Archives mensuelles : octobre 2008

Un Curry/un Bolly n° 11 – Poulet à l’amande et coriandre

Mon pauvre blog était mourant…
Pas une recette depuis des lustres, et puis alors pas l’once d’une envie de s’y remettre !!!
Il fallait sortir l’artillerie lourde…

En cas d’agonie de blog, il y a une solution miracle…

Un bon curry !!! Et un bon Bolly !!
Cette fois-ci en  plus, la thérapie s’est faite en groupe, nous avons cuisiné à quatre mains, avec Marie (revenue d’Inde ! lol) qui avait en prime un bon petit film dans sa besace !
Ce n’est pas pour nous lancer des fleurs, mais franchement, on a cuisiné comme des déesses ! Je suis sûre qu’Aish elle même ne fait pas de curries aussi savoureux ! lol

Curry de poulet aux amandes et à la coriandre

Un poulet en morceaux – 50 g d’amandes en poudre – 2 yaourts natures – un beau bouquet de coriandre fraîche – une petite poignée de feuilles de cari (une douzaine) – 2 oignons – 4 gousses d’ail – 1 càc de gingembre râpé -  2 ou 3 piments verts -  5 cuillères à soupe de ghee (beurre clarifié) ou d’huile -  épices : 1 cuillère à café de graines de cumin, 1 càc de graines de coriandre, 1 càc de graines de moutarde, 1 càc de paprika, 1/2 càc de curcuma , sel, poivre

- Dans un mortier, piler les graines de coriandre, de cumin, de moutarde. Mélanger avec le paprika et le curcuma.
- Couper l’oignon en touts petits morceaux, hacher l’ail et le gingembre.
- Dans une cocotte, faire fondre le ghee.
- Lorsque le ghee est bien chaud, y faire revenir les épices. Ajouter les feuilles de curry, et mélanger. Attention de ne pas brûler les épices !
- Ajouter les oignons et l’ail, ainsi que le gingembre.
- Bien mélanger et laisser dorer légèrement.
- Disposer les cuisses de poulet, et les laisser dorer.
- Saler, poivrer, puis parsemer de ¾ des feuilles de coriandre fraîches. Mouiller d’un grand verre d’eau et remuer.
- Couvrir et laissez mijoter à feu doux pendant ½ heure.

- Pendant ce temps, torréfier la poudre d’amandes : la faire revenir dans une poêle, à sec, en prenant garde de ne pas la brûler (cette étape permet aux amandes en poudre de révéler toute leur saveur. Elle est parfaite pour celles ou ceux qui comme moi n’ont pas l’intention d’utiliser de vraies amandes !)
- Laissez les amandes refroidir, puis les mélanger aux 2 yaourts.
- Au bout d’une demi-heure de cuisson, ajouter le yaourt aux amandes dans la cocotte avec le poulet.
- Bien remuer, prolonger la cuisson quelques minutes pour que les saveurs se mêlent bien.
- Avant de servir, parsemer du reste de feuilles de coriandre.

Et voilà !

Servir avec un toor daal (curry de lentilles blondes), du riz blanc, des paratha…
Hmmmm… Un pur moment de régal…
Pas de paratha fraîches (clic !) pour cette fois, mais des parathas sous vides achetées dans le quartier indien de Londres… Pas mal, ma foi, même si elles étaient très peu feuilletées.
Pour le piment, rien ne vous empêche de le supprimer dans le plat, et d’en servir à part pour les amateurs de sensations fortes… C’est pratique courante à la maison avec les Louloutes qui adorent les curries !
Et en dessert, du riz au yaourt… une découverte gourmande que Marie a concoctée, et dont je vous parlerai plus tard !

En attendant, une autre découverte (TRES gourmande aussi ! lol), celle d’un petit acteur bien mimi à croquer, le jeune Siddharta !

Et pour cette fois, non pas un Bolly, mais un Tolly, autrement dit un film Telugu, qui vient d’Hyderabad. Pour le nom, pas le choix, je fais un copier/coller (lol):

Nuvvostanante Nenoddantana (pas facile à
mémoriser, hein ?)

Des scènes avec des trucages spectaculaires (attention, bagarres style Kung-Fu !!) , un sens de l’humour assez particulier, et surtout un jeune premier adorable !! Bref, le cinéma Tollywood n’a rien à envier à celui de Bombay !

Les chansons dans celui-ci sont très mignonnes, avec une « danse des Vaches » d’anthologie. L’histoire est fraîche, sans mélo ni longueurs. Une histoire d’amour, ben oui quand même, entre l’adorable et fougueux Santosh et la jolie Sri. Ahhhh… (soupir)… c’est si beau la jeunesse !! lol
Bref, tout cela m’a donné envie de découvrir d’autres Tolly !!

