Paillassons de pommes de terre et nouveau Petit Kenwood dans ma Kitchen

En général mes copines trouvent que je suis sur-équipée en terme de cuisine. Ma grand-mère a trouvé que mes placards étaient incroyablement débordants, et qu’elle pouvait faire aussi bien avec un wok et trois gamelles (heu, pour les macarons ça m’étonnerait mémé !! :-))

Et pourtant, pourtant, regardez un peu avec quoi je hachais ma viande, mes oignons, mes avocats… jusque’à présent :

Eh oui, ce bon vieux Babycook, acheté une fortune à la naissance de Louloute #1 (enfin, à l’époque ça m’a semblé être une fortune ! :-))
Il a servi intensément pour les purées de fruits, puis de légumes, puis de viande et légumes, pour Louloute 1 puis Louloute 2.Depuis plus de dix ans, il me sert à toujours pour le guacamole, hacher le poulet des nems, mes oignons, les herbes,  que sais-je encore ?
Sauf qu’il a comme qui dirait un pète au casque : pour ne pas en mettre partout ma technique consistait à combler le vide avec ma main (ben si on n’est pas manchot c’est pour une bonne raison !). Je songeais VRAIMENT à le remplacer par un vrai robot à couteau, un qui ne sentirait pas le chaud à la moindre escalope de poulet mixée… Et c’est là qu’on m’a offert de recevoir un robot, tout neuf, tout gratuit…

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Douce France, Repas de fêtes, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les Merveilles vous servent l’apéro : verrine chantilly de foie gras, pomme granny et pain d’épices


Je suis aphone depuis deux jours.
Recette express:
– Prenez un peu froid en sortant sans écharpe dans la nuit froide
– Passez la journée à papoter et glousser malgré une première petite faiblesse de la voix.
– Sortez et dansez du Bollywood en riant à gorge déployée.
Et voilà ! Vous êtes aphone !

Point positif: moins je parle fort, plus mes élèves se taisent ! C’est magique. Ce matin j’ai écrit au tableau « Asseyez-vous, taisez-vous et attendez. Merci les enfants« . Un silence quasi-religieux reignait quand j’ai sorti mon filet de voix caverneuse pour leur expliquer mes petits soucis. Et ensuite j’ai pu chuchoter toute la journée, limite si eux aussi ne chuchotaient pas ! 🙂
Ce soir, silence, silence, un foulard en soie autour du cou offert par une copine, et… un bon grog !!! Ben quoi ? 🙂

Heureusement que je n’ai pas besoin d’ouvrir la bouche pour vous raconter mes dernières aventures.
Vous l’avez peut-être déjà lu chez une de mes compères (Guilleri !), les Merveilles sont à l’honneur dans le Sud Ouest Gourmand de Noël ! Cess nous a accueillies dans sa belle cuisine rouge complètement finie … 😉

Pour le coup, en terme de gourmandise, vous allez être servis… Tapas de fête au programme !!! Moi, j’adore les tapas (clic), même quand elles ne sont pas de fête ! Découvrez dans ce magazine:
– les rouleaux au saumon de Cess
– les tartelettes aux saint jacques et safran d’Audrey
– les crevettes épicées de Joelle
– les canapés de radis noir au crabe de Bergeou, notre fan de légumes ! ,-)
– et les verrines mousse de foie gras, pommes granny et pain d’épices de votre serviteuse !!!



Verrines à la chantilly de foie gras, pommes granny smith et pain d’épices
200g de crème liquide entière – 200g de foie gras entier (cuit ou mi-cuit)– 6 tranches de pain d’épices – 1 pomme variété granny smith, non pelée mais vidée – un citron – 10g de beurre

– Dans une casserole, verser la crème liquide et le foie gras coupé en cubes.
– Faire fondre le foie gras dans la crème. Lorsqu’il est bien fondu, mixer au mixeur plongeant pour éliminer les derniers petits morceaux.
– Filter ce mélange avec un chinois à mailles très fine : il ne doit pas rester le moindre petit morceaux, qui risquerait de bloquer le siphon !
– A l’aide d’un entonnoir, verser la crème de foie gras dans le siphon.
– Fermer avec soin le siphon, puis gazer avec deux cartouches, en tenant le siphon tête en bas (cela permet au gaz de bien se répartir dans votre préparation).
– Secouer deux fois énergiquement, puis réserver (pour que la chantilly soit assez ferme, il faut la laisser reposer au moins une petite demi-heure, au frais).
– Couper le pain d’épices en petits cubes.
– Faire fondre un peu de beurre dans une poêle anti-adhésive, puis y faire revenir les cubes de pain d’épices.
– Lorsqu’ils sont bien dorés, réserver sans couvrir pour ne pas qu’ils ramolissent.
– Couper la granny smith en petits cubes également, et citronner afin qu’ils ne noircissent pas.
– Dresser: les cubes de pain d’épices, les cubes de pommes. Réserver les verrines à moitié dressées au frais jusqu’au moment de servir.
– Au moment de servir: bomber de la chantilly de fois gras sur vos cubes de pommes : attention, faites un petit essai au dessus de l’évier avant de vous lancer, pour éviter toute déconvenue irratrapable ! 🙂
– Surmonter de quelques fines tranches de pommes coupées en triangles.

