Donburi aux légumes


Cette recette de donburi, on en est tous devenus fans à la maison !
Je l’ai découverte lors d’un atelier avec Junko Sakurai : Junko est une chef japonaise qui cuisine à votre domicile, sur toute la région de Bordeaux. Si vous êtes du coin, je ne peux que vous conseiller de faire appel à elle ! Elle arrive avec de superbes produits japonais, traditionnels. Elle utilise beaucoup d’ingrédients bios, toujours frais, et elle transformera votre cuisine en un petit bout de Japon pour toute une matinée, avec le sourire et la grâce légendaires du pays des sakura et du Soleil Levant.

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Autres, Japon, riz, Sans viande, Végétarien, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Bento Insomnia – Risotto à l’encre de seiche et atelier à Animasia !

Pour la deuxième année, je serai à Animasia à Pessac, ce samedi, avec ma copine Cooking Fairy pour vous proposer un petit atelier bento ! Animasia, c’est le festival des cultures asiatiques en Gironde, le rendez-vous des fanas de la culture japonaise notamment ! Au programme, concours de jeux vidéos, cosplay, ateliers nail art, portraitistes manga, ventes diverses (poupées, manga, etc). Le plus simple c’est d’aller voir sur le site, ou encore mieux, de faire un tour à la salle Bellegrave vendredi, samedi ou dimanche ! :-)
Bon, les ateliers bento sont pleins, mais il y a plein d’autres choses sympas à voir !

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Bento, Cuisine par pays, Italie, Japon, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Gyôza – ravioli grillés japonais

C’est étonnant comme plus je voyage, et plus j’ai envie de voyager. Plus je pars, et plus mon envie de repartir est grande.
Peut-être qu’il ne faudrait jamais commencer.
Ceci aurait pu être un « billet pour ailleurs », presque.
Parce que ce n’était peut-être pas mes premiers gyôza, mais ceux que j’ai mangés à Tokyo étaient tellement excellents qu’ils m’ont vraiment décidée à me lancer dans leur confection.

On en trouve de plus en plus dans certains restos japonais à Bordeaux, mais c’est tellement peu onéreux et simple à faire que c’est vraiment dommage de dépenser trop d’argent dans des restaurants !
Rien de bien compliqué, vraiment : une farce avec peu d’ingrédients (beaucoup de sauces qui sortent du placard) un pliage deux fois plus rapide que celui d’un nem. Les gyôza sont d’origine chinoise, mais le type de cuisson et la présentation sont vraiment japonais.
Depuis que je suis rentrée je n’arrête plus d’en manger !

Gyôza – ravioli grillés au porc et au chou

1 paquet de feuille wonton (feuilles à ravioli chinois), sauf si vous préférez préparer vos feuilles de ravioli vous-même ! :-) – 200g de porc dégraissé (une fois j’ai carrément utilisé une moitié de filet mignon qu’il me restait au congel) – un petit morceau de chou vert émincé finement (environ 1/8 de chou) – une poignée de ciboule émincée – 1 dé de gingembre râpé – une gousse d’ail écrasée – fécule de pomme de terre – sucre en poudre – huile de sésame, sauce soja (Kikkoman), sauce d’huître, saké de cuisine, sucre et poivre

- Hacher le porc.
- Préparer la farce en mélangeant le porc, la ciboule, le chou.
- Assaisonner avec : 1 cuillère à soupe d’huile de sésame, 1 cuillère à soupe de sauce d’huître, 1 cuillère à soupe de sauce soja, 1 cuillère à soupe de saké, du poivre (pas besoin de sel à cause de la sauce soja !).
- Ajouter 1 cuillère à soupe de fécule de pomme de terre ou maïzena afin de lier la farce.

- Couper les extrémités des feuilles de ravioli de façon à obtenir des cercles.
- Préparer un plat pour entreposer les gyôza : le saupoudrer de farine.
- Disposer un peu de farce au coeur du cercle, et avec les doigts mouillés, refermer en pinçant les bords. Faire des plis d’un seul côté de la feuille, de façon à obtenir une demi-lune arrondie.

 


- Lorsque tous les gyôza sont pliés, faire chauffer un peu d’huile d’arachide au fond d’une poêle (juste assez pour napper légèrement la poêle).
- Disposer les gyoza en cercles concentriques ou en colonnes.
- Laisser les gyôza griller et dorer 5 minutes.
- Puis, verser un bol d’eau dans la poêle, et couvrir : la vapeur d’eau finira la cuisson des ravioli.
- Lorsque toute l’eau est absorbée, au bout d’environ 10 minutes, vérifier la cuisson en pinçant un bord de ravioli : il doit être bien tendre, moelleux. Si ce n’est pas le cas, rajouter un peu d’eau, couvrir et poursuivre la cuisson.

