Archives mensuelles : novembre 2007

Fishcakes – la Soulfood dans ma cuisine

 

 

« Maîtresse, on fait sport aujourd’hui??« 

C’est un truc de malade, cette question, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, c’est LA question qui les taraude!!
« Et est-ce qu’on va au stade?? »
Mais enfin,
il pleut depuis trois jours!
… Ils s’en fichent, eux ils aiment courir dans la boue…

Ah non, il y a autre chose aussi qui les préoccupe:
« Maîtresse, on fait arts plastiques aujourd’hui?? »

TOUTES les semaines, on fait sport le lundi, arts plas le jeudi, et re-sport le vendredi… Et malgré ça TOUTES les semaines, ils me redemandent: « Et maîtresse, aujourd’hui on… ??? »
…  OUIII!!!! Mais pas là tout de suite à 9h du mat’!!! D’abord un peu de grammaire et de maths, quand même!
Et ils râlent!!
Non mais je vous jure… Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Brunchs, Etats-Unis / Mexique, Plats, Poisson, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les frères Shan et leur cuisine traditionelle du Sichuan – Joues de lotte à la vapeur

 

Comme je vous le disais dans mon dernier billet, j’ai eu la grande chance d’assister à l’atelier des frères Shan, du restaurant au Bonheur du Palais, lors du salon Conforexpo. Alors dans la famille Shan, nous avions pour cet atelier  le frère Andy, qui officie à la spatule et qui est « maître de tous les palais » (en tout cas du mien! :-) )… et le frère Tommy, qui partage avec une grande générosité tous ses petits secrets et sa grande connaissance des produits de la cuisine chinoise, et Sichuanaise plus particulièrement.

Sans blablas, la recette!

Merveilleuses joues de lotte à la vapeur et à la sauce d’huître des frères Shan

200g de joues de lotte – 1 cuillère à soupe de sauce d’huître – 1 poignée de lardons – 1 saucisse chinoise (à l’alcool de riz) – 1 poignée de champignons chinois réhydratés – 1 poignée de champignons shitaké – 1 moitié de chou saumuré – quelques brins de cive (ciboule) – 1 morceau de gingembre de 3 cm – 1 cuillère à soupe d’alcool de riz (Xao Tsing)- 1 cuillère à café de sucre – 1 pincée de piment – sel – 1 cuillère à soupe de Maïzena – huile d’arachide, huile de sésame, huile pimentée

- Préparer les différents ingrédients: couper le chou en lamelles, couper le gingembre en minces filaments, couper les champignons de la taille souhaitée, ciseler la cive, couper la saucisse en rondelles.

- Dans un plat adapté à votre cuiseur vapeur, mettre les joues de lotte coupées en morceaux.

- Ajouter les ingrédients préparés: lardons, saucisse, chou, cive, champignons noirs et shitakés, gingembre.

- Assaisonner avec 1 càs de sauce d’huître, 1 càs d’alcool de riz, 1 pincée de sel, 1 pincée de piment, 1 càc de sucre, 1 càs d’huile d’arachide.

- Mettre à cuire dans votre cuiseur vapeur pendant 15 à 20 minutes.

- Lorsque la cuisson est achevée, disposer le poisson dans le plat de service, arroser d’huile d’arachide, d’huile pimentée, de poivre du sichuan torréfié et soigneusement pilé, et enfin de ciboulette ciselée.

- Pour ceux qui aiment les sensations un peu plus tonifiantes, préparer une sauce avec: de l’huile de sésame, de l’huile pimentée, et du poivre du sichuan pilé, et arroser généreusement le poisson.

Et voilà!

Se régaler, car je certifie: c’est un pur régal!! Le poisson est tendre comme dans un rêve, les saveurs s’allient parfaitement, c’est un vrai bonheur… Mes filles qui trainaient par là ont goûté… puis regoûté… puis goûté encore!!!

Je n’ai pu m’empêcher de vite essayer de reproduire ce petit délice à la maison, j’avais tout ce  qu’il fallait à part le chou en saumure. Un petit saut vite fait à Eurasie, et voilà!

