Vive les p’tits apéros : Tome 8 – Deux recettes LIGHT pour le prix d’une

 

Le régime  Dukan : il en a fait couler, de l’encre !

« Déséquilibré, mauvais pour la santé, inutile car après on reprend les kilos illico… »

J’ai attendu quelques mois avant de vous parler de Dukan dans ma vie, histoire d’avoir un peu de recul et de parler en toute connaissance de cause. Aujourd’hui je peux le dire : j’ai perdu les 6 kilos qui me pourrissaient le mental, je les ai perdus sans trop souffrir, je ne les ai pas repris, et mes analyses de sang vont très bien ! Je ne fais pas de pub, je ne le recommande pas à qui que ce soit, mais voudrais simplement parler de mon expérience et rappeler qu’il s’agit de ne pas faire n’importe quoi.

La première chose évidente : Dukan n’est pas un régime miracle, il demande comme tout régime de la discipline et surtout beaucoup de bon sens.
Je n’avais que quelques kilos à perdre, mais n’y arrivais pas depuis plusieurs années.
Le titre du livre de Dukan est très bien choisi « Je ne sais pas maigrir », car en effet, je ne savais plus comment maigrir. Ils me font rire les mecs qui disent « C’est simple, il suffit de manger un peu de tout ». Si on grossit, c’est qu’il y a un déséquilibre, et avant d’arriver au « un peu de tout », il faut d’abord maigrir !
Privations suivies de craquages, manger de tout en portions minuscules qui me laissaient frustrée et qui me poussaient à grignoter, périodes de sport intensif suivies de bouffes intensives, bref… Il me fallait du bon sens, et surtout un gros coup de pouce pour commencer.

C’est pour ça que j’ai choisi Dukan, pour la phase d’attaque qui permet de perdre vite au début et qui donne du courage et de la motivation. Avec un peu de chrono-nutrition par là-dessus (petit déj de roi, déjeuner de prince et dîner de pauvre), et j’étais partie.

J’ai donc commencé par trois jours de protéines pures : miracle, trois kilos envolés en trois jours. Ce n’était pas définitif, mais c’est ce qui m’a aidé à continuer, à avoir la gnaque.
Evidemment, la phase d’attaque doit être COURTE !!! Que des protéines pendant 3 jours, c’est bof côté équilibre alimentaire. Surtout qu’il faut quand même limiter les oeufs si on ne veut pas voir son taux de cholestérol grimper en flèche !

Ensuite pendant deux mois, j’ai alterné protéines pures un jour et protéines légumes le lendemain. Le plus dur : me priver de fruits en plein mois de mai et juin. Là, j’ai vraiment mangé BEAUCOUP de légumes, qui font reprendre du poids en eau, certes, mais qui ne font pas grossir s’ils sont sans sauce, faut pas déconner. Mon meilleur souvenir : je croque un morceau de concombre nature après trois jours de protéines. Dukan, ou comment trouver le Nirvana avec des crudités nature, sans même un petit bout de saucisson. :-)
Pendant toute cette phase, et ensuite également, j’ai gardé un petit déjeuner « tout est autorisé », car tout ce que je mange le matin est dépensé dans la journée. Sans exagérer non plus, du style pas 2 kilos de saucisses avec mes toasts ! :-)

Puis une phase de consolidation, où j’ai réappris à manger un peu de féculents chaque jour, sans me goinfrer et en prenant plaisir à manger, à savourer un fruit sans forcément en manger trois dans la foulée. Dukan, ou comment 2 cuillères à soupe de pâtes complètes à la sauce tomate deviennent plus jouissives qu’un sandwich à la rillette. :-)

Et maintenant je suis en stabilisation, mon alimentation est tout à fait normale, si ce n’est un jeudi de protéines pures par semaine, surtout si j’ai fait des excès dans la semaine. Je suis enfin arrivée à ce fameux « un peu de tout (et beaucoup de légumes !) ». Je n’ai tellement pas envie de retrouver la spirale infernale, je sais que je ne reprendrai pas ces kilos.

Je sais que certains vont crier « N’IMPORTE QUOI ».
Ou peut-être même « Comme si elle en avait besoin ».

Eh bien je vous assure que j’ai retrouvé un équilibre grâce à ce petit régime, j’ai réappris à prendre du plaisir sans faire d’excès, et non ce n’est pas si rabat-joie de parfois se contenter de satisfaire sa faim, la VRAIE faim, pas juste celle qui découle de la fatigue nerveuse, de l’oisiveté ou du manque sentimental (« Je veux rentrer à Nouméaaaa !!! Et comme je peux pas, je vais me siffler ce sauciflaaaaaaard !!! »).
Cette fausse faim, je la connais par coeur. Elle a été ma plus sournoise compagne pendant des années.
Elle me donnait l’illusion de pouvoir satisfaire au moins ça, de m’en donner enfin à coeur joie, pour mon plus grand désespoir.
Je fais partie de ces femmes que quelques kilos obsèdent, qui peuvent ruiner leur vie de couple à cause de ça. Qui ne voient plus que les rondeurs disgracieuses et qui se haïssent d’être faible face à la nourriture.
Donc, je dis MERCI Dukan. Et mon mari aussi le dit. :-)

BREF.:-)

Après tout ce bla-blah : deux recettes.
Parce que le gros avantage de ce régime tout de même, à mon sens, c’est que je pouvais me régaler sans faire aucun écart !
Et c’est quand même ça le plus important, et qui fait que ça marche !

