Strawberry cupcake – Cupcakes à la fraise et réunion de rentrée

A y est, a y est, j’ai fait ma réunion de rentrée !!!
Bon, ça fait plus d’une semaine, mais le temps que je puisse passer par ici vous raconter ça…

Piouf, ben on est toujours soulagée quand c’est passé, je vous le dis.
La rentrée, j’adore, mais la perspective de la réunion de parents, quelle angoisse ! Je sais que pour certains parents c’est un vrai calvaire d’assister à ces réunions. Chacun y va de son commentaire sur l’instit’ de chéri mamour, et compare « son » instit’ à celui de sa belle-soeur ou de son voisin de palier. Que chacun revit à cette occasion ses traumatismes d’enfance. Que chacun a son avis bien tranché même si ce n’est pas son métier du tout…
C’est naturel, me direz-vous, mais c’est bien pour ça que ça m’angoisse toujours un peu, après bientôt dix ans de métier !
Il faut dire qu’on passe beaucoup de temps avec ces bambins, dans une année. Un papa m’a même dit une fois que « je suis souvent en voyage d’affaires, Mme Métisse, finalement vous passez plus de temps avec mon Zozo que moi, vous savez ! ».
Eh oui, certes.

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans À l'assiette, Angleterre, Brunchs, Cakes / Muffins, Cuisine par pays, Desserts, Etats-Unis / Mexique, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Le Défi 2010 – Biscuits 3 : le cake au chocolat super moelleux

 

47ème jour sans Granola.
C’est dur.
Il y a des jours où je me dis que ce n’est plus supportable, où je sens que je vais craquer.Chaque minute, chaque café, chaque tasse de thé est un combat.
Mes « amis » ne m’aident pas. L’une d’elles (qui se reconnaîtra), me nargue avec des Mc Vities soit disant « sans additifs ni colorants », qui ont une couche de caramel fondant sous le chocolat.
C’est dans les moments difficiles qu’on se rend compte qu’on est seul.
L’amitié ?
Je suis seule face à la désintox’. That’s rehab, yeah baby.

J’y pense sans arrêt.
Seule ma fierté m’empêche d’attraper Doudou par le bas du pantalon (c’est la seule partie de ses fringues que je peux attraper quand je rampe au sol) et de l’implorer « Il m’en faut, pitié, il m’en faut, donne moi les clés de la voiture. Il me faut mes Grano, je t’en priiiiiiie ».
Il FAUT que je sois forte. Il faut que je m’en sorte !
Mais c’est dur, quand on a perdu toute fierté…

Heureusement, j’ai découvert ce cake au chocolat.

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Cakes / Muffins, Desserts, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Butternut loaf – cake à la courge

 

Encore de la courge !!???Eh oui, mais comme j’ai décidé d’une part de consommer plus local (surtout pour pouvoir de temps en temps m’acheter des feuilles de bananier en provenance de Thaïlande sans trop culpabiliser !!), d’autre part de manger mes fruits et légumes bios… eh bien forcément la courge a le vent en poupe à la maison !
Du haut de mes 32 ans, je « découvre » ce légume, très exotique pour moi ! Encore une fois, malgré ma réputation de bec salé, c’est sur une recette sucrée que je le décline !

Petite recette d’inspiration américaine pour aujourd’hui, puisque je copie le Pumpkin Loaf qui avait l’air délicieux dans le petit bouquin « Petit guide de l’initiation à la cuisine US (pour voir ce que l’Amérique a dans le ventre) » paru aux éditions Tana. J’ai testé ce cake sur ma famille, sur mes collègues, une première fois avec la recette de base, et ils ont adoré ! Du coup, je leur en ai fait un deuxième, et j’ai cette fois rajouté un peu de rhum, à mon avis ça le rend encore meilleur !
Il paraît que les Américains mangent mal, moi j’aime bien manger mal comme ça… Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Brunchs, Cakes / Muffins, Desserts, Etats-Unis / Mexique, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Cake aux carambars pour 29 gamins gourmands et 1 maître TRES gourmand