Ma version au poulet, moins savoureuse que celle au poisson, mais j’ai quand même trouvé que la sauce se mariait bien avec la volaille…

 

 

 

Pour les produits:


Voici le fameux chou en saumure, qui s’appelle sur l’étiquette « chou-navet ». Tommy Shan l’appelle aussi: chou du Sichuan. Très salé à cause de la saumure, il donne un petit côté acide à la sauce, mais s’allie à merveille à la saveur du poisson.

 

Les petites saucisses chinoises, qu’on peut utiliser pour le riz cantonnais. Ce sont des petites saucisses de porc arômatisées à l’alcool de riz. Il en existe de nombreuses variétés, parfumées à différentes choses, mais celle que j’ai utilisée est la « plain », alcool de riz et point.
Dans des plats sautés, elle se fait d’abord cuire à la vapeur puis sauter à la poêle, mais en l’occurence, une seule cuisson dans cette version vapeur.

Voilà, vous savez tout…

Alors avec tout ça, moi j’ai enfin compris pourquoi ma grand-mère me disait toujours de ne jamais mettre le soyo mani (soyo sucré) en début de cuisson, mais toujours à la fin…

Conseil que je suivais à la lettre, mais sans autre explication rationnelle que « Ben je sais pas, sinon, ça va pas voilà… »

Alors explication de Tommy Shan (au sujet de la sauce d’huître, mais ça marche pour le soyo manis j’imagine): tout simplement, de façon très logique, le sucre contenu dans le soyo brûle s’il est en contact direct avec la poêle, il convient donc de le rajouter en fin de cuisson.
Merci Monsieur Shan!!

2ème tip: le glutamate n’est toxique que s’il est mis directement en contact avec la flamme ou le métal très chaud, donc comme pour la sauce manis et la sauce d’huître, il faut l’utiliser avec parcimonie, et toujours en fin de cuisson…
3ème et dernier petit truc: l’huile pimentée existe toute prête dans le commerce, mais on peut aussi la faire soi-même, en mettant dans une bouteille:huile d’arachide, piment séché coupé en morceaux et ail déshydraté. Il faudrait que j’essaie…


Avant……. et après cuisson… Miam…

Et avant de vous laisser, une maxime de Tommy Shan que j’aime particulièrement (vous l’avez compris, j’ai adoré ces deux messieurs!!!):
En cuisine, il n’existe pas de goût absolu, ni de vérité en matière de goût.
Seul le goût de chacun compte!

Ah, et j’oubliais: l’adresse du resto, quand même! Resto chinois tendance gastronomique…
Plus cher qu’un « chinois » classique, mais franchement meilleur si j’en crois l’échantillon auquel j’ai eu droit… Moi je n’ai qu’une envie, y aller très vite, mais attention ils ne sont ouverts que le soir, de 20h à 22h30 (sauf le dimanche):

AU BONHEUR DU PALAIS
74 rue Paul Louis Lande
33000 Bordeaux

05 56 94 38 63

Cette entrée a été publiée dans Chine, Poisson. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Bahmi goreng – nouilles sautées à l’Indonésienne et atelier Conforexpo!

Une recette de mon enfance, que j’ai préparée pour Conforexpo, vendredi dernier. Que dire à propos de cet atelier qui n’ait déjà été dit?

Des rencontres avec des bloggueuses… et un bloggueur! Maïlys (heureusement qu’elle était là pour faire fonctionner la plaque vitro-céramique, car moi, trop habituée à mon Wok et à mon Méga-Brasier Enflammé, j’ai failli servir du poulet cru à mes convives!!) , Aurély (qui rayonne malgré son gros manque de soleil), Nathalie venue de Nantes pour jouer les reporters (limite paparazzi parfois! :-) ), Babali (qui est très fort en brocolis! :-) )…

Des moments rigolos, quand trois secouristes arrivent en renfort, gants aux mains, perf’ prêtes, et moi qui montre avec confusion mon index enveloppé dans un pansement Urgo (oups, désolée m’sieurs dames, on dirait que je ne vais pas perdre mon bras aujourd’hui)… Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Indonésie, Pasta, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Dessert de mon enfance – Manioc au miel

 

 

Rentrée….

