Archives mensuelles : mars 2012

Tacos comme à NYC, 2nd part – porc mariné à l’ananas braisé et poulet au tamarin et maïs doux

Suite des recettes de tacos très très fortement inspirés de ceux de Tacombi, Fonda Nolita.
J’ai mis le temps, alors que j’étais toute contente de maintenir un rythme de publication assez régulier… Mais que voulez-vous, le boulot me rattrape… Moi qui pensais qu’en prenant de l’expérience je gagnerais du temps sur mes préparations (le mythe des vieilles feuilles jaunies qui resservent tous les ans, vous voyez le genre ?). Je dois particulièrement mal me débrouiller, parce que plus j’avance dans ce métier, et plus je bosse. De façon plus efficace qu’au début, il me semble, alors pourquoi est-ce que ça me prend autant de temps ?
Mystère…

En plus cette semaine j’ai un stagiaire dans ma classe.

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Etats-Unis / Mexique, Plats, Porc, Poulet, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

18 ans… punch passion

On avait 17 ans. Tu mangeais des pizzas surgelées cuites au micro-ondes.
Alors, j’ai décidé de te faire la cuisine…

Bien des choses nous sont arrivées. Des plats de nouilles au beurre, des apéros pleins de rhum et de téquila, des sauces au lait de coco, des tétées et des biberons, des purées de carotte qui tachent, des soupes de larmes, des festins de rires.

Des drames, que j’ai crus insurmontables. Mais tu étais là, et nous les avons surmontés.
Une chose est certaine : je t’aime encore plus fort que ce jour-là, sur la plage.

Et ça n’est pas fini, tu verras… Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Antilles / Caraïbes, Apéro, Boissons, Cuisine par pays, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Tacos comme à NYC, 1st part – maïs et poivron vert, huevos rancheros

Les voyages ça sert à ça, à  mon sens : revenir plus riche d’autres façons de vivre, d’autres façons de penser.
D’autres façons de cuisiner.
Ouvrir son esprit, son coeur.
Ouvrir son appétit.
J’espère que tous ces voyages aident mes filles à comprendre combien il peut y avoir de personnes toutes petites, mesquines et surtout ignorantes.
J’espère qu’elles voient combien leur personnalité gagne en profondeur grâce aux expériences qu’elles vivent. Ma grande, surtout, si douce et gentille, si peu sûre d’elle alors qu’elle a de grands yeux de biche et un coeur en or.
Je les emmène au bout du monde, les ramène et repars de plus belle, en espérant qu’elles conquerront grâce à cela la confiance qu’il est si dur d’avoir face à une meute d’ados stupides et boutonneux, si sûrs d’avoir raison car ils sont douze à penser la même idiotie.

Votre différence est votre force, mes beautés.
Des personnes intéressantes et dignes d’être côtoyées, vous en rencontrerez plein. Vous ne les reconnaîtrez ni à la marque de leurs vêtements, ni à leur coupe de cheveux, ni au fait qu’elles sont populaires parmi les sots, encore moins à leur prétention ou aux méchancetés qu’elles diront sur vous sans aucune vergogne.
Il faut laisser les imbéciles user leur salive sur des paroles sans valeurs, mes puces, et les plaindre de la pauvreté de leur esprit.
Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Etats-Unis / Mexique, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.