Mee krop – salade thaï de vermicelles croustillants

Une jolie petite salade fraîche et gourmande pour fêter la belle journée de soleil qui vient de nous réchauffer le coeur.
Cette recette je l’ai goûtée pour la première fois au Noorn Akorn, vous vous rappelez ce délicieux restau thaï à Bordeaux ?
Et puis la dernière fois j’ai vu une version un peu différente de la salade de vermicelles croustillants dans le joli petit livre « Thaï thaï cook ». Alors armée de mes souvenirs, de la recette du bouquin et des petits conseils de Moo à notre dernier atelier, je me suis lancée et ma foi, c’était vraiment délicieux !

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Entrées, Salades, Thailande, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Rice noodle stir-fry : nouilles de riz sautées au boeuf, pakchoi, gingembre et herbes fraîches

Eh bien je me tiens une de ces patates, moi, les amis !
Alors OK, je ne cuisine pas autant que je voudrais. Les photos, n’en parlons pas et les billets… ahem, eh bien vous êtes bien placés pour savoir que c’est la MISÈRE.
Apparemment, les vocations de professeur formatrice (en ZEP) et de cuisinière bloggueuse (internacheuneul, pliz) ne sont pas très compatibles.

Alors bon, peut-être, ma vie professionnelle prend une place dingue, mais figurez-vous que grâce à cela, chaque moment vécu devient COMPLÈTEMENT INTENSE !

Chaque seconde que je chaparde pour parler avec mes filles/mon mari/mes ami(e)s est un incroyable moment d’harmonie et de fusion.
Chaque petite sortie où j’ai fait autre chose que donner des conseils à un stagiaire est une pure aventure de malade.
Et surtout chaque petite recette concoctée à la va-vite est un régal  intersidéral qui me cloue le bec (mais à peine, il faut quand même bien enfourner la fourchettée suivante) (oui, j’ai inventé le mot « fourchettée », car il n’existait pas, et c’est un tort). Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Bœuf / Veau, Cuisine par pays, Pasta, Plats, Thailande, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Tom Kha Kaï – soupe thaï de poulet et lait de coco


On m’a fait ce reproche, il n’y a pas longtemps : « Tu veux toujours trop en faire, tu as trop de projets, c’est épuisant ! » Moi j’ai répondu « Ben si tu te sortais les doigts du » (oh la non, faut pas dire ça, c’est malpoli) j’ai répondu :  » Ben si ça te fait plaisir de croire que c’est de ma faute si toi tu en fais si peu, libre à toi petit minus mon grand. »
Ce n’est pas bien, je sais, d’être si peu patiente.
Figurez-vous que j’aspire à plus de zen que ça !
(Vous avez compris qu’aujourd’hui il allait y avoir une petite digression, alors si vous voulez, passez de suite à la recette ^^)

Bon, cette fois-là c’était une critique un peu gratuite et fort peu intéressante, mais même mes amis me le disent, après quelques verres de vin rouge : « Véro, arrête donc de courir tout le temps après on ne sait quoi, comme ça, et va voir un psy« .
Enfin, à cause de l’alcool ils articulent un peu moins bien que ça, ça donne plutôt « Vé’oooo ! arrrrrrète un peuh de cou’i’ t’l'temps… etc » mais je les comprends  (rapport au vin rouge que je bois aussi).
Bon d’abord, j’ai pas besoin d’un psy, puisque j’ai un blog ! HaHAHAH, la bonne blague… (nan, mais en fait, sérieusement ^^) Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Asiatiques, Cuisine par pays, Entrées, Thailande, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Poudre de riz grillé

Cette petite poudre de riz, je vous en avais déjà parlé il y a … heu… trois ans !!!
C’était avec une recette de salade thaïlandaise, aux miettes de canard. Ingrédient indispensable pour certaines recettes thaï comme le Seua Rong Haï (le célèbre tigre qui pleure) ou le larb dip (le tartare de boeuf mode thaïlandaise), il donne de la croustillante et un délicieux goût de grillé aux plats.

J’ai longtemps simplement fait griller mon riz avant de le réduire en poudre. Depuis, j’ai pu améliorer ma recette grâce aux conseils d’une petite thaïlandaise pleine de caractère (enfin, petite… plus grande que moi, je crois !). L’avantage, c’est qu’en fait on peut faire comme on veut, pourvu qu’on grille bien son riz !

