Soupe aigre douce aux petits légumes

Comment ça, la soupe c’est pour l’hiver ? Pas du tout, surtout si on met dedans des petites asperges vertes encore un peu croquantes et des petites tomates cerises acidulées et fraîches.
De toute façon en ce moment j’ai l’esprit de contradiction.
En tout cas encore plus développé que d’habitude…
(Doudou : « Ouais, et d’habitude c’est déjà pas un cadeau ! »
Moi : « Hé mais attends, qui t’a demandé ce que tu en pensais ? C’est mon blog, sors ! Merci ! »
Doudou : sourire entendu et silencieux qui m’énerve encore plus)
D’abord, on a le droit de temps en temps de ne pas avoir envie des mêmes choses que les autres, quand même ! Et on a aussi le droit de ne pas toujours savoir soi-même ce dont on a vraiment envie !
Enfin…
Vous voyez dans quel état d’esprit je suis en ce moment ? Ça nous arrive à tous, n’est-ce pas ? Dans ces cas-là, de bons petits plats, du temps pour mettre tout ce qui va trop vite en pause, et surtout on se fait plaisir dès qu’on peut et on fait comme on veut !
Donc, j’avais envie de manger une bonne soupe , et il y a encore de belles asperges.
Alors c’est parti pour une soupe !

Cette soupe-là nous emmène (une fois de plus) vers l’Asie et ses saveurs que j’aime tant. Poivre du Sichuan, coriandre, basilic thaï, citronnelle… miaaaaam. Décidément, on ne change pas les associations qui gagnent !

Soupe aigre douce aux petits légumes et poivre du Sichuan

1 litre de bouillon de légumes – 1 bâton de citronnelle – 4 grosses feuilles de combava – 2 poignées de feuilles de coriandre – 2 poignées de feuilles de basilic thaï – 1 cuillère à soupe de concentré de tomate – 2 cuillères à soupe de cassonade – 2 belles tranches de gingembre frais – 1 cuillère à soupe de poivre du Sichuan – un peu de piment séché en paillettes

Légumes au choix (moi j’ai tout mis ^^) : tomates cerises, petites asperges vertes, shitaké (ou champis de Paris), pois gourmands, mini-épis de maïs, germes de soja.

- Préparer le bouillon de légumes (recette en ligne à venir très vite !)
- Préparer les légumes : laver les asperges, les pois gourmands et les mini-épis de maïs. Les petites asperges vertes, très fines, n’ont pas besoin d’être épluchées, c’est fantastique !
- Equeuter les pois gourmands, en retirant si besoin le fil qui les borde.
- Couper les pois gourmands en 2 ou 3 morceaux biseautés, et fendre les mini-épis en 4, dans la longueur.
- Plonger les pois, les asperges et les épis dans une eau bouillante, et laisser cuire une minute pour les attendrir.
- Sortir du feu et transvaser les légumes dans une eau bien froide (additionnée de quelques glaçons, pour stopper la cuisson et garder les légumes verts bien verts).

- Dans un grand wok (ou une casserole), porter le bouillon de légumes à ébullition.
- Ajouter une cuillère à soupe de concentré de tomates, 2 cuillères à soupe de cassonade.
- Déchirer les feuilles de combava, écraser le bâton de citronnelle (à coup de pilon), couper deux belles tranches de gingembre frais et ajouter le tout à la soupe.
- Ecraser le poivre du sichuan dans un petit mortier, verser dans la soupe.
- Ajouter une poignée de coriandre fraîche et une de basilic thaï (on garde le reste pour les mettre sur la soupe juste avant de servir) : les herbes infusées donneront un goût profond à la soupe, et les herbes ajoutées au dernier moment lui donneront puissance et fraîcheur.
- Assaisonner : sel et une pointe de piment en paillettes.
- Nettoyer les shiitakés (les frotter délicatement avec du papier absorbant suffit), et les couper en quatre ou en lamelles, selon leur grosseur.

- Juste avant de passer à table, ajouter dans le potage les légumes blanchis.
- Laisser la soupe bien remonter en température : nous allons plonger dedans quelques garnitures froides, alors il faut que la soupe soit bouillante !
- Servir en répartissant équitablement un peu de chaque ingrédient, ajouter les tomates cerises coupées en deux, et finir par les germes de soja et les herbes fraîches.
- Servir bien chaud !

Et voilà !

Oh mama mia, qu’est-ce que c’est bon.
Voilà, on s’enfonce dans son canapé, on mange sa soupe.
Et tout ira mieux demain…

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Asiatiques, Autres, Soupes, Thailande, Végétarien, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Soupe aigre douce aux petits légumes

  1. MARGONO dit :

    Bonjour Vero,
    Je suis d’origine de Java, mais étant vécu toute ma vie en Europe (a part mes deux premiers années) je ne connait pas trop de recette indonésienne et pourtant qu’est-ce que je me régale quand je me rends en Indonésie pour les vacances …

    J’aimerai savoir si vous pouvez publier quelques recettes pas trop compliqués de Java ou Sumatra ( en fait ma mère et minang et mon père et orang Java).

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Bien cordialement
    Indra Margono

  2. Voila qui devrait plaire chez moi merci. Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>