La recette de base : galette de son d’avoine.

- Mélanger dans un bol : 2 cuillères à soupe de son d’avoine, 1 cuillère à soupe de son de blé, 1 grossecuillère à soupe de fromage blanc à 0%, 1/2 blanc d’oeuf, 1 belle cuillère à café de levure, 1 cuillère à soupe d’eau.
- Frotter une poêle anti-adhésive avec une goutte d’huile d’olive (et une goutte, ça veut dire ce que ça veut dire ! :-) )
- Faire chauffer la poêle, et verser la pâte de son : soit en formant une grosse galette ronde, soit en formant des petits blinis.
- Laisser cuire quelques minutes de chaque côté.
- Sortir du feu et se goulotter la galette comme une goinfre, ou réserver. :-)

On peut également mixer finement les sons pour obtenir une consistance plus fine. Certains mixent puis font cuire la pâte au micro-ondes, pour un fini « pain de mie ». Moi j’aime pas trop.
On peut aussi mettre un oeuf complet (c’est la recette de base de Dukan), mais moi je trouve que le goût d’oeuf est alors trop fort, et surtout ça élève le nombre de jaunes d’oeufs à plus de 7 par semaine ! J’ai toujours préféré limiter les jaunes d’oeufs à 3 par semaine, et ça m’a bien réussit.

Roulés de saumon au fromage frais aux fines herbes

- Etaler un Carré Frais 0% aux fines herbes sur la galette.
- Donner un tour de moulin à poivre, disposer une belle tranche de saumon fumé.
- Assaisonner avec le jus d’un quart de citron vert.
- Rouler, tasser et découper de jolis tronçons.
- Surmonter d’un peu d’oeufs de lumpe pour la déco.

Se régaler !!

Roulé de viande des grisons à la roquette (et au fromage de brebis)
Convient en phase de croisière si on enlève le fromage

Recette trop dure :

- Disposer un peu de roquette au coeur d’une tranche de grison.
- Ajouter un morceau de brebis.
- Saupoudrer un peu de piment d’Espelette.
- Rouler.
- Fermer avec un pique.
- Manger.

Et voilà !!!

La viande des grisons peut être remplacée par de la bresaola, parce qu’elles sont toutes les deux à base de boeuf, et non de porc, donc beaucoup plus maigre.
En ce qui me concerne, la viande des grisons m’a beaucoup aidée car elle remplaçait le saucisson que j’aime tant (la cochonaille, c’est un de mes péchés mignons :-) )

Deux recettes apéro à manger sans modération, et qui conviennent même aux très très gourmands.
La preuve : j’ai servi ces deux recettes à mes collèges (dont mon Michel préféré qui préfèrerait perdre un bras que de se mettre au régime), et je peux vous dire qu’il n’est pas resté grand chose dans l’assiette !
De quoi ne pas se sentir stressé(e) de ne pas pouvoir descendre le chorizo !!! :-)

PS: le cocktail au jus d’oranges sur la première photo n’était pas le mien. Moi je carbure au Coca Zero depuis toujours, et ce régime n’a rien arrangé. :-)

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Apéro, Brunchs, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Vive les p’tits apéros : Tome 8 – Deux recettes LIGHT pour le prix d’une

  1. Blomma dit :

    Félicitation si tu as réussi à perdre tes kilos et que tu te sens bien dans ta peau! J’ai essayé Dukan mais j’ai craqué au bout de 3 semaines, mais j’en connais aussi pour qui ca a très bien marché et je suis contente pour eux. Il y a peut-être des risques pour la santé (d’ailleurs il y en a aussi pour des traitements médicaux très sérieux) mais je ne pense pas qu’on en meurt, alors c’est chacun qui voit! Et j’ai été attirée par ton article car justement hier je lisais un article sur Dukan http://www.20minutes.fr/article/733176/regime-dukan-recette-miracle-inquiete-communaute-scientifique. Ce régime continue à faire couler de l’encre et à mon avis, ce n’est pas finit….

  2. Clairel dit :

    J’ai fait ces ‘roulés’ Grison-roquette la semaine derniere, c’était bien bon :)
    Merci pour ton témoignage courageux ! Je suis en plein dedans (meme si j’ai décidé d’arreter l’alternance 1PP/1PL, pour faire 6PP/1PL, ces dix derniers jours ont suffit à me donner une motivation de fer dont j’avais besoin. Bref, pour 6 kilos à perdre je pense que la suppression la plus totale des glucides et matières grasse suffira !)

    Bonne vacances !
    Claire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>