- Sortir les gyôza à l’aide d’une spatule plate, les retourner sur l’assiette de présentation afin de présenter leur joli côté tout doré et croustillant.

- Servir avec une petite sauce faite avec : de la sauce soja, une pointe de vinaigre de riz et une pointe d’huile de sésame.
Et voilà !!!

Se régaler, car vraiment, il n’y a pas d’autre façon de manger ces petites choses-là…


Cette entrée a été publiée dans À grignoter, Asiatiques, Entrées, Japon, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Okonomiyaki comme à Meguro – Billet pour ailleurs #8

J’ai goûté l’okonomiyaki pour la première fois à Meguro, un des quartiers au sud de Shibuya, Tokyo.
Nous devions retrouver un ami à Shibuya, devant Hachiko, la statue du mythique chien fidèle.
Apparemment, tous les jeunes qui se retrouvent à Shibuya se donnent rendez-vous devant ce chien, et il doit être célèbre dans le monde entier parce que tout le monde se prenait en photo devant. Rires, flash d’appareils photos, langue étrangère qui laisse tout de même transparaître la joie d’être jeune et d’avoir une soirée de fête devant soi.

L’ami que nous devions retrouver est Tokyoïte depuis quelques années. Nous ne l’avions pas revu depuis près de quatorze ans. Bizarrement, il n’avait pas changé, même si ce n’était plus vraiment le même.
J’imagine qu’il a dû du nous trouver vieillis, avec nos gamines au bout des bras.

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Japon, Mes voyages, Tokyo, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Billet pour ailleurs n°7 – Shibuya, Tokyo

 

Ce que j’aime le plus dans le fait de voyager, c’est le dépaysement.
Le fait de ne pas retrouver ses marques, d’être un peu paumé, de découvrir mille choses nouvelles chaque jour.
Dans le genre, on peut dire que Tokyo est assez balèze. On a pourtant visité Londres, Sydney, New York, mais TO
KYO… c’est dépaysement puissance 1000. Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Japon, Mes voyages, Tokyo, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Farandole de Bento n°4 – Sortie d’Esprit Métis numéro 5 !!!

Esprit Métis numéro 5 sort ce samedi !! Regardez un peu s’il est beau…

Illustré par Misstigri, excusez du peu ! Samedi 20 septembre, pour fêter l’arrivée de l’automne, Esprit Métis sera place St Projet à Bordeaux, de 11h à 19h.

Attention, pour ce numéro, au programme : voyage du côté de mon caillou, ma Calédonie natale, en passant par Sydney, Sao Paulo, Tokyo bien entendu…

Ce n’est pas parce que je fais partie de l’asso (de plus en plus d’ailleurs !! :-D ), mais franchement ce petit mag’ qui fait le lien entre les cultures, il déchire !! (excusez mon language, c’est à force de traîner avec des jeunes… mouarf mouarf… bisous à tous copaing’ de la Force Métisse en stencil !!)

Pour fêter ça, vous me connaissez…
Rien de mieux qu’une farandole de Bento !!

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Bento, Japon, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Farandole de bento n°3 – l’âge, finalement, c’est dans la tête !

Une de mes collègues, aujourd’hui à table, a dit: « C’est vrai finalement, dans sa tête on a rarement son âge réel, en tout cas moi je ne me sens pas comme si j’avais bientôt 50 ans!! »
Et là, j’ai réfléchi en un quart de seconde… (no comment, ces derniers temps c’est déjà énorme pour moi). J’ai fait un pas en dehors de mon corps (oui, je fais ça des fois, c’est assez cool), et je me suis posé la question « Dis-moi Véro, te sens-tu comme si tu avais 31 ans ?? »  » Oui, et même plus ! a répondu mon dos ». Alors j’ai considéré les faits…

1- Quinze jours avant la fête des mères, j’ai scandé sur tous les tons « Ca a l’air génial la Wii* !!! J’aimerais bien une Wii* !! Wouah, regarde, une Wii*!! Cécile ELLE, elle a une Wii *!! Aahlala, ça doit être cool d’avoir une Wii *!!! »
Résultat: j’ai eu une Wii !!!! Yeeeee-HHHAAAAA !!!! (ou plutôt: Wiiiii-HHAAA !!).
2- Parfois, quand mes élèves font des blagues, ça me fait rire. Même les blagues caca-prout.
3 – J’ai un agenda Pucca*.
4 – J’achète des trucs Hello Kitty* à mes filles, et ensuite je leur pique « sans faire exprès ».
5 – J’aime faire des concours d’Air Guitar (en famille, hein, pas en confédération, quand même !!)
6 – J’adore manger dans des bento à fleurs, coeurs, étoiles, et, pire, fabriquer de la nourriture fleur, coeur, étoile.

