Le cocktail de notre été – el tinto de verano !

Attention ce post peut-être dangereux pour la santé, surtout des personnes grandes amatrices de vin qui le reniflent à s’en donner le vertige, qui le font tourner, le regardent à la lumière, le chérissent en le stockant dans des pièces construites exprès… J’aime aussi le bon vin, vous savez. Je m’excuse sincèrement d’ores et déjà auprès de certains de mes lecteurs qui peut-être ont des vignes qu’ils bichonnent et des fûts à la cave qu’ils regardent grandir avec amour. Certains de mes parents d’élèves font cela, et je n’ose imaginer ce qui arrivera s’ils apprennent ce que j’ai fait tout l’été. ^^

Dans ce post, on maltraite un peu le vin.
On lui met des glaçons.
« Yiiiiiirkkkk !!!! » (cri d’horreur)
On lui met des fruits dedans.
« Arrrgghhhhh » (bruits de personne qui s’étrangle)
On lui met de la limonade.
thomp (bruit de personne qui vient de tomber raide par terre).

^^ Je vous aurai prévenus.

THE cocktail de notre été : dans tous les bars, tous les restaurants, tous les tablao où nous sommes passés en Espagne, c’est ÇA que nous avons bu. La première fois, c’était à Salamanca, j’ai demandé une sangria et le patron, tout en attrapant une carafe pleine d’un beau breuvage plein de bulles fines, m’a répondu : « ce n’est pas de la sangria, mais c’est encore mieux, vous verrez ». C’est vrai, c’est encore mieux !

Un vaso de tinto, du jamon de bellota, un peu de queso ibérico. La vie est fabuleuse.

El tinto de verano de mi estancia en España

Utiliser un vin rouge assez  fruité, espagnol si on veut faire les choses bien, comme du Rioja (mais une bouteille pas chère hein !).
Verser dans une carafe 1/3 de vin, 2/3 de limonade.
Ajouter des tranches fines de citron et oranges (comme en France en ce moment ce n’est pas trop le moment de l’orange j’y ai mis des tranches de pêches et c’est assez sympa aussi !).
Compléter avec plein de glaçons.

Et voilà le travail !

Les dosages peuvent être revus en fonction de vos goûts et en fonction également du vin utilisé. Ce petit cocktail marche bien aussi avec du vin blanc, mais dans ce cas ce n’est plus du tinto de verano (vino tinto veut dire vin rouge ^^), mais du blanco de verano ! :-)

La prochaine fois, je vous parle de mon bellota d’amour, LE jambon qui m’a fait aimé le gras. :-)

Edit de minuit huit : j’avais oublié cette photo que je voulais vous montrer ! Du tinto de verano en bouteille, version citronnée. Rien à faire, juste à boire ! Honnêtement, c’est bon, tellement que certains bars servent directement cette version en bouteille de 50cl ! Ici il s’agit de la marque La Casera (à la base une marque de gaseosa, d’eau gazeuse et limonade), mais il existe aussi la marque Don Simon…
Attention, malgré le format « soda » : il y a de l’alcool dedans !!! ^^

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Apéro, Boissons, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Le cocktail de notre été – el tinto de verano !

  1. Val dit :

    Pareil !
    J’ai passé 15 jours en Andalousie, et je n’ai bu QUE ça !
    Bon, un peu d’eau aussi, mais en Espagne, c’est bien connu, il faut se méfier de la turista ! ;-) Alors, j’ai été très prudente !!
    ;-) ))

  2. létitia dit :

    J’ai vu ça aussi quand j’étais au Portugal!Les gens commandent un pichet de vin et une canette de Sprite, puis font le mélange eux-même dans des verres remplis de glaçons!J’ai pas goûté, j’avais peur que ce soit trop sucré, mais finalement tu me tentes bien :-)

  3. :) il doit bien donner ce breuvage
    Je te souhaite une agréable soirée
    Valérie.

  4. audrey dit :

    Tiens dans le même genre http://www.audreycuisine.fr/2012/07/rose-californien-pour-cocktail-dete/ je pense que les vrais bordelais vont nous détester :-) en tout cas je vais tester ta version

  5. Tu me fais penser au « rouge-limé » de mon enfance. C’est qu’on les élève comme ça les petits bretons, au rouge-limonade, là-bas on n’est pas du genre à mettre de l’eau dans son vin. Note que nous ne sommes pas une grande région productrice de vin, ou alors surtout du blanc du côté de Nantes.

    Ça ne me pose pas plus de problème qu’on utilise le vin comme ingrédient, que des huîtres ou un autre produit délicieux nature. Je connais bien des bordelais qui y font cuire de la lamproie, des provençaux qui font de la daube, etc…

  6. CHAUVAT dit :

    Mais cesse de te flageller ! Ta recette paraît excellente (tant que tu n’utilises pas le Pétrus que chéri te garde pour ton anniversaire). D’ailleurs, je t’en prépare une variante avec du vin cuit de beau papa + schweppes. Avec des glaçons, ça fait « pshitt », ça mousse, le tout sur une jolie couleur rubis… Et dès que j’ai du Rioja, je teste le vrai verano…

  7. gracianne dit :

    Je crois que je devriendrais tres vite addicted a ce truc, faut pas que je goute.

  8. Neaira dit :

    ça doit être très agréable avec les chaleurs d’en ce moment ! et pas trop traître vu que c’est du vin et pas un alcool trop fort ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− un = 5

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>