Cake au poulet épicé et piquillos

Soleil.
Farniente sur la terrasse, boire un café, lire un livre sur le transat, laisser la chaleur réchauffer mon corps et me redonner vie après l’hiver.

AAAAAAAAHHHHHHH, bon sang ce que c’est bon…

J’en connais 26 qui vont être contents, car qui dit « Beau temps » dit « On peut aller au stade » !
Au diable les 12 000 temps de conjugaison qu’il faut maîtriser pour le mois de juin, au feu les divisions fractions et les nombres décimaux, lundi on va au stade ! Et advienne que pourra !!!
Tout l’hiver, chaque lundi, ils m’ont harcelée avec la même question et avec la même voix tremblante: « Maîtresse, est-ce qu’on va au stade aujourd’hui ?? »
Question à laquelle je répondais invariablement, tuant toute lueur d’espoir au fond de leurs yeux  « Enfin, Samuel, réfléchis, qu’est-ce que tu en penses ? Avec cette
pluie/cette gadoue/ce froid de pingouin /ce retard en maths ??« .
Déception.
C’est dur, la vie en CM2…


Eh bien lundi, on y est, je vais enfin pouvoir leur (me ??) faire plaisir, et lire dans leur regard que je suis une maîtresse gavée trop géniale… J’entends déjà leurs cris de bonheur résonner sous le ciel bleu (« Mais-EUH Julieeen !!! PAAAA-SSEUH !!!« )…

Bon, pour fêter le soleil en n’en perdant pas une miette, petite recette toute facile et délicieuse.
Oui, je sais, une recette de cake ça ne risque pas de révolutionner la gastronomie… mais ça ne fait pas partie de mes ambitions ! (qui a dit « Ben heureusement parce que c’était mal barré » ??? )

Encore une fois j’ai utilisé des cuisses de poulet au lieu des escalopes, et je vous invite à en faire de même ! C’est vrai que ça prend tellement plus de temps à dépecer, désosser, couper, mais pour le cake, je trouve les escalopes vraiment trop sèches. Là, les petits morceaux de poulet restent bien moelleux, c’est beaucoup plus agréable et digeste.

J’ai utilisé un petit bocal de piquillos, on en trouve beaucoup dans les supermarchés du sud-ouest. A défaut, un poivron cuit au four avec un peu d’huile d’olive, pelé et coupé en lamelles fait bien l’affaire !

Parfums d’Orient pour cette recette, pour Jamila, qui n’en a quand même pas mangé car le poulet n’était pas kasher !!! (désolée Mila, je suis trop nulle…)

Petits cakes au poulet, piquillos et épices d’orient

Pour environ 8 cakes taille « muffins »
2 cuisses et 2 hauts de poulet pelés, désossés et coupés en morceaux – 100g de piquillos (ou poivron rouge cuit et pelé) – 1/2 cuillère à café de cumin – 1/2 cuillère à café de coriandre en poudre – 1/2 cuillère à café de paprika – 1 oignon émincé – 1 gousse d’ail écrasée – 250g de farine – 1 sachet de levure – 3 oeufs – 100g de gruyère – 10cl d’huile d’olive – 10cl de lait

- Dans une grande poêle, verser un petit trait d’huile d’olive.
- Lorsque l’huile est chaude, y faire revenir l’ail et l’oignon.
- Ajouter le poulet, les épices, du sel et du poivre, puis les piquillos coupés en carrés.
- Bien mélanger et laisser dorer.
- Sortir du feu et laisser refroidir.


 

- Préchauffer le four à 180° (thermostat 6).
- Préparer l’appareil à cake: mélanger la farine et la levure.
- Ajouter l’huile, les oeufs et le lait, petit à petit, bien mélanger pour obtenir un mélange homogène.
- Ajouter le gruyère, puis le poulet aux piquillos, et une pincée de sel, et bien mélanger le tout.

- Verser la pâte dans des moules à muffins, ou dans un moule à cake.
- Enfourner et laisser cuire environ 20 minutes pour les petits cakes, et 40 minutes si vous utilisez un moule à cake.
- Surveiller la cuisson: si les cakes dorent trop vite, les recouvrir d’une feuille de papier alu.
- Pour vérifier que le cake est bien cuit, piquer avec la pointe d’un couteau, qui doit ressortir bien sèche.
-
Sortir du four, laisser refroidir un peu avant de déguster.

Et voilà !

Délicieux à l’apéro, en entrée… ou en pique-nique !
Ohhh, tiens, quelle bonne idée, un pique-nique au stade !!! :-D

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans À grignoter, Apéro, Douce France, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>