(* = billet non sponsorisé)

Mais alors, quel âge ai-je dans ma tête ??? C’est grave? Tout cela fait-il de moi une attardée pathétique, incapable de sérieux, de responsabilités, indigne de confiance ?
Malgré cette courte réflexion qui m’a beaucoup ébranlée, finalement j’ai décidé de ne rien changer. Je ne veux pas, sur mon lit de mort, regretter et me dire d’une pensée chevrotante « J’aurais du me faire des bento-bonhommes, au lieu de faire semblant que je trouvais ça débile !!!« 
:-)

Farandole de bento n°3, pour vivre ma vie à fond, et ne rrrrrien rrrregrrrrretter, noooon, rrrrrien de rrrrien !!!

Bento des petits bonhommes « pacman* »

Etage du plat principal.
- 3 boulettes de riz gluant: nature, parfumée à la sauce tomate (Panzani* en tube, cuisinée au légumes), et furikake (paillettes pour assaisonner le riz, celles-ci sont mes préférées, au shiso).
- des fleurs de carottes
- marguerite de blancs de dinde, roulés avec des piquillos en conserve, et petites fleurs de fromage. Le tout tenu avec des petits cure-dents (neufs, je précise :-S)
- cochon de soja

Etage dessert:
- lit de fromage blanc (0% !!!, été qui arrive oblige)
- salade de banane et orange
- perles de chocolat

Les petits visages sont faits avec des petits « punches », achetés sur ebay cela fait un moment, mais pas encore testés… Les deux premiers sont en nori (algue), le troisième est en jambon, et fait grâce à des petits ustensiles que je mettrai vite dans une catégorie « ustensiles à bento ». Ustensiles déjà vu chez Mook bien entendu, donc c’est pas comme si j’avais besoin de me grouiller, et ça m’arrange !

Pour ceux qui se demandent ce qu’est le shiso, l’étiquette en français sur le paquet (trouvé à Eurasie) appelle cela des feuilles de « perilla ». Une plante qui donne une jolie couleur prune, et qui parfume bien mon riz !

Bento du Printemps

Plein de couleurs, promesses d’un été qui n’arrivera peut-être jamais !!!

Etage des entrées
- rondelles de concombre, décoré avant coupage avec un zesteur, genre herbes folles.
- quelques radis dans les trous.
- brochettes de roulés d’omelette aux piquillos ou jambon (oui, je suis dans une période roulée…)
- cochon de vinaigrette

Etage du plat principal
- Légumes sautés à l’huile de sésame(recette à venir, je sais c’est pas la première fois que je dis ça…)
- Nouilles sautées (précuites dans un bouillon de « pho », sautées dans une lichette d’huile de sésame et un peu de pâte pour pad thaï)
- Marguerite faite avec un bout d’asperge, un piquillos découpé en fleur, et des pétales d’omelette, le coeur est en sauce pimentée (la fameuse Sriracha, que chez ma grand-mère on appelle « piment flacon », ou plutôt « piment flacân »)

Un petit (gros) yaourt au caramel avec ça, histoire de ne pas se laisser démoraliser par le fromage blanc à 0%… C’est tout moi, ça…

Double bento des oursons: mère/fille

Le même repas, mais version rose pour ma grande, et grise pour moi
(quand même… :-) )

Etage des entrées
- macédoine de légumes et container de mayo
- tomates et sauce soja
- quelques morceaux de brebis pour la petite

Etage du plat principal
- des ailes de poulet grillées à la sauce prune (recette à venir aussi !). Ne pas hésitez à recouper le bout des pilons pour que ça rentre !
- riz gluant nature et furikake pour moi, sculpé avec le petit moule à riz vendu dans certains bento, et petites décos oursons faites au punch.
- riz gluant à la tomate en forme d’oursons pour ma grande, façonnés dans des moules à riz et avec les « face punch ».L’un a des oreilles en mayo, l’autre en nori, et le dernier en sauce tomate.

En dessert, des laitages pas pris en photos… On a été bien calées avec tout ça !

A force de persévérer, mes collègues ne se moquent plus, ou presque, la dernière fois devant une salade toute bête que je m’étais préparée, l’une d’elles m’a dit: « Ben dis donc, tu t’es pas foulée aujourd’hui !!« .  Plus personne ne rit, dorénavant c’est plutôt « alors alors, fais nous voir ton oeuvre du jour??

Héhéhé, je savais qu’un jour mon talent d’artiste serait reconnu…
Tout vient à point à qui sait attendre, et avec l’âge mental que j’ai, j’ai toute la vie devant moi !!! ;-)

Bon, allez, je vous laisse, j’ai une partie de bowling à jouer… Faut que je me détende, le grand concert c’est… LUNDI !!!!
Gargllll….!!

Cette entrée a été publiée dans Japon. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.