La courgette tome 3 – Beignets de fleurs de courgettes et potimarrons

 

Bon, OK, je suis partie en vacances sans dire un petit mot.
C’est très malpoli.
Mais c’était pour la bonne cause, vacances avec toute la famille réunie pour la première fois depuis… pfiouuu !!! Maintenant c’est fini, et pour ne pas être trop triste, j’ai pensé que ce serait drôlement chouette de vous retrouver.
Et je ne dis pas ça pour me faire pardonner.
🙂

Je ne perds pas le fil : mes wonderful organic courgettes méritent au moins un tome 3, voire un 4 !!
Elles ont émerveillé ma maman et ma grand-mère… Moi c’est de les voir s’écrier « Mais regarde ça un peu ! » qui m’a rendue heureuse tout le mois de juillet !
Courgettes, encore, donc ! Surtout que g
râce à mon potager, je découvre les joies d’avoir des fleurs de courgettes.

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Desserts, Douce France, Grignotages, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

La courgette tome 1 – Soupe froide de courgettes à la menthe

 

Fait chaud, si chaud…
J’aime bien quand il fait chaud. Manquent juste les palmiers, la mer, les noix de coco fraîches à siroter…
Comme il fait si chaud, recette fastoche, idéale pour les pique-niques, et pour liquider la tonne de courgettes que mon petit potager de débutante me donne ! Sans rire, j’en suis à mon dixième kilo, pas mal pour une première ! Et ce n’est pas fini…

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Brunchs, Cuisine par pays, Douce France, Entrées, Légumes, Mises en bouches, Plats, Soupes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Brochettes de poulet au romarin et à la sauge, comme chez Gracianne

 

M’en fiche, je ferai des recettes pleines de soleil jusqu’à ce qu’il revienne.
Na.

La première fois que j’ai vu ces petites brochettes écolo et parfumées, c’était chez ma copine Gracianne (dont la jolie plume et les belles recettes commencent à manquer sérieusement, je trouve…). A l’époque je n’avais pas de pied de romarin à la maison, et je rêvais en imaginant le parfum que cela devait donner à la viande.

Aujourd’hui mon romarin est vif et assez costaud pour supporter le poids de la viande qui grille, à moi le régal !!! Et merci Gracianne pour cette délicieuse idée, tu sais qu’il paraît que Jamie O. te l’a piquée aussi ? 🙂

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Douce France, Plats, Poulet, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Tarte fine aux courgettes et trois fromages

 

NOOOOOOOOOn !!!!
Pourqwââââaââââ ????

Je commençais tout juste à me regénérer, à obtenir enfin ma dose de soleil minimum vitale…
J’avais une bonne excuse pour lézarder au soleil sur ma terrasse et ne pas remplir les dossiers d’entrée en 6ème de mes élèves…
Et voilà, c’est FICHU maintenant ! Aucune bonne raison pour ne pas me mettre au boulot, de mauvaise humeur en plus de voir toute cette flotte dégouliner le long de mes baies vitrées…

Remarque, ça arrose mes tomates : la feignasse ne peut qu’apprécier le fait de ne pas passer une heure à arroser son potager…
J’aimerais juste qu’il fasse beau la journée, et pluie la nuit, c’est trop demander ???

Sinon, niveau feignasse, j’ai toujours une pâte feuilletée toute prête dans mon frigo. Elle est un allié précieux pour la mère (ou le père !) qui bosse, car elle permet, les soirs où on préfèrerait se pendre plutôt que d’avoir à répondre à la question « Qu’est-ce qu’on maaaaaaaaaange ? » de rester zen et de concocter un petit truc rapide, bon, et qui ne porte pas un grand « M » jaune et arrondi sur fond rouge, si vous voyez de qui je parle ? 😉

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Douce France, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Cake au poulet épicé et piquillos

Soleil.
Farniente sur la terrasse, boire un café, lire un livre sur le transat, laisser la chaleur réchauffer mon corps et me redonner vie après l’hiver.

