Crème glacée au sésame noir

La glace au sésame noir.
Régalade de chez régalade.
Une façon rigolote de déstabiliser vos invités qui ne sont pas trop branchés « culinosphère », surtout si vous avez envie de blaguer et que vous leur dites « alors c’est une glace à l’encre de seiche, ça paraît bizarre mais ça fait fureur en ce moment sur les blogs et ça va très bien avec les fruits rouges ! » (dédicace pour Audrey et surtout son homme, qui a rarement accueilli un de mes desserts avec aussi peu d’enthousiasme ! ^^)

Cette glace l’ai goûtée pour la première fois dans un restaurant japonais à Paris, le Wa Izakaya. C’était pour le réveillon de la saint Sylvestre : je voulais une adresse sympa, sans trop de chichis, où nous régaler pour un prix abordable. Le Wa Izakaya avait miraculeusement encore des places pour notre petite famille de 4, et j’en ai été bien ravie car nous y avons passé une délicieuse soirée. Je ne peux donc que vous le recommander…

Tout était très fin et savoureux, mais le clou du spectacle, c’était le dessert : fondant au chocolat au saké, tiramisu au thé matcha, moshi glacé aux fruits rouges et, donc, la fameuse glace au sésame noir.

Rentrée à Bordeaux, je n’avais plus qu’une envie : la refaire à la maison !
La dernière fois je suis entrée dans la boutique de produits japonais qui se trouve rue Saint James à Bordeaux (boutique dans laquelle on peut d’ailleurs aussi acheté des moshi glacés !) J’ai craqué sur un pot de pâte de sésame noir, et voilà ce que ça a donné !

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Desserts d'ailleurs, Glaces, Japon, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Mojito au shiso frais et jus de yuzu

Il y a quelques jours j’ai acheté un beau bouquet de feuilles de shiso fraîches. Ces feuilles au parfum si subtile sont beaucoup utilisées dans la cuisine japonaise, alors j’en ai glissées pas mal dans mes petits plats aux saveurs du Soleil Levant.
Mais même après avoir cuisiné pas mal, il m’en restait encore, alors je me suis dit « Tiens, est-ce que je n’aurais pas une recette avec de la menthe, par exemple, que le shiso pourrait bien remplacer ? » Vous connaissez ma passion pour le mojito ?
Il n’a pas fallu longtemps pour que mon cerveau d’alcoolique se rappelle d’un cocktail dégusté dans un restau japonais parisien (le Wa Izakaya pour ceux qui connaissent) : le mojito au shiso !

En plus j’avais du jus de yuzu acheté à Paris dans mes placards, ça devait donner un truc pas mal… Idée brillante s’il en était ! Oh yes papy, les feuilles de shiso ont vite été finies, je vous le dis ^^

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Antilles / Caraïbes, Apéro, Boissons, Japon, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Maki aux feuilles de shiso fraîches

La dernière fois en me baladant dans mon supermarché asiat’ je suis tombée nez à nez avec un joli bouquet de feuilles de shiso pourpres. J’ai craqué, et j’ai bien fait, ce petit bouquet m’a inspirée pour plusieurs petits plats ! J’adore la saveur fine et si particulière du shiso…
Alors qui dit shiso dit saveurs japonaises, pour commencer j’ai opté pour les maki. A la maison on mange encore du poisson occasionnellement, mais là j’avais de beaux oeufs de ferme, de magnifiques avocats qui venaient directement de Corse par l’intermédiaire de mon AMAP. Je me suis dit qu’avec les feuilles de shiso, ça serait parfait.
Bien entendu rien ne vous empêche de rajouter de beaux filets de saumon ou de daurade si le coeur vous en dit.

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Japon, riz, Sans viande, Végétarien, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Donburi aux légumes


Cette recette de donburi, on en est tous devenus fans à la maison !
Je l’ai découverte lors d’un atelier avec Junko Sakurai : Junko est une chef japonaise qui cuisine à votre domicile, sur toute la région de Bordeaux. Si vous êtes du coin, je ne peux que vous conseiller de faire appel à elle ! Elle arrive avec de superbes produits japonais, traditionnels. Elle utilise beaucoup d’ingrédients bios, toujours frais, et elle transformera votre cuisine en un petit bout de Japon pour toute une matinée, avec le sourire et la grâce légendaires du pays des sakura et du Soleil Levant.

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Autres, Japon, riz, Sans viande, Végétarien, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Bento Insomnia – Risotto à l’encre de seiche et atelier à Animasia !

Pour la deuxième année, je serai à Animasia à Pessac, ce samedi, avec ma copine Cooking Fairy pour vous proposer un petit atelier bento ! Animasia, c’est le festival des cultures asiatiques en Gironde, le rendez-vous des fanas de la culture japonaise notamment ! Au programme, concours de jeux vidéos, cosplay, ateliers nail art, portraitistes manga, ventes diverses (poupées, manga, etc). Le plus simple c’est d’aller voir sur le site, ou encore mieux, de faire un tour à la salle Bellegrave vendredi, samedi ou dimanche ! :-)
Bon, les ateliers bento sont pleins, mais il y a plein d’autres choses sympas à voir !