Et voilà !

Astuces : 1) si vous n’avez pas de siphon, vous pouvez laisser refroidir la crème de foie gras, puis la battre au batteur. Vous obtiendrez un mélange mousseux, moins ferme qu’une chantilly mais tout de même délicieux sur ces verrines !
2) Si vous n’arrivez pas à faire sortir votre chantilly du siphon, c’est qu’elle est trop froide et trop solide. Il suffit de la tremper quelques minutes dans une casseroles d’eau chaude, puis de secouer vivement. Normalement, le tour est joué !

 

C’était assez marrant… On a tout mangé, tout testé, et je vous le certifie : pour l’apéro, on est assez au point !!! 😀

Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Douce France, Entrées, Mises en bouches, Repas de fêtes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Ravioles de topinambours aux noix de saint jacques

 

Bon, décembre est définitivement là. Le sapin et les guirlandes lumineuses ont fait leur apparition dans le salon, ça donne un peu de baume au coeur quand on rentre du boulot et qu’on a passé sa journée sous la flotte !

Cette année j’ai testé plein de recettes des fêtes avant les fêtes…  Ce qui est mauvais pour les kilos, mais parfait pour le blog ! Pour une fois je posterai mes recettes à temps pour que vous puissiez les préparer pour Noël ! 🙂 Mais qu’est-ce qui se passe, Véro, en avance ???
Ben oui, tout arrive…
Voici donc l’entrée « Spéciale Fête »préparée pour  Conforexpo. Petite entrée (ou plat principal ?) très inspirée d’un plat goûté chez Michel Portos au St James, les ravioles de panais aux camerones. J’ai décliné avec des topinambours et de belles noix de saint jacques, bien épaisses, à couper en deux pour servir.
Encore une fois, le laminoir est entré en action !!!

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans À l'assiette, Crustacés / Fruits de mer, Cuisine par pays, Douce France, Entrées, Plats, Repas de fêtes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

A recipe for my Doudou n°1 – Tarte poireaux, thon et ricotta

Doudou s’est mis à la cuisine !!!
Sans blague !

Perte de moral dû au manque de luminosité, manque de temps, je délaisse un peu mes fourneaux. En plus cuisiner, à quoi bon ? La lumière est tellement moche que les photos sont immondes…
Les soirées pâtes devaient commencer à lui peser… Il a remonté ses manches, et s’est mis derrière les fourneaux !
Je vous laisse deviner où il a cherché sa recette ?
Ouaip, en plein dans le mille, dans le blog de votre serviteuse bien entendu…

Il a choisi THE recette, celle du famous poulet au coco (clic !). Et bien laissez-moi vous dire qu’il le réussit presque mieux que moi, ce chameau !! Bon, faut dire qu’il utilise quand même la « cocotte qui sait presque faire le poulet au coco toute seule« , mais quand même ! A quoi je lui sers, moi, après ??

Enfin bon, une grande satisfaction tout de même, mon blog remplit sa fonction pédagogique… et comme je suis quand même prof avant tout… je suis HEU-REU-SE !!

J’ai donc décidé d’inaugurer une nouvelle mention qui figurera sur mes recettes, celle des recettes estampillées « testées par Doudou », autrement dit « Doudou’s Recipes« . Et pour lui fournir de la matière, il y aura aussi les « A recipe for my Doudou« , garanties tip-top trop faciles, rapides ET délicieuses ! Plus aucune excuse pour mettre les pieds sous la table les soirs de semaine où tout le monde est crevé en beuglant « Homme avoir faiiiim, qu’est-ce qu’on mange  femme ???« 

Que voulez-vous, c’est ça l’amour… Hein Doudou, que t’es content ???
:oD

A recipe for my Doudou: Tarte à la ricotta, poireau et thon

une pâte feuilletée pur beurre ronde – 2 blancs de poireaux émincé en rondelles fines – une boîte de 150g de thon (acheté en biocoop, thon pêché à la ligne !) – 1 pot de ricotta de 250g – 10 cl de crème liquide – 3 oeufs + 1 blanc d’oeuf – 1 cuillère à soupe de curry – 1 cuillère à soupe de moutarde – 2 belles poignées de fromage râpé

