Association # 8 – citron vert et apéro: le match mojto / caïpirinha

 

 

« Darcooooooos, si tu savaiiiiiiiis !!!! Ta réfooooor-meuh, ta réfooooor-meuh !!! …..
- … au cul… au cul…  aucune hésitation !!! …
- Pooo polopopopooooo poooo !!!!
« 

J’adore l’ambiance des manifestations…
Enfin, je parle de l’ambiance qui est mise à l’avant des cortèges, par les lycéens anarchistes qui croient dur comme fer qu’une révolution est en cours, et qui hurlent à pleins poumons…

Les profs intellos, au milieu, sont bien plus dignes, et ont des slogans bien plus chiadés: « La furie, oui ! La curie, non ! »
… ??? … De quoi ???
Je ne savais même pas que UNE curie c’était un mot qui existait… Pour moi on dit UN curry, ou alors on y met une majuscule, après le prénom Marie ! J’ai cherché du coup, et j’ai appris que les profs étaient contre la division qui permet de mieux régner… Zut… Si j’avais su, j’aurais pu scander ça aussi !!! Au lieu de dire des gros mots de façon éhontée… Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Brésil. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Esprit Métis numéro 3 – Direction Brasil: churrasco !

Oyez, oyez !
Le très attendu numéro 3 d’Esprit Métis sort demain, samedi 22 mars !! Rendez-vous place St Projet à Bordeaux, de 10h à 16h, autour d’un stand spécial où la joyeuse équipe d’EM vous accueillera ! (allez sur le site pour plus d’info, notamment sur les autres lieux de distribution !). Je sais au moins que vous trouverez le magazine à l’Epicerie Métisse, dont je reparlerai un peu plus loin… (oui, je sais, tout est métis, l’esprit, la cuisine, l’épicerie… ben c’est le concept… :-D )

Après un numéro 1 sur l’Inde, un numéro 2 sur le Maroc, c’est le Brésil qui est à l’honneur ce printemps…

Et pour se mettre dans l’ambiance: musica ! Mas que nada version Sergio Mendes et les Black Eyed Peas… Avec ça, je défie quiconque d’avoir encore le moral dans les chaussettes !! :-)

Joli hein?? :-)

J’avoue que pour concocter une recette pour ce numéro, je me suis fait particulièrement plaisir, et à Doudou aussi (surtout !!), car qui dit Brésil, dit… churrasco !!

Ma rencontre avec le churrasco du sud du Brésil ? Un choc émerveillé: une danse de brochettes, qui jaillissent, virevoltent, atterrissent dans votre assiette. Le tout à profusion, dans une ambiance de fête incroyable…
Pour en venir à bout, une seule solution : entre chaque brochette, avaler une gorgée de caïpirinha, et aller danser une samba! 
Finalement, c’est très léger un churrasco !! :-)

Churrasco dou Brasil

Pour 4 super Fêtards (nous, comme on est deux vieux Fêtards + deux Louloutes, on a mangé ça sur deux jours… ouaip, et ça nous faisait encore trop envie !)

2 saucisses de Toulouse
2 blancs de poulet
4 morceaux de bœuf (comme de l’entrecôte coupée)
4 ribs de porc
4 côtelettes d’agneau

- La veille, préparez la marinade:
jus de 2 citrons verts – 3 cuillère à s. de vin rouge  - 1 petit oignon émincé  - 2 gousses d’ail écrasées  - 2 càs d’huile – 1/2 c à s d’origan  - poivre

- Faire mariner le bœuf, les ribs de porc et les côtelettes d’agneau.

- Juste avant le repas, préparer le poulet : couper les escalopes en trois, les enrober d’une fine tranche de lard fumé. Enfiler ces médaillons sur une brochette métallique.

- Enfiler les autres viandes sur des brochettes, en en utilisant deux si besoin (pour enfiler les ribs par exemple, piquez une brochette à chaque extrémité pour pouvoir les manipuler facilement).

- Faire griller la viande: au moment de faire cuire, saler le bœuf, les ribs et les côtelettes avec du gros sel de guérande. Ayez la main assez lourde, c’est bien salé qu’il faut le manger!

Et voilà!

Servir avec les accompagnements traditionnels au Brésil : haricots rouges, bananes panées, riz, salsa de tomates et surtout…  farofa !

Farofa aux olives vertes, oignons et lardons

Pour la farofa, on peut utiliser de la semoule de manioc, ou de la farine de manioc. Ma préférence va à la semoule, au grain un peu plus gros, dont j’aime le petit côté « croustillant ».
Pour les Bordelais, vous trouverez ces deux ingrédients à l’Epicerie Métisse, à Cenon…

- Emincer finement un petit oignon.
- Dénoyauter et couper en petits morceaux les olives.
- Dans une poêle, faire chauffer 2 cuillères à soupe d’huile. Y faire sauter les oignons, puis ajouter les lardons et les olives.
- Ajouter votre semoule de manioc, bien mélanger.

Et voilà !

Tout simplo, mais tout bueno !

Bananes panées

- Casser un oeuf et le battre en omelette.
- Préparer une assiette pleine de chapelure, et y ajouter une pincée de sel fin et un bon tour de moulin à poivre.
- Faire chauffer une lichette de beurre et un chouilla d’huile dans une sauteuse.
- Peler une banane, la couper en deux, puis la tremper successivement dans l’omelette et la chapelure.
- Faire dorer la banane sur feu vif, jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée, puis baisser le feu et laisser cuire 5 minutes: la banane doit être croustillante à l’extérieur, et fondante à l’intérieur…

Et voilà !

Hmmmm, la banane préparée ainsi, avec une pointe de sel pour relever le goût et le poivre qui réveille l’ensemble…je craque totalement !

Avec en plus quelques haricots rouges cuits avec un petit oignon doré et une petite gousse d’ail…

Et la salsa de tomates et poivrons dont vous trouverez la recette là (clic!)

ARRRGhhh….

Alors c’est vrai que c’est pas mal de préparation et une bonne organisation pour que tout arrive bien chaud dans l’assiette…

Mais alors quand c’est prêt… c’est le top du top!!!

Avantage non négligeable, quand on a mangé tout ça, on peut envisager de ne plus rien manger ensuite pendant 5 jours…

 

Pour finir, un gros kissou à l’équipe des Mousquetaires de l’Ortho’gaffe (lala, les filles, je tremble qu’il y ait encore une coquille ou deux !!!!!) et un autre aux Magiciens de la Maquetta Infernala !!! (Laurent, j’ai perdu 2/10ème à chaque oeil depuis, quand même… lol). Et bien entendu, un gros High Five pour notre Kellie préférée !!
Un churrasco ensemble, ça vous dit ?? :-)

Cette entrée a été publiée dans Brésil. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.