C’est une impression que j’ai où ils ont grandi pendant les 10 jours des vacances??
La moitié est passée chez le coiffeur… Peut-être une conséquence de l’épidemie de poux d’avant-Toussaint (pou,  hibou, chou, genou, bijou, joujou, caillou).

Ca sent les bonnes résolutions, les trousses sont à nouveau pleines de stylos tout neufs, même pas mâchés, et tout le monde a un tube de colle…
Après le bonjour, les premières minutes sont pleines d’un silence solennel… Très vite, les chuchotis reprennent le dessus, mais ils ont raison d’en profiter, la maîtresse a l’air de bonne humeur!

C’est drôle, à chaque rentrée ça me surprend toujours…
Je suis tellement bien là où je suis, en classe avec mes 28, que je ne regrette (presque) pas mon lit douillet! Je me sens… à ma place!

Petite douceur d’enfance… pour ce sentiment doux et étrange que ces gosses font naître en moi… Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Calédonie, Cuisine par pays, Desserts d'ailleurs, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Médaillons de filet mignon, crème au porto et fenouil rôti

Chez mes grands-parents, on ne mangeait jamais de porc…
On mangeait de la saucisse de volaille, du pâté de volaille, des nems à la volaille… Tout à la volaille!

Sauf…. le saucisson!
Le saucisson, chez eux, était du saucisson de cerf, si cher au coeur des Broussards de ma Calédonie. Un truc marron, assez mou, entouré de cire rouge, piquant à souhait! Je l’adorais, en sandwich, trempé dans mon thé de quatre heures… (ben faites pas cette tête, y a pire quand même…)

Je me rappelle de la première fois où j’ai mangé du vrai saucisson pur porc…
C’était à mon arrivée en France: j’étais gelée de la tête au pied, et ce sandwich à la Rosette croqué au coin d’une rue glaciale fut la première d’une longue liste d’expériences heureuses dans ce pays congélateur…

Je suis vite devenue addict au saucisson pur porc… et aux rillettes… et au jambon cru!!

Malgré leur obéissance aux règles et traditions musulmanes, ni mon grand-père ni ma grand-mère n’ont jamais fait la moindre objection face à nos nouvelles habitudes alimentaires de « Français »…
Et je leur en étais tellement reconnaissante, que je ne mangeais jamais de porc devant eux, pas par peur qu’ils désapprouvent, mais par respect envers la tolérance dont ils faisaient preuve.

Aujourd’hui encore, quand je mange du saucisson, je ne peux m’empêcher de me sentir un peu coupable…
Vous avez remarqué comme je n’ai pas utilisé le mot « porc » dans le titre??? « Filet mignon« , on dirait presque que ce n’en est pas!! La culpabilité, je vous dis… :-)

Voici donc « le filet mignon du pêché« , car il n’est de plus grand pêché que celui que ceux qui vous aiment vous pardonnent d’avance…  (… pfff,  n’importe quoi…)

Médaillons de filet mignon, crème au porto et fenouil rôti.
Pour 4 personnes

- Nettoyer 2 bulbes de fenouil, les couper en fines lanières en ôtant le coeur trop dur.
- Peler une grosse tomate et la couper en dés.
- Disposer les légumes dans un plat allant au four, arroser d’huile d’olive, saler et poivrer.
- Faire cuire à 180° (thermostat 6) pendant environ 1/2 heure, jusqu’à ce que le fenouil soit tendre (il reste tout de même croquant).
- Couper un filet mignon bien nettoyé en médaillons de 2 ou 3 centimètres d’épaisseur.
- Dans une poêle, faire fondre une belle noisette de beurre sur feu vif, et y saisir les médaillons. Arroser les médaillons avec le beurre fondu, les retourner et les faire cuire de façon à ce que les deux faces soient bien dorées.
- Ôter les médaillons du feu, et les réserver dans une assiette couverte.
- Dans le suc de cuisson de la viande, faire revenir 3 cuillères à soupe de confit d’échalottes.
- Déglacer avec 1 petit verre de Porto (environ 15cl).
- Ajouter quelques belles cuillères de crème fraîche épaisse, saler, poivrer.
-Remettre les médaillons dans la sauce, et poursuivre la cuisson pendant 5 à 10 minutes (en fonction de leur épaisseur). La viande est cuite quand elle ne « suinte » plus…
- Dresser: un lit de fenouil, trois médaillons par personne, sauce au porto, une ou deux cuillères de riz (ben oui, le fenouil c’est tellement bon avec un peu de riz…:-D), et un petit brin de persil…

Et voilà!

