’est pas le stagiaire, tout à fait adorable… (qui ne restera d’ailleurs pas longtemps tout cool derrière le bureau, nyark nyark nyark!!).
Mais c’est juste que, en prenant le temps de me retourner et de regarder la situation, je me suis rendue compte qu’à l’école… j’étais devenue une vieille!!!
La preuve en est: j’ai réussi à avoir un cours simple!
Un vétéran, je vous dis, la Véro…

Ben faut s’y faire, je ne suis plus la petite nouvelle, fraîchement formée, toute ingénue et assoiffée de savoirs pédagogiques, ce qui est aussi très confortable à beaucoup de points de vue… mais…
Ca n’a pas râté, en regardant dans mon miroir en rentrant de l’école ce soir, j’ai vu… des rides nouvelles!!!

« Mais non, t’es jeune…
- Ben j’suis plus vieille que les vrais jeunes, quand même!
- Ben voilà, disons que t’es une vieille jeune, ça va encore..
. »

Voilà, voilà… Ca va encore, qu’il dit… J’ai juste envie de pleurer un peu…
Alors vite un Bolly, et ne me dérangez pas, mon masque anti-âge pose! :-)

Palak gosht – Curry d’agneau aux épinards
Extrait de mon livre chouchou de Camélia Panjabi

Ingrédients
700g d’agneau (j’ai pris de l’épaule), 200g d’épinards, 100ml de yaourt, un morceau de gingembre de 2cm, 2 grosses gousses d’ail, 2 gros oignons hachés, 2 tomates concassées, 1 càs de purée de tomates, 50ml d’huile

Epices:
2 petits piments verts (ou plus si affinités!)
1 cuillère à café de cumin en poudre
1 feuille de laurier
1 graine de cardamone (noire de préférence)
2 clous de girofle
1 cuillère à café de coriandre en poudre
1 pincée de muscade en poudre
1 noix de ghee

- Mixer ensemble l’ail, le gingembre et le piment.
- Fouetter cette purée avec le yaourt,  et la moitié de la cuillère de cumin.
- Faire mariner l’agneau en coupé en morceaux dans cette sauce 1 heure minimum.

- Faire blanchir les épinards quelques minutes dans de l’eau bouillante salée, les égoutter puis les hacher.
- Faire chauffer l’huile dans une sauteuse, ajouter le laurier, la cardamone et les clous de girofle: laisser rôtir les épices afin qu’elles dégagent bien leur parfum.
- Ajouter les oignons, laisser rissoler une dizaine de minutes, jusqu’à ce que les oignons soient joliment dorés.
- Ajouter la coriandre et le reste de cumin, mouiller d’un petit verre d’eau, et laisser frémir quelques minutes (afin que les épices soient bien diluées).
- Ajouter la viande et la marinade, laisser cuire sans cesser de mélanger pour que le yaourt ne grumelle pas.
- Ajouter les tomates et la purée de tomates, bien mélanger et laisser cuire quelques minutes.
- Mouiller d’un verre d’eau et d’un peu de sel, couvrir et laisser mijoter à feu doux une dizaine de minutes.
- Quand la viande est presque cuite, ajouter les épinards, et bien mélanger.
- Rectifier l’assaisonnement si besoin.
- Laisser s’évaporer un éventuel surplus d’eau en augmentant la flamme et en laissant à découvert.
- Au moment de servir, ajouter la muscade et la noix de beurre.

Et voilà!

Comme je ne peux pas forcer sur le piment à cause de mes louloutes (qui en plus adorent les épinards), je rajoute par dessus une belle tombée de purée de piment, et l’affaire est dans le sac!

Pour accompagner ce petit plat, un petit Bolly, bien sûr!

Pour aujourd’hui, on s’éloigne des incontournables Shah Rukh, Aishwarya (qui a toujours l’air aussi jeune, ELLE), Amir et autres Kajol, pour découvrir trois acteurs qui jusque là étaient pour moi totalement inconnus au bataillon! Attention, v’la le titre: « Humko Tumse Pyaar Hay »
Ca me paraissait gnan-gnan à souhait, et puis finalement, j’ai bien accroché!

Celui-là a tout ce qu’il faut: une jolie jeune fille aveugle (Amisha Patel), un beau jeune premier qui devient son amoureux (Arjun Rampal).
Il meurt, elle retrouve la vue, et tombe dans les bras d’un deuxième (Bobby Deol), qui tenez-vous bien! n’est autre que le meilleur ami du défunt beau gosse!! Mais elle ne le sait pas, puisqu’elle n’avait pas encore recouvré la vue lorsqu’il est mort!!
Ha!! Qu’est-ce que vous dites de ça!! lol

Bien sûr, c’est Bollywood, ça danse, ça chante, ça nous broie le coeur… et je ne vous raconte pas la fin, car à Bollywood, tout peut merveilleusement finir, ou alors vous laisser en larmes pendant des jours et des jours!

Malgré mon grand amour pour Shah Rukh et Amir Khan, j’ai beaucoup aimé voir jouer de nouvelles têtes, et cet Arjun Rampal (en haut à droite sur l’affiche) n’a rien à envier aux dieux du Bolly! (= miam miam, si vous vooyez ce que je veux dire mesdames!)

Et voilà pour aujourd’hui…
Très vite un nouveau Curry/Bolly, car je n’ai pas vraiment le choix, n’est-ce pas Alex? :-)

Un autre Palak Gosht chez Vivi, parue avant l’été, et qui m’avait fait bien envie!
(je viens de me rendre compte en créant le lien qu’elle aussi avait choisi la recette de Camélia Panjabi! Les gourmandes sont d’accord! :-) )

Cette entrée a été publiée dans Agneau, Inde. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.