Merci à toi Marie pour cette après-midi pleine de gourmandise !
A bientôt pour les accompagnements de ce curry délicieux !

Cette entrée a été publiée dans Autres. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Chataigne, noix et noisettes… à vos recettes !

Comment refuser une invitation à un atelier gourmand, avec Michel Portos en prime, autour des produits qui sont les stars du concours de l’automne : »chataigne, noix et noisettes » ??? (je vous pose la question ?)

J’ai dit oui… bien entendu !

Grâce à 750 grammes (chef Damien et son frère J.Baptiste), l’Aapra (l’Association Aquitaine de Promotion Agroalimentaire) et le Quai des Saveurs, encore une soirée bien gourmande et agréable m’attendait, pour le lancement du grand concours autour des produits gourmands de la région Aquitaine…

Attention mesdames et messieurs, pour notre plus grand bonheur officiaient aux fourneaux: Vincent Poussard, (le chef du Quai des Saveurs) Michel Portos (du St James à Bouliac, j’ai envie de dire de THE St James ! ) et Stéphane Augé (Meilleur Ouvrier de France glacier).

La chataigne volume 1
Recette ultra-fondante de Vincent Poussard

Petite mise en bouche de pure gourmandise : cappucino de chataigne

- au fond de la verrine : une gelée aux cèpes. Juste gelifiée à point, encore tremblotante d’émotions, et pas trop compacte… un goût terrible, relevé au bouillon de volaille.

- un velouté de chataigne au foie gras

- la touche tip-top : un tourbillon de crème fouettée, glacé, puis saupoudré de piment d’Espelette.

- la paille pour siroter le velouté: un macaroni géant, que l’on coupe à volonté, et dont le nom m’échappe…

Au final : une gelée qui fond doucement au contact du velouté chaud, un velouté doux et bien relevé, un tourbillon de crème qui fond également…

Miam miam, un pur régal, toutes ces saveurs se lient à merveille bien entendu… Je me suis resservie un coup, vous auriez fait comme moi !
:-) Une idée simple mais TERRIFIC et originale… tout ce qu’on aime…
Une « hola » pour Vincent Poussard qui nous a régalé(e)s et qui en prime est assez marrant !

La noix et la noisette volume 1
Recette de Michel Portos (the Chef in red)

Sole en chapelure de noisette

- de merveilleux filets de sole, panés selon une technique dont je vous reparlerai très bientôt je pense !
La chapelure est faite de noix et noisettes torréfiées, pain de mie et beurre (heu… pas mal de beurre ! :-) )

- une poêlée de légumes d’automne : choux de bruxelles (blanchis quelques secondes à l’eau bouillante), carottes, cèpes, cerfeuil tubéreux.

- une mousseline de potimarron.

- quelques gouttes de réduction de vinaigre de Xérès et vin de noix

- quelques gouttes d’huile d’olive.

Désolée de ne pas être plus précise, je ne peux pas boire les paroles d’un chef et noter en même temps…
lol, oui je sais je suis trop influençable…

La chataigne volume 2

Tout simplement de délicieuses chataignes grillées … De beaux produits offerts par un producteur de chataignes, un monsieur très gentil et passionné par son produit, dont je ne me rappelle pas le nom, à mon grand dam, et qui m’a pourtant expliqué la différence entre marron et chataigne de façon très pédagogique !

La chataigne : à l’intérieur de la coque brune, des petites parois séparent le fruit en deux ou trois morceaux

Le marron: à l’intérieur de la coque, un seul fruit bien rond, pas de petite paroi… c’est celui-là qu’on utilise pour les marrons glacés !

Chataigne, noisette et noix : volume 3
Les glaces de Stéphane Augé – j’ai envie de dire THE glaces…

Décadence…
Et pourtant je n’aime pas tellement les glaces à la base !!

Mais bon, avec des glaces de ce genre, on ne peut que se rendre à l’évidence…
- une glace aux noix, et morceaux de noix caramélisées… je fonds
- une glace à la chataigne, avec des morceaux de marrons glacés… je craque
- une glace aux noisettes et nougatine… JE DEFAILLE

Dire qu’il y a des hommes capables de faire ça, et moi j’ai épousé un vendeur de voitures… (soupir)
lol

Bref, un moment exceptionnel, et qui me donne envie de vite me mettre à mes fourneaux et de réaliser moi aussi une recette avec un de ces produits ultra-gourmands !
Les modalités du concours sont ici  (clic)!
Petit détail… le gagnant remportera un dîner pour 4 au St James !
Enfin ce n’est pas que je me fasse des illusions !! lol

MILLE MERCI en tous les cas à tous ceux et celles qui ont permis cet atelier et qui ont fait que j’y sois lol !!! :-)

Et aussi merci à mes  copines qui m’ont (encore !!) prêté leurs photos…

Cette entrée a été publiée dans Douce France. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.