Cocktail champagne, gingembre et yuzu

Les vacances sont là (ou presque) pour les tites nenfants ! Et pour leur maîtresse aussi !
Après quelques jours en classe de mer pour clôturer cette quatrième période, je vous assure que je n’ai pas volé un petit cocktail au champagne…

Vous le savez, ce n’est pas ma première classe de mer, en revanche c’était la première avec des élèves de CP, et ce détail change pas mal la donne !
Seule face à mes bambins en slips, je vous jure qu’à un moment j’ai pensé « Mais si je racontais toutes ces anecdotes, on ne me croirait pas, on penserait que j’exagère ! » Et pourtant…

A moi les gosses qui ne savent pas allumer des douches (« Ce sont des robinets, t’en as jamais vu ou bien ??« ), le frelon qui entre dans une chambre de garçons intrépides (« N’essaie pas de le tuer et sors de là tout de suite Abdelatif !!! Maîtresse s’en occupe ! »), les traces de caca sur les draps (« Je peux savoir pourquoi tu t’assieds tout nu sur le lit tout propre si tu sais que tu viens de faire caca dans ta culotte ???« ), les chaussettes perdues, les culottes suspendues au lustre, les cauchemars nocturnes inconsolables, les caprices à répétition parce que tout le monde veut tenir les jumelles en même temps…

Dans une école urbaine de RRS, c’est à dire de milieu social défavorisé, il faut aussi faire face aux réalités qui sont à mille lieues de la mienne : les petits qui n’ont pas de brosse à dent (« Mais c’est parce que je partage la brosse de mon père, maman elle en achète pas souvent ! » … scouiic … –> bruit de mon coeur qui se serre ), ceux qui n’ont presque pas de vêtements de rechange, ni de kway, ni de serviette de toilette, ni de savon d’ailleurs…

Heureusement, il y a aussi les sourires édentés, les câlins, les petites mains qui ne lâchent pas la mienne. Les bisous avant d’aller au lit, les présentations aux doudous divers. Des petits garçons qui reçoivent une brosse à dent neuve rien que pour eux comme si c’était une console de jeu. Les super collègues/grandes copines avec qui on se retrouve le soir pour souffler, se mettre une tape dans le dos et pour se dire « Purée, on en a bavé aujourd’hui, on est vraiment des héroïnes des temps modernes« .

Les fous rires face aux réparties diverses…
« Dans les cinq sens, il y a la vue, l’odorat, le toucher…
- Ah mais oui, le toucher de soleil !!
 »

Les questions qui laissent un peu perplexes…
« Maîtresse, tu as déjà adopté des bébés bigorneaux, toi ?
- Heu… non…
- Ah, mais pourquoi ?
 »

Les discussions sans queues ni têtes…
« Moi mon équipe préférée c’est l’Espagne.
- Ah ouais, moi aussi mon équipe préférée c’est Marseille.
 »

Enfin tout ça pour dire que j’ai bien mérité mon cocktail au champagne et gingembre. Du champagne pour se détendre, et du gingembre pour retrouver la pêche ! (On s’étonne après que certains profs deviennent alcoolos ^^)

Cockail Ginzu : champagne, gingembre et yuzu

champagne – 100g de sucre – 200ml d’eau – 1 gros morceau de gingembre frais – du jus de yuzu (qu’on peut remplacer par du jus de pamplemousse ou de bergamote)

- Préparer un sirop de gingembre : dans une casserole, mettre 100g de sucre et 200ml d’eau.
- Faire fondre le sucre à feu doux, en mélangeant.
- Lorsque le sirop est translucide, ajouter le gingembre coupé en cubes, et laisser cuire 5 minutes à feu doux.
- Eteindre le feu, laisser infuser.
- Au bout de quinze minutes, filtrer le sirop et le verser dans une petite bouteille. Il est prêt à utiliser dès qu’il est froid.

- Dans les coupes à champagne, verser 1 cuillère à soupe de sirop de gingembre, 1 cuillère à café de jus de yuzu.
- Compléter de champagne bien frappé.
- Mélanger avec une cuillère.
- Pour les amateurs de sensations fortes, ajouter une fine lamelle de gingembre frais.

Et voilà !

Frais et délicieux, une nouvelle façon de déguster le champ’ qui me plaît bien !
Et ce qui est génial : en vrai, pas besoin de faire une classe de mer pour se permettre de le déguster ! ^^

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Apéro, Boissons, Repas de fêtes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Cocktail champagne, gingembre et yuzu

  1. Anne dit :

    Quel bonheur de te lire, je me marre toute seule devant mon ordi :-)
    Merci pour les recettes toutes plus alléchantes les unes que les autres et bravo à la maitresse.
    Anne (maman de deux belous élevés dans une maison avec des mitigeurs et étant récement restés comme des poules devant un couteau devant un robinet d’eau froide et un robinet d’eau chaude « et si on veut du tiède on f

  2. Anne dit :

    zut, il manque la suite ;-)
    « et si on veut du tiède on fait comment ? » … véridique…

  3. MASLAN Katia dit :

    Bonjour véro,
    Pourrais-tu me donner la recette du gudangan?

    Super ton blog, j’adore tes aventures!
    Katia

  4. Véro dit :

    @Anne, avec plaisir ! C’est exactement ce dont je parle, le coup du chaud et du froid ! Je crois même que le code couleur en laissait certains perplexes ! « Tu sais que rouge c’est le chaud, et le bleu c’est le froid, je viens de te le dire… Le rouge C’EST LE CHAUD… Tu vas te brûler, ARRÊTE avec ce robinet rouge… tourne le bleu… Dans l’autre sens ! Arrête avec le rouge, tourne LE BLEU !! ARRÊTE AVEC CE ROBINET ROUGE !!!!!! (le tout avec un ton de moins en moins calme pour ne pas dire de plus en plus hystérique, face à un gosse en train de virer rouge homard ^^)

  5. Anne dit :

    Hi hi hi ! :-)

  6. Véro dit :

    @Katia, il faudrait que j’en fasse, et promis je t’envoie la recette ensuite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>