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Ingrédients, Mon labo, Thailande, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Seua Rong Haï – les Larmes du Tigre

Eh oui, forcément… désolée mais depuis l’atelier avec Moo je suis de nouveau dans une grosse phase mono-maniaque de plats thaïlandais !!!
Pour aujourd’hui, une petite recette de boeuf qui fera le plus grand des plaisirs aux hommes de votre vie, mais à vous aussi les filles ! Saveurs aigre-douce d’Asie, viande tendre, goût de grillé qui appelle les beaux jours… C’est le plat phare dans beaucoup de restaurants thaïs, et c’est bien normal car c’est succulent. Et si vous en avez envie, là de suite, et que vous ne pouvez pas vous mettre aux fourneaux, vous savez où il vous reste à aller déjeuner ! ^^ On vous y racontera que, comme dit la légende, ce plat est si bon que le tigre pleure pour en avoir encore…
Recette délicieuse ET diététique au possible. J’ai même envie de dire que c’est quasiment Dukan, cette recette !
Ohla, on se calme, pas taper !!! :-)

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Bœuf / Veau, Cuisine par pays, Plats, Thailande, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Yam polamai – salade thaïe au poulet, crevettes et fruits frais

Avec Bergeou, on est allées manger au Noorn Akorn un mercredi midi.
Le Noorn Akorn, c’est le genre d’adresses où il vous faut trois heures pour choisir tellement tout a l’air bon. Une fois les plats sur la table, on se retient de faire trop de bruit tellement tout est à mourir. Et quand c’est fini, on espère avoir très vite faim de nouveau pour pouvoir revenir au plus vite. D’ailleurs, comme il fallait que je teste d’autres plats, j’y suis retournée très vite avec Doudou, qui s’est régalé (et s’est arraché la bouche en voulant goûter les crevettes que j’avais demandées assez épicées ^^).

Ce mercredi-là, Bergeou et moi on était les dernières clientes alors à tout hasard, on a dit « Merci, vraiment, tout était somptueux, on adorerait apprendre à cuisiner comme ça ! »
La patronne a répondu : « Je vous donne une date, vous venez, on cuisine ».
On n’en est pas revenues de ce gros coup de chance offert par la vie. :-) Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Adresses gourmandes, Bordeaux, Crustacés / Fruits de mer, Cuisine Metisse, Cuisine par pays, Entrées, Plats, Poulet, Salades, Thailande, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Bouchée fraîcheur – miettes de poulet à la mode thaï, sur toast de concombre

Et voilà le dernier volet de la trilogie: « Bouchées d’Asie », réalisées pour Conforexpo 2009. Une petite bouchée alliant moelleux et croquant, douceur du concombre et caractère de la cacahuète.

Bouchée fraîcheur : miettes de poulet thaï sur toast de concombre

3 escalopes de poulet hachées en touts petits cubes (éviter le robot mixeur) – 1/2 concombre bien nettoyé, à demi-épluché – 1/2 poivron rouge, coupé en tout petits dés -  1 gousse d’ail écrasée – 3 cubes de sucre roux (ou mieux : un morceau de sucre de palme) -1 échalotte ciselée finement – 1 poignée de feuilles de basilic thaï, ciselées – 2 poignées de cacahuètes non salées – sauce de soja claire – nuoc mam (sauce de poisson) – piment oiseau à volonté pour les amateurs

Préparer les cacahuètes.
- Les torréfier : les passer 5 minutes dans une poêle bien chaude, sans ajout de matière grasse. Mélanger sans cesse pour ne pas les laisser brûler.
- Lorsqu’elles sont dorées, sortir du feu et laisser refroidir.
- Hacher les cacahuètes: le meilleur résultat sera obtenu si vous avez la patience de le faire au couteau. Le but est d’obtenir des petits morceaux croustillants ! Si vous utilisez le robot, donc, pas trop longtemps, de façon à ne pas obtenir une poudre !
- Réserver.

Préparer les miettes de poulet
- Dans une poêle, verser un beau filet d’huile de sésame.
- Faire sauter l’échalotte et l’ail.
- Ecraser le sucre et l’ajouter dans la poêle.
- Ajouter le poulet haché, laisser dorer quelques instants.
- Remuer, et assaisonner avec un trait de nuoc mam et un peu de sauce soja (l’équivalent d’une cuillère à soupe de chaque).
- Ajouter le poivron coupé en petits dés, remuer, puis saupoudrer 1 càc de maïzena (cela donnera une onctuosité et une homogénéïté à l’ensemble).
- Juste avant d’éteindre le feu, parsermez le tout du basilic thaï ciselé.

Dresser les toasts : une rondelle de concombre, une cuillère de garniture au poulet, quelques cacahuètes grillées et hachées. Pour les amateurs, finir avec une ou deux rondelles de piment oiseau (avec ou sans les graines, selon vos goûts !). Agrémenter le plat de quarts de citrons verts, à presser soi-même sur sa bouchée avant de la dévorer tout cru !

Et voilà le travail !

Miam, un vrai régal…
Frais, épicé, croquant… Parfait pour l’apéro, mais on peut également jouer la version plat principal : une timbale de riz chaud, du poulet, quelques rondelles de concombres sur le bord de l’assiette.
Là aussi, une recette facilement préparable à l’avance, on réchauffe le poulet une minute au micro-ondes et hop ! C’est prêt !
Et bien entendu, recette parfaite pour remplir un petit bento !!! :-)


Cette entrée a été publiée dans Asiatiques, Cuisine par pays, Entrées, Mises en bouches, Thailande, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.