AAAAAAAAHHHHHHH, bon sang ce que c’est bon…

J’en connais 26 qui vont être contents, car qui dit « Beau temps » dit « On peut aller au stade » !
Au diable les 12 000 temps de conjugaison qu’il faut maîtriser pour le mois de juin, au feu les divisions fractions et les nombres décimaux, lundi on va au stade ! Et advienne que pourra !!!
Tout l’hiver, chaque lundi, ils m’ont harcelée avec la même question et avec la même voix tremblante: « Maîtresse, est-ce qu’on va au stade aujourd’hui ?? »
Question à laquelle je répondais invariablement, tuant toute lueur d’espoir au fond de leurs yeux  « Enfin, Samuel, réfléchis, qu’est-ce que tu en penses ? Avec cette
pluie/cette gadoue/ce froid de pingouin /ce retard en maths ??« .
Déception.
C’est dur, la vie en CM2…

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans À grignoter, Apéro, Douce France, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Tarte aux pommes au sirop d’érable… sans four !!!

Dimanche 25 janvier 2009
Le réveil sonne…
J’ai beau être un peu endormie, je sais très bien que le dimanche, le réveil ne sonne pas. Il ne le doit pas, c’est contre sa nature… D’ailleurs je ne pensais même pas que c’était mécaniquement possible…
Pourtant il sonne !
Et pendant que je me réveille pour de bon, je me rappelle qu’en prime, nous n’avons plus de chauffage depuis plus de 24 heures, et qu’on se les pèle GRAVE en dehors des triples couvertures, et doubles-duvets et que donc  ce réveil qui sonne en est d’autant plus absurde !

Je me retourne en râlant demandant gentiment à Doudou:
C’est quoi ce bordel ?!!

Lui – Alors en fait bébé… Surprise !!!! J’ai invité quelques copains pour faire un brunch !!
Moi – Là, là, tu veux dire là ??
Lui – Oui, là, ça te fait plaisir, hein ?
Moi – Hooo, oui !! Géniale idée !! … et on va être combien ?
Lui – Ben… un peu moins de 15…
Moi – Un peu moins genre… 5 ou 6 ?
Lui – Heu, non, plutôt un peu moins genre… 14 ! … Ca te fait plaisir, hein ??
Moi – Ha, heu, oui,bien sûr mon amour, MERCI (sourire faussement détendu)… Mais, heu, tu te rappelles qu’on n’a plus d’électricité ? Tu as prévu quoi pour ce brunch ???
Lui (qui commence à être piteux) – Ben… des gaufres…
Moi – Han han… sans courant, ben tant pis, on va les transformer en crêpes tes gaufres, c’est pas grave mon chat… (A ces mots il récupère un sourire confiant) Et sinon, quoi d’autre pour nourrir 14 personnes ??? (ne pas laisser le stress percer dans ma voix, c’est un truc énorme pour lui d’organiser un brunch surprise !!)
Lui – Ben je m’étais dit que je pourrais aller acheter du pain ?
Moi – …. gloups… ok… et quoi d’autre ?
Lui – Pis y a des bons jus de fruits….
Moi – …. (deviens bleue… c’est le froid sûrement…)
Lui – Tu crois que ça va pas suffire ?? …. Mais ça te fait plaisir, hein ????
Moi – Oui-i-i… (voix chevrotante de la fille qui est en train d’agoniser): et ils arrivent quand ?
Lui – (carrément en pleine prise de conscience) – … Dans une heure…

🙂
C’est touchant, finalement, cette façon qu’ont les mecs de croire qu’un brunch à 14, c’est fastoche, suffit d’acheter du pain !
Il le sait bien, pourtant, que pour moi le brunch c’est sacré !
Ni une ni deux, repoussage de couvertures (trois fois) et de duvets (deux fois), enfilage de chaussettes (deux fois), de pulls (deux fois et demi) et grand branle-bas de combat !!!

Et voilà comment on se retrouve à imaginer des trucs pas possibles, avec les trois bricoles que vous avez dans vos placards, histoire que jamais personne ne puisse dire que les brunch chez la famille Métisse, c’est du pipi de chat !

Tarte aux pommes sans four pour brunchs sans électricité !

– une pâte feuilletée (ça tombait bien il fallait l’utiliser vu que le contenu de mon frigo allait rendre l’âme) – 4 à 5 pommes – un pot de confiture de lait – beurre (ou margarine végétale) – 1 cuillère à café de cannelle en poudre – sirop d’érable (ou sucre et vanille, fève tonka…) – un demi-citron jaune.