– Foncer un moule à manquer avec la pâte feuilletée. Piquer le fond à la fourchette. Badigeonner le fond de tarte du blanc d’oeuf supplémentaire, cela évitera à la pâte de s’imbiber d’eau pendant la cuisson.
– Dans une poêle, faire fondre une belle tranche de beurre. Y faire revenir les poireaux en rondelles jusqu’à ce qu’ils deviennent légèrement dorés.
– Dans un saladier, mélanger la ricotta, la crème liquide, les 3 oeufs.
– Ajouter les miettes de thon bien égouttées et émiettées, les rouelles de poireaux.
– Assaisonner avec le curry, la moutarde, sel et poivre (pas trop de sel à cause du thon !).
– Bien mélanger.
– Verser cet appareil sur le fond de tarte, parsemer le fromage râpé par dessus.
– Mettre à cuire à 180° pendant 30 minutes. Surveiller la cuisson : si le dessus dore trop, couvrir la tarte d’une feuille d’aluminium.

Et voilà !

C’est pas difficile de se régaler…
Je vous conseille fortement de laisser votre ordi allumé, pile sur cette recette. Y aura bien quelqu’un qui passera par-là et qui se lancera pour relayer un peu la cuisinière de rêve que vous êtes !

PS: ceux qui connaissent Doudou savent qu’il ne se permettrait jamais de beugler de façon aussi macho… Et ceux qui me connaissent savent que s’il osait, il se prendrait le plat dans les narines… 🙂

Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Douce France, Plats, Tartes / Tourtes / Tartines, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Palets sablés au citron

« Qui c’est la plus belle ? Qui c’est la plus belle ??? Oui c’est toi… Mais oui c’est toi ! Tu fais un câlin ? Tu fais un câlin ??? Ohoh, mais c’est un gros câlin, ça, oui, parce que c’est toi la plus douce et la plus câline, mais oui ! C’est qui la Mamounet’Cha à sa maman ? Qui c’est la Mamounet’Cha à sa maman ???« 

La Mamounet’Cha en question me regarde d’un oeil vide.
Ou plutôt, d’un oeil qui semble dire :
« Débile cette meuf« 
Au bout de ma quinzième question restée sans réponse, elle daigne enfin me gratifier d’un clignement de l’oeil droit et d’un rauque petit « Miaaa » (oui, juste un « Miaaa« , même pas un « Miaaouu » qui la fatiguerait trop, apparemment). Clairement, en langage humain : « Allez, le voilà ton miaulement, c’est bon, tu m’as saoûlée. »

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Desserts, Douce France, Gâteaux, Grignotages, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Vive les p’tits apéros – Tome 3 : velouté de piquillos au magret séché, roquette et pignons

Faire durer l’été… le plus possible !
En attendant de partir en vacances vers une destination rêvée, j’ai décidé de garder le moral face à la pluie. Les produits frais de saison, c’est bien, mais les bocaux, c’est pas fait pour les chiens !!!

Dans le Sud-Ouest (et ailleurs aussi de plus en plus), on trouve beaucoup de piquillos, ces poivrons doux vendus en bocaux, entiers ou en purée, qui sont très présents dans la cuisine Basque. Dans cette recette, j’utilise des piquillos en bocal, mais on peut très bien utiliser des poivrons frais, passés au four sous le grill puis pelés.
Apéro plein de soleil testé en août avec des copains, mais encore plus appréciable en septembre !

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Apéro, Brunchs, Douce France, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Conserves de tomates pelées et de sauce tomates


Vous avez vu Cécile Duflot moucher Zemmour et Naulleau comme des gamins sur France 2 hier soir ???
Hahahaha, moi oui, et peu importent  les convictions politiques ou l’avis qu’on a sur la taxe carbone, voir ces deux langues de vipères se prendre une petite fessée ça fait un bien fou !

En tout cas, si faire pousser ses propres légumes et faire du covoiturage même quand ça nous fait lever très tôt, c’est de la décroissance économique, perso je suis à fond pour !

Je n’en reviens pas de tout ce qui peut sortir de la terre pour peu qu’on en prenne soin…
Incroyable !
La citadine pure souche que je suis en reste baba.
Tel homo sapiens à l’ère du néolithique, je découvre avec émerveillement l’agriculture et ses bienfaits ! Plus que jamais, je me sens en osmose avec ma planète, et je saoûle tous les êtres humains (et parfois même félins) qui s’approchent  à moins de cinq mètres pour les convaincre du bienfondé du retour à l’essentiel et du consommer moins.
Maintenant que je suis passée maîtresse aussi dans l’art du potager et du compost, mes élèves n’ont pas fini de m’avoir sur le dos dès qu’ils sortiront une compote en tube de leur cartable !
🙂

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Douce France, Techniques, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.