Malgré la culpabilité, je me suis régalée de ce petit plat: la crème au porto s’allie à merveille avec le goût anisé du fenouil.

J’ai utilisé un confit d’échalottes tout prêt en bocal, mais vous pouvez le faire vous même si vous en avez le temps:
- Couper trois échalottes en fines lanières, les verser dans une casserole avec du sel, une lichette de sucre et une autre de vinaigre.
- Faire cuire le tout à feu très doux pendant une heure, en ajoutant un peu d’eau de temps en temps si nécessaire.

Et voilà!

Je ne mangeais quasiment jamais de fenouil jusque là, prems parce que je n’aime pas trop l’anis et deuze parce que le fenouil, il n’y en a pas en Nouvelle Calédonie… Mais en vieillissant (ben ça, ma bonne dame, c’est que le compteur tourne!!), je commence à carrément adorer ça!
Ca en fait râler deux à la maison… :-)

Cette entrée a été publiée dans Douce France, Porc. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Journée des Bloggueuses à Conforexpo – Bordeaux

Vous le savez sûrement déjà si vous êtes passés chez les autres Merveilles la semaine dernière, mais je tenais à vous l’annoncer moi aussi car de bons moments sont en perspective!

Anne (Papilles & Pupilles), Chantal (Assiettes Gourmandes), Cécile (Torchons & Serviettes), Joëlle (Auntie Jo Funny Little Kitchen), Audrey (Ma p’tite cuisine) Bergeou (Chez Bergeou) et moi même seront à Conforexpo le vendredi 9 novembre, pour une journée spéciale bloggueuse!

Alors, je vous fais bosser un peu: voilà les thèmes des différents ateliers, saurez-vous deviner qui fait quoi??
Foie gras en folie, tartinades gourmandes, saveurs d’Indonésie, bouchées apéro, douceurs anglaises pour le thé, découverte de produits bios, crumbles et gratins.

Alors?? Allez, certains sont trop fastoches, hein!! :-)
Pour les réponses et les inscriptions,  c’est par-là (clic). Chaque atelier accueille dix personnes… Qu’on se le dise!!

Cette entrée a été publiée dans Autres. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Ma nouvelle obsession: BENTOOO!!!


BENTOOO!!! Mon nouveau caprice…
En me balladant sur le site de Maïlys, je suis tombée nez à nez avec une boîte à bento absolument trop mignonne… En traînant un peu, me voilà chez Mook la Bordelaise BentoGirl, puis chez Lunch in a Box, la collection de Bento Boxes, j’en passe et des meilleurs..
EBay, viens à mon secours!!!

..
Et voilà comment une obsession vient au monde…

Deux semaines plus tard, l’addiction est prononcée…

Pourquoi?
1) Notre cantine scolaire est délicieuse, mais … un peu chère! –> j’économise!
2) Quel bonheur de manger asiatique dans la salle des profs! Décalage réconfortant… –> je suis heureuse!
3) Le Bento Business propose tant d’accessoires tous plus kawaï les uns que les autres, ce n’est plus un repas que je fais, c’est un véritable caprice que j’assouvis! –> je me sens gâtée pourrie!
4) Je mange tout en gardant un oeil sur la photocopieuse ou le manuel d’histoire –> je gagne un temps fou!

Bien sûr il a fallu m’équiper… J’ai trouvé quelques bricoles ici sur Bordeaux… Mais les Bento Boxes bien sûr viennent en direct du japon!