– Découper un rond de pâte de façon à ce qu’il rentre dans votre plus grande poêle anti-adhésive, et la picorer du bout d’une fourchette.
– Dans la poêle, faire fondre une petite noisette de beurre et bien l’étaler sur toute la surface de la poêle.
– Quand la poêle est bien chaude, y disposer votre pâte, et ne plus y toucher ! (sinon elle se déchire, fait des fils, c’est la cata…).
– Baisser le feu et laisser la pâte cuire 5 minutes.
– Lorsque la pâte a commencé à se solidifier et à dorer sur le côté posé contre la poêle, la retourner délicatement avec une (voire deux) spatules.
– Laisser cuire et dorer l’autre côté, toujours sur feu doux.
– Poursuivre la cuisson, en retournant s’il le faut, jusqu’à ce que la pâte ait légèrement gonflé, feuilleté, et qu’elle soit suffisament « rigide ».
– Retirer la pâte du feu: la faire glisser doucement dans une grande assiette, et réserver.

– Pendant que la pâte refroidit: peler les pommes, les couper en petits dés et les citronner.
– Dans la poêle, faire chauffer une belle noisette de beurre jusqu’à ce qu’il soit noisette (à peine brun) , puis verser les poêle et faire cuire sous un gros feu.
– Arroser de deux ou trois cuillères à soupe de sirop d’érable (ou de sucre en poudre et de vanille ou de tonka) ainsi que de la cannelle.
– Lorsque les pommes sont dorées, éteindre le feu, et réserver.

– Dresser: badigeonner la pâte de confiture de lait (ou de compote de pomme pour moins de sucré !), diposer les dés de pommes dorés. Terminer éventuellement par quelques amandes effilées et grillées à sec à la poêle.

Et voilà !!

Miam miam, et ben pas mal du tout pour une tartelette improvisée !
Avec les chutes de ma pâte feuilletée, j’ai pu refaire une petite tarte de la taille d’une assiette normale, je n’ai pas hésité à refaire une boule et à ré-étaler, ça a très bien marché !
Pour les gros gourmands, la glace à la vanille est très indiquée, surtout si les dés de pommes sont encore chauds… et la crème fraîche est pas mal non plus… 😛

La prochaine fois, je vous raconterai comment, quand on n’a plus d’électricité mais 10 invités qui arrivent, on peut réussir à faire une vingtaine de English muffins en moins d’une demi-heure… 🙂

Ah, et finalement, pour le petit mot de l’histoire, on ne les a même pas mangées ce matin-là, ces fameuses gaufres transformées en crêpes…
Faut dire que vu les qualités de cuisinières des invitées… on n’a manqué de rien !!! 🙂
Et encore un Happy birthday à madame Chocolat !! (thank you so much for you know what… sure did change our lives for EVER ! So soft and sweet !! Mais le rouleau est presque fini ! lol)


Remarquez la bougie… C’est psychologique, paraît qu’avec on a moins froid… 🙂

Cette entrée a été publiée dans Douce France. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une courge s’est gaufrée dans mes pancakes… Part 1: la gaufre à la butternut

 

La crêpe s’est gaufrée dans la galette… Tout un programme pour le mois de janvier !
Histoire de ne pas être (encore une fois !!!) en retard voire hors du coup, je m’étais fait un pense-bête sur mon frigo, et résultat…

Ta-DAAA !!!

Des belles gaufres, et des belles crêpes (un peu américanisées, les crêpes, mais à part le blanc d’oeuf monté en neige, hein, peu de choses les différencient de leurs cousines européennes…), avec une petite particularité gourmande puisqu’elles sont à la courge !
Une même idée de départ, pour les gaufres comme pour les pancakes: utiliser ma purée de courge, délicieuse en gâteau, et voir ce qu’elle pouvait donner dans un appareil à gaufre ou sur une crêpière. Je suis donc partie de ma recette de base pour les gaufres, que j’ai adaptée avec de la purée de courge.
Résultats du test ??
MIAM… Je dirais même plus: MIAM MIAM !! Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Brunchs, Douce France, Grignotages, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.