Archives mensuelles : mars 2008

Esprit Métis #3 – Direction Brasil: churrasco !

Oyez, oyez !
Le très attendu numéro 3 d’Esprit Métis sort demain, samedi 22 mars !!
J’avoue que pour concocter une recette pour ce numéro, je me suis fait particulièrement plaisir, et à Doudou aussi (surtout !!), car qui dit Brésil, dit… churrasco !!

Ma rencontre avec le churrasco du sud du Brésil ? Un choc émerveillé: une danse de brochettes, qui jaillissent, virevoltent, atterrissent dans votre assiette. Le tout à profusion, dans une ambiance de fête incroyable…
Pour en venir à bout, une seule solution : entre chaque brochette, avaler une gorgée de caïpirinha, et aller danser une samba! 
Finalement, c’est très léger un churrasco !! :-)

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Brésil, Bœuf / Veau, Porc, Poulet, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Lemper – bouchées indonésiennes au riz gluant et au boeuf au coco

 

Les lempers de ma mémé…

L’accent dans sa voix. L’odeur dans sa cuisine. Le parfum sur ses robes en batik. Les chansons javanaises qu’elle chante à mes enfants, comme elle me les chantait il y a longtemps. Toutes ces bonnes choses qui me font penser « Sois tranquille, souffle. Tu es chez toi« . Envie de poser ma tête sur ses genoux accueillants et de l’écouter fredonner.

Kaplo ame ame
Dalam kutu kutu
Siang makan nasi
Sore minum teh teh!

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Indonésie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Farandole de bento n°2

   

Mon ordi portable est hors service! La prise d’alimentation est fichue, et un portable sans prise, ben très vite, ça ne sert plus à rien… Et c’est dans ces moments là qu’on se rend compte que TOUS les documents dont on a besoin sont dans l’ordi en rade… (et je ne parle pas que des photos de plats, figurez-vous, je parle surtout de tous mes docs pour la classe !! :-S)

En attendant de récupérer mon précieux ordi (j’ai l’impression qu’il me manque un bras depuis quelques jours, c’est dingue comme on s’attache à ces petites bestioles…) je profite d’avoir accès à un fixe, et d’avoir dans mes tiroirs de vieux posts bento…

Je sais que certains en ont marre des bento, mais c’est comme ça, j’vous dit, y a rien d’autre !!

Bento pour ma grande
* Salade de tomate et bunny de sauce soja
* Nasi goreng (riz sauté avec oignons, oeuf brouillé, restes de viande, ciboulette et sauce de soja kecap manis)
* Salade de banane (citronnée pour ne pas noircir) avec des perles de chocolat
* un flan au caramel

Bento basque (et je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas possible!!!)
* Courgettes sautées avec un peu d’huile d’olive, oignon et ail, et quelques piquillos (petits poivrons rouges marinés)
* 1 tranche de Serrano (viva Espana! mon jambon cru préféré…)
* un morceau d’Etorki (fromage de brebis) et son container de confiture de cerise noire.
* 1 belle tranche de pain de campagne, cachée sous le fromage
* 1 yaourt au citron

Bento/sandwich
* Club au pain complet: jambon, fromage, tomate, avocat, moutarde
* Salade de fruits: kiwi et poire
* 1 yaourt à la noix de coco

Pour celui-là j’ai emprunté le bento « onigiri » de ma petite… J’ai mis le sandwich de travers, mais comme le pain est souple c’est rentré pile-poil dans la boîte au dôme triangulaire.
Parfait pour un petit sandwich club, mais par contre pour le coup un peu petit…. Après le repas j’ai craqué pour un biscuit au chocolat!

Rahlala, ça va être un coup d’au moins deux ou trois semaines, ça… 
Franchement, ils pourraient faire des services extra-rapides pour les bloggueuses culinaires, non ???

Cette entrée a été publiée dans Bento. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Palourdes au curry

Aujourd’hui j’ai été faire des photos d’identité, pour mon passeport. Ben mon vieux, pas de la rigolade cette affaire…

« Ah non, ma petite dame, faut pas sourire!!
- Hein??? Mais comment ça?
-Ben non, c’est pour les policiers à la douane, le sourire ça fausse les mesures biométriques.
- Ah…
- Pis vos cheveux, là… Plaquez-les bien derrière vos oreilles.
- Comme ça??
- Nan, ça déborde.
- Ah… Héhéhé, je peux me raser la tête, hein, si vous voulez!! »
Apparemment ça ne le fait pas rire du tout…