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Bento, Cuisine par pays, Italie, Japon, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Gyôza – ravioli grillés japonais

C’est étonnant comme plus je voyage, et plus j’ai envie de voyager. Plus je pars, et plus mon envie de repartir est grande.
Peut-être qu’il ne faudrait jamais commencer.
Ceci aurait pu être un « billet pour ailleurs », presque.
Parce que ce n’était peut-être pas mes premiers gyôza, mais ceux que j’ai mangés à Tokyo étaient tellement excellents qu’ils m’ont vraiment décidée à me lancer dans leur confection.

On en trouve de plus en plus dans certains restos japonais à Bordeaux, mais c’est tellement peu onéreux et simple à faire que c’est vraiment dommage de dépenser trop d’argent dans des restaurants !
Rien de bien compliqué, vraiment : une farce avec peu d’ingrédients (beaucoup de sauces qui sortent du placard) un pliage deux fois plus rapide que celui d’un nem. Les gyôza sont d’origine chinoise, mais le type de cuisson et la présentation sont vraiment japonais.
Depuis que je suis rentrée je n’arrête plus d’en manger !

Gyôza – ravioli grillés au porc et au chou

1 paquet de feuille wonton (feuilles à ravioli chinois), sauf si vous préférez préparer vos feuilles de ravioli vous-même ! :-) – 200g de porc dégraissé (une fois j’ai carrément utilisé une moitié de filet mignon qu’il me restait au congel) – un petit morceau de chou vert émincé finement (environ 1/8 de chou) – une poignée de ciboule émincée – 1 dé de gingembre râpé – une gousse d’ail écrasée – fécule de pomme de terre – sucre en poudre – huile de sésame, sauce soja (Kikkoman), sauce d’huître, saké de cuisine, sucre et poivre

- Hacher le porc.
- Préparer la farce en mélangeant le porc, la ciboule, le chou.
- Assaisonner avec : 1 cuillère à soupe d’huile de sésame, 1 cuillère à soupe de sauce d’huître, 1 cuillère à soupe de sauce soja, 1 cuillère à soupe de saké, du poivre (pas besoin de sel à cause de la sauce soja !).
- Ajouter 1 cuillère à soupe de fécule de pomme de terre ou maïzena afin de lier la farce.

- Couper les extrémités des feuilles de ravioli de façon à obtenir des cercles.
- Préparer un plat pour entreposer les gyôza : le saupoudrer de farine.
- Disposer un peu de farce au coeur du cercle, et avec les doigts mouillés, refermer en pinçant les bords. Faire des plis d’un seul côté de la feuille, de façon à obtenir une demi-lune arrondie.

 


- Lorsque tous les gyôza sont pliés, faire chauffer un peu d’huile d’arachide au fond d’une poêle (juste assez pour napper légèrement la poêle).
- Disposer les gyoza en cercles concentriques ou en colonnes.
- Laisser les gyôza griller et dorer 5 minutes.
- Puis, verser un bol d’eau dans la poêle, et couvrir : la vapeur d’eau finira la cuisson des ravioli.
- Lorsque toute l’eau est absorbée, au bout d’environ 10 minutes, vérifier la cuisson en pinçant un bord de ravioli : il doit être bien tendre, moelleux. Si ce n’est pas le cas, rajouter un peu d’eau, couvrir et poursuivre la cuisson.

- Sortir les gyôza à l’aide d’une spatule plate, les retourner sur l’assiette de présentation afin de présenter leur joli côté tout doré et croustillant.

- Servir avec une petite sauce faite avec : de la sauce soja, une pointe de vinaigre de riz et une pointe d’huile de sésame.
Et voilà !!!

Se régaler, car vraiment, il n’y a pas d’autre façon de manger ces petites choses-là…


Cette entrée a été publiée dans À grignoter, Asiatiques, Entrées, Japon, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Okonomiyaki comme à Meguro – Billet pour ailleurs #8

J’ai goûté l’okonomiyaki pour la première fois à Meguro, un des quartiers au sud de Shibuya, Tokyo.
Nous devions retrouver un ami à Shibuya, devant Hachiko, la statue du mythique chien fidèle.
Apparemment, tous les jeunes qui se retrouvent à Shibuya se donnent rendez-vous devant ce chien, et il doit être célèbre dans le monde entier parce que tout le monde se prenait en photo devant. Rires, flash d’appareils photos, langue étrangère qui laisse tout de même transparaître la joie d’être jeune et d’avoir une soirée de fête devant soi.

L’ami que nous devions retrouver est Tokyoïte depuis quelques années. Nous ne l’avions pas revu depuis près de quatorze ans. Bizarrement, il n’avait pas changé, même si ce n’était plus vraiment le même.
J’imagine qu’il a dû du nous trouver vieillis, avec nos gamines au bout des bras.

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Japon, Mes voyages, Tokyo, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.