Premières boîtes: Totoro (je suis fan des mangas, celui-ci était vraiment beau!), et des petites Bêtes à Bon Dieu…
Premiers accessoires, trouvés sur Bordeaux: moules pour le riz (rayon Japon chez Eurasie), des moules à muffins individuels, des mini-emporte-pièces (les deux trouvés chez BHV, et il y a aussi des moules à muffins chez Habitat ou Genviève Lethu…)

Deuxième arrivage: direct live from Japan… Quand le paquet arrive, je deviens une sale gosse de 10 ans qui jubile:
- des sachets de Furikake (paillettes à saupoudrer sur le riz, on en trouve chez Eurasie aussi)
- des petits piques « animaux »
- des mini-bouteilles pour la sauce soja ou la vinaigrette, assortis aux piques
- des mini-baguettes en bois Hello Kitty (jetables mais moi je lave et je réutilise! de toute façon ça ne va que dans ma bouche!)
- des baguettes Hello Kitty encore, en bois laqué cette fois, trooooop belles!!
- des petits « séparateurs » imitation « herbe de la prairie » lol, qui compartimentent les bento et donnent une « touche de vert » quand il n’y a pas de légumes verts
- des mini-boîte Hello Kitty pour les sauces plus épaisses (piment, sauce cacahuètes, mayo…)
- mini-sachets de Miso, pour se préparer illico presto une bonne soupe (différents parfums mais je ne sais plus lesquels: c’était en anglais sur le site, mais en japonais uniquement sur les sachets!!! :-D )
- des petites boîtes Hello Kitty, pour rajouter une petite salade à côté du Bento (comme je suis une gamine attardée, je me suis commandée des Bento taille enfant, tellement plus Kawaï que ceux pour les grands!!)

Alors voici mes deux premiers bento, je suis toute fière de mes premiers repas-joujoux!

My first Bento: improvisé le soir parce que je ne pensais pas recevoir mes boîtes si vite!
- Une salade de betterave au maïs (dans un petit moule à muffin en silicone, car j’avais peur de tâcher ma boîte avec les betteraves)
- Quelques tomates « coeur de pigeon »
- Des nouilles sautées avec un peu de sauce cacahuètes (clic!)
- Un morceau de jambon, de l’emmental découpé avec des petits emporte-pièces en forme de coeur et étoile
- 1/2 tranche de pain de mie
- Un yaourt en plus
Bon, un peu bizarre, le jambon/emmental après les nouilles sautées, mais ma foi! Ca a fait l’affaire…

Bento du jeudi:
- Un mini-sachet de Miso (on le verse dans une tasse d’eau bouillante, et hop! une délicieuse soupe bien chaude!)
- Des crevettes laquées au miel (clic!) (prêtes en 5 minutes, si on ne compte pas le temps de décorticage! Eh oui, comme je mange en publique, je décortique à la maison!)
- Du nasi goreng (riz frit) préparé avec un reste de riz blanc, sauté avec 1/2 oignon émincé, un oeuf battu, du kecap manis, un peu de jambon et de la ciboulette ciselée
- Un peu de sauce cacahuètes pour manger avec le riz
- 1/2 pomme coupée en quartier (à picorer du bout de mon pique « girafe », so cute!)
- Un viennois au chocolat à côté.

Comme tout le monde, je me suis un peu interrogée sur la petitesse des boîtes… Et finalement on a le venre bien rempli! A condition d’avoir un peu de féculents, on n’a pas faim avant la fin de soirée!

Alors promis, je ne vais pas vous bassiner avec mes bentos tous les jours, mais avouez que ça donne envie de pique-niquer, ces jolies petites boîtes!!
Mes filles sont vertes de jalousie, et ne veulent plus manger à la cantine… je leur ai permis de demander des Bento Box au Père Noël! :-)
Pour l’instant, c’est moi qui ai droit… Et  oui, pour répondre à un de mes collègues préférés,  je suis en phase de totale régression, mais j’ai le droit car…

Martine ne sait pas encore quand, mais c’est sûr, ça se prépare!!
Si jamais ça se passe mal et que vous n’avez plus de mes nouvelles, soyez heureux pour moi, ça voudra dire que j’ai pété un câble et…

PS: merci à Cathy qui m’a permis de découvrir ce site, hilarant!
PS2: je viens de me rendre compte que le site en question a fermé… Droits d’auteur évidemment, mais dommage car on ne rit jamais assez, dans notre monde… Je laisse mes couvertures, pour l’instant… Je les enlèverai si on me le demande…

Cette entrée a été publiée dans Japon. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.