« Faut qu’on voit vos oreilles en entier. Point barre.« 

J’obtempère… Secrètement, je sens que je tombe sous le charme de cet homme!
Je m’attends presqu’à ce qu’il me donne un carton avec un numéro dessus, et à ce qu’il me demande de me mettre de profil pour le deuxième cliché!
Alors franchement, le résultat est à la hauteur de ce que j’espèrais…
J’ai une tête de terroriste.
Lugubre et patibulaire.
Les oreilles de choux qui ressortent.
C’est simple, je me fais peur… Perso si j’étais une hôtesse de l’air, je ne me laisserais pas monter dans l’avion!
Il ne me manque plus que le sac à dos qui fait tic-tac…

Pour la peine, comme à chaque fois que j’essuie des revers dans la vie (je vous assure que ça fiche un coup de se voir avec une tête pareille), c’est pasta… avec des coquillages au curry! (influence nette sur ma cuisine d’un certain breton… et de ses mongolais!! lol)

Cari de (mes premières) palourdes et pasta
Pour 2 personnes – 1 livre de palourdes (et par livre j’entends « 500g », pas « un bouquin sur les palourdes », hein… ce serait moyennement digeste)

- Peler et émincer 1/2 oignon très finement, écraser une gousse d’ail.
- Dans une sauteuse, faire chauffer 1 cuillère à soupe d’huile d’arachide, et y faire dorer les oignons et l’ail.
- Ajouter une belle pointe de couteau de gingembre râpé et une poignée de feuilles de curry fraîches.
- Faire sauter le tout quelques minutes.
- Saupoudrer 2 cuillère à soupes de poudre de curry et bien mélanger (oui, oui, toute prête la poudre, ça fait du bien de temps en temps! J’utilisé un mélange indien, mais pour les palais sensibles mieux vaut utiliser un mélange chinois: curry imperator).
- Touche du chef breton: ajouter 1 petite cuillère à café de fond de veau en poudre.
- Verser une rasade de vin blanc (10cl), saler, poivrer, et laisser réduire.
- Ajouter 100g de crème fraîche épaisse, bien mélanger.
- Laisser mijoter quelques secondes, le temps de bien rincer les palourdes sous l’eau claire.
- Verser les coquillages égouttés dans la sauteuse, couvrir et laisser cuire 5 minutes.

Et voilà!

Pour le fond de veau, je l’ai ajouté après avoir goûté ma sauce et l’avoir trouvée un chouilla fade. Je me suis rappelée que Patrick en mettait dans ses pasta aux vongole, et c’était parfait!

Bon, ben avec tout ça  est-ce que je vais pouvoir monter dans l’avion, moi??? Je vais peut-être éviter de me balader avec ma râpe à coco dans la valise, pour le coup… :-)

Cette entrée a été publiée dans Crustacés / Fruits de mer, Inde. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Y a des bonhommes dans mon bento…

 

« Tu t’appelles comment?
- André… Et toi?
-
Simone… Tu crois qu’elle va vraiment nous manger? Après avoir passé une plombe à nous faire?
-
C’est clair, t’as vu sa tête? Une vraie sadique…
- M****…« 

Celui-là n’était pas pour mes filles, pourtant… Mais si je veux être prête pour les pique-niques de sorties de fin d’année, il faut bien que je me fasse un peu la main.

En terme de levage d’yeux au ciel, je pense que j’ai eu ma dose avec Doudou…
« Quoi, mais tu les fais parler aussi??? En fait tu joues à la POUPEE, ou je rêve??? »
Si j’ajoute mes collègue consternés…  Mais m’en fous!!! Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Bento, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Pudding de banane comme chez mémé

J’ai encore craqué…

J’ai acheté des feuilles de bananier…

Mais comment voulez-vous que je résiste, quand je passe au rayon frais d’Eurasie, et que je vois toutes ces feuilles magnifiques??? Elles sont là, elles m’appellent, alors voilà, je craque…

Je vous présente un petit dessert tout simple, qui peut être réalisé dans des papillotes d’aluminium, ou dans des moules à muffins, ou encore dans un moule à baba, pour une version gâteau à faire dorer au four.

Pas très « patrimoine français », ni photogénique, le pudding de mémé, mais … Ahlalalala….

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Brunchs, Calédonie, Desserts, Pains, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Lassi mangue… pour me remettre de toutes ses émotions!

Finies les vacances! Dix jours pour se ressourcer, se vider la tête… Attention, lassi prétexte à une séquence souvenirs: rencontres, rigolades et émotions…

Un passage éclair à Paris, le temps d’enfin claquer la bise en vrai à ma soeur du Caillou, ma jumelle caledoche internationale!

