Poulet flambé au rhum vanille

EM10_PhotoVanille

Cette recette, je l’ai réalisée pour Esprit Metis.
Vous vous rappelez de l’association dont je fais partie depuis 3 ans maitenant ? J’y passe de moins en moins de temps : boulot, famille, maison… inutile de vous raconter l’histoire. Mais pour avoir présidé l’asso pendant 1 an, j’ai toujours un peu de nostalgie, d’émotion et de fierté quand un numéro sort.

Le 10ème magazine est sorti, et je ne suis peut-être pas objective mais je les trouve de plus en plus beaux…

Pour cette 10ème édition, nous sommes partis vers Madagascar. Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, La Réunion - Océan Indien, Plats, Poulet, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Rougail saucisses

Encore une petite recette des îles comme je les aime:  facile, pas chère, ça réchauffe et moi ça me donne la patate, alors, hein…
On reste à la Réunion pour ce petit Rougail saucisses dont Doudou est vraiment fan.

« Mais, mais… qu’est-ce que c’est???? C’est pas du poulet??? (oh l’autre, hé, comme si je ne faisais que ça à manger, quand même!!) Pas de l’agneau, non plus?? (il le reconnait bien, aussi, celui-là, car il l’aime bien aussi…)
- Bah non, c’est de la saucisse!
- Han???? De la saucisse??? Tu veux dire du PORC??? J’AAAIIIIME !!!!! FAIS-EN TOUS LES JOURS!!!!!! »
Après on dira que les femmes ne connaissent pas la demi-mesure…

Alors, comme il a « sué sang et eau sur l’abri de jardin pendant plusieurs jours » (dixit le Village People en bleu de travail qui a pris possession de mon mari depuis quelques jours)…
Bon, faut pas non plus exagérer, c’est un abri encastrable, vous savez??
M’enfin, j’dis rien, parce qu’il n’a pas fait les choses à moitié: notre abri est peint, carrelé, décoré d’une fresque de mosaïque, équipé d’une cheminée, d’un Home Cinéma Vidéo, d’un chauffage au sol, d’un jaccuzi, et d’une double paire de petits volets avec incrustation de sapin et de bambis… bref, un abri quatre étoiles!!! Je vous disais, aucune demi-mesure, le gars!!  … Ouais, le petit gars avec le chapeau, c’est Doudou, vous comprenez pourquoi j’ai épousé ce mec??
jeux jura
Regardez-moi ces épaules!! Et ce levé de jambes impressionnant!!! En plus, il les yeux bleus, mais là ça se voit pas…)

Alors voilà, un petit rougail saucisses pour « THE Abri Professional »!! Tellement fastoche à faire en plus, cette recette, avec trois fois rien! A l’origine, elle est faite avec des petites saucisses réunionnaises, moi je la fais avec des saucisses de Toulouse coupées en rondelles, et c’est impec’…

Rougail saucisses casse pô la tête
- Couper 500g de saucisse de Toulouse en tranches d’un ou deux centimètres (1 et demi étant la largeur qui me semble idéale… m’enfin, j’ai pas sorti le double-décimètre, non plus… mais on peut, si on veut!)
- Emincer finement 2 beaux oignons.
- Ecraser 2 gousses d’ail.
- Couper 3 belles tomates en petits dés.
- Dans une poêle sur feu vif et un fond d’huile d’olive, faire revenir les oignons et l’ail, ajouter les saucisses et laisser dorer.
- Saler, poivrer, assaisonner d’1 cuillère à soupe de poudre de massalé. Glisser un ou deux piments rouges entiers (ou coupés en deux pour les amateurs de sensations fortes!)
- Ajouter les tomates en dés et une càs de concentré de (facultatif si les tomates sont bien rouges et sucrées) ainsi qu’un petit sucre.
- Mouiller avec un verre d’eau (20cl), couvrir et laisser mijoter 20 minutes.

Et voilà!!

Servir avec du riz blanc ou au coco, et un rougail de tomates.

Avec un petit plat comme celui-là, on se verrait bien vivre dans une case en bois, avec un sol en sable, au bord d’un lagon aux eaux turquoises, hein…

« Ouais, enfin à mon avis ça ne vaudrait pas un abri quatre étoiles, avec tondeuse intégrée et jaccuzi, au fin fond de la campagne Bordelaise, hein???« 

:-l
Non, je ne vais rien dire…

PS du 17 mars: Vous voulez plus de saucisses??
* Un carri mode malgache chez Snapulk et ses idées vagues
* Un rougail chez Audrey AVEC curcuma et gingembre, qui est en fait le rougail d’Auré

Cette entrée a été publiée dans La Réunion - Océan Indien, Porc. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Assiette créole de la Réunion – Massalé de poulet

On n’est pas sensée aimer ses élèves, quand on est maîtresse…
On est là pour les guider, les aider à trouver leur propre chemin vers le savoir, les éveiller au monde… pour être juste, cohérente,  bienveillante, stricte, intransigeante parfois…
On est là pour leur donner beaucoup, de patience surtout! mais l’amour ne fait pas partie de la liste…
Eh bien je vais vous dire un secret que je garde enfoui comme un trésor: à force, quand même… je les aime drôlement!
(Ne me sautez-pas au cou les mamans, c’est plutôt une bonne chose, non?)

