Vive les p’tits apéros ! Tome 2 : le gaspacho


Eh ben dis donc… La classe de mer avec deux classes de CM2 ce n’est pas de tout repos !
Bon, j’avoue, y a plus dur comme job que de passer trois jours à Oléron, à faire du catamaran, du char à voile et du kayak de mer. Organiser une méga-boom pour 56 CM2 over-excités, c’est assez sympa. Danser avec eux sur « Aux arbres citoyens » ou « Ca m’énerve », ça conserve. Prendre l’apéro avec les autres accompagnateurs en regardant les gosses jouer dans les structures, ça a son charme.

Evidemment, étant la seule femme du groupe d’accompagnateurs, je récupère le pavillon le plus dur : celui des filles !
- Les filles, vous baissez la musique, un peu ?
- Mais maîtresse c’est trop cool, c’est Lady Gaga…
(sous-entendu : « mais tu peux pas comprendre »)

Les garçons, à 10 ans, c’est remuant la journée, mais quand vient le soir, ils se transforment en bébé à maman qui se mettent au lit et attendent leur bisou avant de faire de beaux rêves.
Les filles, ça se lève, ça a soif, ça veut faire pipi, ça a oublié de dire un truc gavé méga important à Charline, « je dois VRAIMENT attendre demain pour lui dire ? », ça soupire quand je réponds, « Oui, vraiment et arrête ça maintenant tu me fatigues »… Ca chuchote, ou ça parle fort même si je passe trois fois leur dire de baisser le ton, ça glousse, ça se lisse les cheveux à la lueur de la DS !!!
« Mais pourquoi tu te lisses les cheveux avant de te coucher, toi ???? »
J’ai droit à un lever d’yeux au ciel. Qui n’était pas censé être vu, mais je le vois dans le miroir.
Je rêve…

A minuit, enfin, après moult levers de maîtresse, alternance de menaces, enjôleries, regards noirs, tout le monde dort. Chez les mecs, ça fait une heure que ça pionce…
Soupir…
Dans le silence du dortoir, j’y réfléchis: j’étais comme ça moi aussi. Sauf que j’écoutais Madonna et Cyndi Lauper. Je les avais en boucle sur mon énorme walkman, celui qui avait un casque avec une prise à deux trous. Ca les ferait bien rire, mes drôlettes, si elles voyaient la tête de mon engin à cassettes, qui ne pouvaient contenir qu’une douzaine de chansons ! Avec leurs MP3 pleins à craquer, elles trouveraient ça dinosaurique…
Bon, la classe de mer, ça entretient, mais ça fait prendre un coup de vieux, aussi…
:-)

Andamos, gaspacho ! La soupa de tomata froida

5 tomates bien mûres (coeurs de boeuf si possible, pour le goût sucré) – 1/2 concombre, ou 1/2 poivron rouge – 1/4 d’oignon – 1/2 gousse d’ail – 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique ou de Xérès – une grosse poignée de basilic frais – sel, poivre



- Ôter le pédoncule des tomates.
- Peler les tomates : les plonger dans une casserole d’eau bouillante, puis les retirer au bout de 5 secondes. Ôter la peau :c’est magique, ça part tout seul !


- Couper les tomates en gros morceaux, et les jeter dans un blender.
- Ajouter l’oignon, la demi gousse d’ail, le basilic, du sel et du poivre.
- Mixer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de morceaux du tout.
- Tamiser cette préparation afin de la débarasser des pépins de tomates.
- Mettre au frais plusieurs heures : le gaspacho est meilleur très très froid !

Et voilà !

Servir et siroter à la paille. Ne pas se gêner : faire beaucoup de bruit en aspirant le fond de la bouteille, ça fait rire les gosses.

Cette recette de base est très facilement customizable: du piment d’espelette, une pointe de crème, du citron, de la coriandre fraîche… variez les plaisirs !
J’ai servi dans des petites bouteilles trouvées chez Pier Import, sympas pour l’apéro, mais aussi pour un petit coulis de fruits, chocolat fondu, crème anglaise sur une assiette de desserts !

Bon, ben pas facile maintenant de se remettre au travail… Encore un mois de boulot avant le grand départ au collège ! Et le présent du subjonctif n’est pas forcément ce qui leur vient le plus naturellement ! :-)

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Apéro, Espagne, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>