Patrick, ce bienheureux, en témoignera: les filles du Caillou sont vraiment géniales!! :-) Pour faire honneur à la Calédonie à sa table, lui et sa Sylvie nous épatent avec des petits plats magnifiques, venus direct de la mer (eh oui, il a une réputation à défendre notre Breton). Malgré le cambriolage de fenouil, je me régale de bout en bout… et pas seulement grâce à la nourriture! Photos des plats en bas du billet…
Puis passage éclair à Little India, durant lequel Doudou et moi démontrons encore une fois au monde entier (et à Alex et Pascale en particulier) que nous sommes un couple tip-top organisé, toujours à la pointe de la technologie avec notre GPS… Et s’il n’y avait que le GPS…

« Allo, Véro?
-
Oui, ben tu fais quoi, t’es pas encore garé?? Ca fait un quart d’heure que j’ai fini de choisir mes (douze) Bollys!!!
- Ben, heu, si… mais je peux pas fermer la voiture… c’est toi qui as les clés!!« 

Oyyy, mais c’est pas vrai…

Bon, restons zen… Les Bollys, au moins c’est fait… Le type de la boutique m’a vue venir à 100 kilomètres… Je repars avec sous le bras sa sélection spéciale « films d’amour, pour pleurer« … plus un DVD de 3 heures des clips de Shah Rukh!! Alex est au bord de l’apoplexie devant mes choix cinématographiques, mais j’assume… :-)
Un tour au Cash’n carry… Pascale, Alex et moi voguons dans cet océan d’épices, de farines, de feuilles fraîches, de graines en tout genre… et ça renifle, et ça tripote, et ça déchiffre les étiquettes… Fière comme un bar-tabac, je déniche des moules à idli et la préparation qui va avec…

Au détour d’un rayon, un double sourire caledoche… Fin valable ou quoi??!!! :-)
Je crois bien qu’il ne manque plus que Calou

Un petit lassi tous ensemble, pour prolonger un peu le moment, et pour désaltérer mon Doudou et celui de Pascale, qui ont été très patients, et la journée est déjà finie…
Le temps de rapprocher un peu Alex du bar où elle va voir la France jouer contre l’Angleterre … enfin, en théorie, on devait la rapprocher… En vérité on a juste tourné en rond, deux fois… Il semble que ce %%**/?¨!!!XX » de GPS n’est pas très au fait des sens interdits à Paris!! Heureusement, Alex est une fille du Caillou (je vous l’ai déjà dit, je crois, non?? lol), elle prend tout ça avec la grâce légendaire des insulaires… (et pis comme elle n’a plus trop le choix, la pauvre… :-) )

Lassi mangue qui passe l’épreuve de la paille (si on la met dans le lassi, elle tient toute seule, même en biais! )

- Mettre dans un blender: la chair d’une belle grosse mangue bien mûre, 250g de yaourt nature brassé (soit 2 pots), 1 pot de yaourt de lait entier.

- Mixer.

- Boire à la paille, et faire beaucoup de bruit à la fin, pour aspirer les dernières goutes au fond du verre.

Et voilà!

Plus tard, c’est en Corée que je m’évade, en excellente compagnie… On grignote des choses délicieuses du bout de nos baguettes en métal, en échangeant sur tout, sur la bouffe, sur ce qu’on aime, sur les gens, sur le monde!!
Puis Gracianne m’emmène au Japon, et là encore,  je craque sur des denrées totalement indispensables, je dirais même plus qu’elles manquaient totalement dans mes placards (n’est-ce pas Marion? :-) )

Honnêtement?? Comment ai-je vécu jusque là sans ma pâte de yuzu, et sans mon piment à la mandarine, au sésame, aux graines de chanvre et au poivre japonais?? Tsss…

Et puis pour finir, comme Alex nous sommes des pâtissières hors pair (ahem ahem…), nous nous pâmons de bonheur chez Mora et Detou… Perso je suis très fière car nous sommes restées hyper raisonnables… surtout moi… mdr

Et voilà… A peine arrivée, déjà repartie… Pas de photos des gens, j’étais tellement occupée à profiter de chaque instant… Mais je peux vous dire que je vous garde intacts, tout souriants, bien au chaud dans un petit coin de ma tête… Un vrai bonheur de vous avoir rencontrés… 

Album photos…

Les petits plats de Patrick:  une fantastique  poêlée de calmars aux pimientos, servie avec une petite salade de courgettes, et des pasta aux coquillages, roquette et piment d’Espelette (je ne me rappelle plus du nom des coquillages… j’ai envie de dire des mongolais, mais j’ai cherché sur Google, et il ne connait pas!! En même temps, serait-ce très étonnant que Patrick m’ait fait manger des coquillages que Google ne connait pas???).
Merci Patrick de vite publier la recette de ces coquillages mystérieux, perso j’ai refait à peu près ta recette en rentrant à la maison, mais la blogosphère a vraiment besoin de cette recette… :-)
Mmmm, en revoyant les photos, je me régale encore…

 

Et puis petit album photo spécial pour mes filles… On pourra dire ce qu’on voudra, et râler autant qu’on veut (moi la première: le temps passé à faire la queue!!! Ggggaaaaarhhhh!!!!), je crois bien que leurs yeux n’avaient jamais autant brillé

Cette entrée a été publiée dans Inde. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.