Mardi soir veille de rentrée, on s’attendrait à des jérémiades, à des soupirs, à des larmes (de ma part je veux dire, les Louloutes adorent l’école!). Eh bien non, figurez-vous, j’étais… comment dire… j’étais…. ben…. oui, contente!! J’étais contente!!

J’vous jure! Heureuse, même, de retrouver mes loustics!!
Alors bien sûr il y aura des jours  de fatigue, de stress, où j’aurai envie de maudire ce métier passionnant mais difficile (mauvaises langues s’abstenir), souvent mal-aimé (rapport aux mauvaises langues)…
Au lieu de me laisser maudire, rappelez-moi de venir relire ce post, car j’ai un job GENIAL…
Et si je vous disais que demain je fais des pancakes avec mes 26 monstres??(c’était Shrove Tuesday en Angleterre pendant nos vacances, on en profite!!). Nourrir 26 morpions d’un coup à grand coup de pancakes et de sucre, je ne vois pas ce qu’il pourrait m’arriver de mieux demain … (non, même George Clooney m’attendant au portail ce ne serait pas mieux!! lol)

Et quand ils m’ont accueillie dans la cour hier matin, l’une avec un bouquet de mimosa tout frais et l’autre avec un sourire dépourvu d’incisives (« T’as vu maîtresse, j’ai perdu deux dents d’un coup!« ), je me suis dit que c’était une merveilleuse journée…
J’ai oublié que j’étais si triste de ne pas avoir vu la mer depuis des mois… J’ai même oublié mon abris de jardin en tas à côté de mon canapé!! (clic!)

De toute façon, comme je disais il n’y a pas longtemps à quelqu’un que j’aime beaucoup (elle se reconnaîtra)… la mer, c’est dans le coeur qu’on l’a! (contrairement à un abris en bois, qu’on n’a que dans son salon! ;-) )

La mer est dans l’assiette aussi parfois! Comme là, avec cette assiette merveilleuse… Aujourd’hui, petite escale dans l’Océan Indien, tiens, pour changer du Pacifique…

Assiette créole – Poulet massalé

- Couper un poulet en morceaux.
- Emincer 2 beaux oignons, écraser trois gousses d’ail, râper 1 cm de gingembre frais, concasser trois tomates.
- Dans une grosse cocotte en fonte, faire revenir les morceaux de poulet dans un fond d’huile d’olive, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés (s’y prendre en plusieurs fois si nécessaire).
- Ajouter l’oignon, l’ail et le gingembre, les faire dorer.
- Ajouter les tomates et bien mélanger.
- Saupoudrer de 2 ou 3 belles càs de poudre de massalé* et mélanger.
- Ajouter un petit verre d’eau, couvrir et laisser mijoter une bonne demi-heure (minimum).
*: la poudre de massalé est un mélange de graines de coriandre, cumin, fenugrec, moutarde, curcuma et girofle, le tout broyé et pimenté si envie… On peut la faire soi-même mais les mélanges tout prêts sont parfaits (par exemple celui de la Maison Rama, fait à la Réunion et assez bien distribué il me semble en Métropôle)

Pendant ce temps, préparer les garnitures.
- Faire partir la marmite à riz. (:-))
- Faire cuire les haricots rouges (en boîte pour moi!) dans une casserole.
- Faire dorer des bananes plantains (ou poingo si vous les aimez bien sucrées) dans une lichette de beurre, puis les ajouter dans la casserole des haricots pour qu’elles finissent de cuire sans brûler (ne pas mélanger, les laisser simplement posées dessus une quinzaine de minutes, elles seront bien tendres…).
- Préparer un petit rougail de tomates à la réunionnaise (recette demain).

- Servir généreusement: un lit de sauce bien confortable, un morceau de poulet chaud et épicé à souhait, une belle cuillère de riz fumant, des légumes fondants, et une belle cuillère de rougail bien pimenté pour mettre le feu aux papilles…

Et voilà!
Je sais que je suis toujours trop enthousiaste pour ce genre de plats, je ne dois plus être très crédible à force… Mais vraiment, qu’est-ce qui aurait pu m’arriver de mieux?

PS pour Sandrine: quand est-ce qu’on se fait une assiette comme celle-là toutes les deux, ma vieille Dirty Voice?? ;-)

Cette entrée a été publiée dans La Réunion - Océan Indien, Poulet. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.