Archives mensuelles : décembre 2012

Entrecôte sauce foie gras, truffe du Périgord, girolles sautées et pommes de terre à la sarladaise

Que c’est bête, de vieillir, mais que c’est bête.
Prenez mon appétit, par exemple.

Il y a dix ans, à Noël, je préparais un apéro, une entrée de poisson, une entrée de foie gras, un plat, un plateau de fromages et un dessert. Normal, quoi, Noël ! Et faites-moi confiance, ça nous prenait toute la soirée, mais je ne loupais aucune étape au moment de déguster ! Je me resservais, je sauçais, ce qui impliquait qu’en plus je mangeais du pain ! Une fois toutes ces victuailles englouties il m’arrivait même d’avoir une petite faim de chocolat au moment du café. Doudou disait « Mais non, t’as pas faim, c’est de la gourmandise. » Mais moi, je savais : j’avais encore une petite faim.
Un gouffre sans fond, une santé d’enfer.  Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Bœuf / Veau, Cuisine par pays, Douce France, Plats, Repas de fêtes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Découper un canard gras – petite méthode pour les nuls

Une fois n’est pas coutume, en ce dimanche je ne vous envoie pas de Billet pour Ailleurs. Bien au contraire, ce sera un Billet pour Ici, le beau Sud Ouest de la France dans lequel je vis depuis plus de 10 ans maintenant, et où je me sens bien (la plupart du temps… Une fille des îles reste une fille des îles :-) )

Les végétariens de passage vont défaillir, les associations de protection des canards vont m’assaillir. Mais tant qu’à manger du foie gras, j’ai décidé d’en manger du bon, en l’achetant chez un petit producteur bien du Sud Ouest, et surtout de faire honneur à ce brave animal en l’utilisant à 100%. Longtemps j’ai été trop chochotte pour oser ne serait-ce que couper un crabe en deux, mais j’ai 35 ans, alors j’ai fini de faire la fifille. Si je suis cap de le manger, alors je suis cap de le couper !

Toute cette aventure a commencé quand ma copine Do a dit « Je vais à la foire de la Brède, tu veux un canard gras ? » L’année dernière, j’avais adoré me promener dans les stands de cette petite foire gourmande, j’y avais acheté ma première truffe fraîche. Cette année, submergée de boulot, j’ai eu la chance d’avoir une super collègue qui m’a fait les commissions :) C’est ainsi que Gaspard et Bernard les canards sont entrés dans nos vies. Je n’y serais pas arrivée toute seule, je n’aurais pas eu le coeur assez accroché ! Merci Do, donc, pour ce petit atelier bien sympathique !

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Canard, Mon labo, Plats, Techniques, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.