La culpabilité….
C’est ce qu’on ressent quand on dit à sa fille:
« Ecoute, ma Louloute d’amour, pour cette année, pas d’anniversaire à la maison avec les copains, d’accord?? »
« Ah… Bon… Ben tant pis… »
A la limite, elle aurait fait un caprice, tapé du pied, ou même boudé… On aurait pu se dire « Ben alors là, vraiment, je fais bien, elle est vraiment TROP gâtée!! » Notre conscience de mère indigne aurait pu se donner l’illusion de suivre le droit chemin de la bonne éducation…
Mais là, non… Rien, qu’un regard un peu déçu, presqu’un sourire énigmatique, à la Joconde…
Et cette résignation calme, ça broie votre coeur de mère…
Alors, vite, on trouve un moyen de rendre le sourire à notre « orphelin Baudelaire » brisé par la vie:
« Mais tu sais quoi?? Maman va faire  des gâteaux pour toute la classe, et tu les emmèneras, avec des boissons et des bonbons… Hein??? Qu’est-ce que t’en dis???
- … Et on les fera toutes les deux, les gâteaux??
- Ben, évidemment…
- OUUUUAAAAIIIIISSSS!!! »

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Cakes / Muffins, Douce France. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Financiers thé et pistache qui se prennent pour des muffins

En cuisine, il y a un truc que je ne peux pas faire, c’est entrer dans les moules…
Enfin, je veux dire, c’est pas que je sois une Kitchen Rebelle ou quoi, mais juste au sens propre du terme!
Les tajines dans un plat à tajine, je dis: non! Les moules à la plancha sur une plancha: pas question! Les financiers dans un moule à financier? Et sous quel prétexte, je vous prie???
Surtout qu’à ce train là, mon compte en banque serait vide, et ma cuisine prête à exploser (elle est déjà bien assez remplie comme ça…).

Alors voilà, des p’tits financiers dans la peau de muffins… est-ce que ça n’a quand même pas le goût de financiers?? Voilà la question cruciale que je me posais par un beau matin de septembre, telle une héroïne Skakespearienne (oui,oui, rappellez-vous de Juliette et de sa rose!).

Et la réponse est « Bien sûr que oui!! » (vous vous en doutiez, je parie…)
Alors au premier plan, des tout beaux tout gonflés avec bicarbonate et pâte de pistache (ils étaient franchement miam), et au second plan, des un peu plus raplaploufs sans bicarbonate mais avec poudre de thé vert (et ils étaient encore plus miam, malgré leur look ratatiné!).

Recettes des Muffi-nanciers qui assument leur différence et… c’est bien!
Recette tirée du célèbre Gâteaux de Mamie, mais eux les font dans des moules à financiers… tellement cliché! (… à dire avec un accent anglais… »Clee-chay! »)

- Faire fondre 150g de beurre salé au bain-marie.
- Mélanger 200g de sucre en poudre et 250g de poudre d’amandes, puis incorporer 4 oeufs.
- Verser le beurre fondu et bien mélanger.
- Ajouter 40g de farine, 1 petite càc de bicarbonate.

A ce moment là de la recette, j’ai séparé ma pâte en deux, et j’ai ajouté d’un côté: une grosse càs de pâte de pistache, et de l’autre 1 càs de thé vert broyé finement (merci, gros pilon de mémé!)

- Beurrer les moules (à MUFFINS, donc!) et les remplir de pâte.
- Mettre au four préchauffé à thermostat 180°, et faire cuire environ 12- 15 minutes.

Et voilà!

La version pistache était délicieuse, mais la bonne surprise vient de la version au thé vert, que je n’avais jamais testé autrement que dans mes tasses de thé! Tous mes testeurs (enfants, Doudou, collègues) ont préféré les muffi-nanciers au thé (le goût du thé était relevé par celui du beurre salé, c’était vraiment un régal…)

Petit dilemne au moment de choisir les photos: avec ou sans flash?? Cette lumière grise de l’automne, grrr!! (La lumière, c’est plus ce que c’était, ma bonne amie!)
Du coup, ça sera les deux!

PS pour moi-même: faut vraiment que j’arrête de préparer mes posts AVANT de préparer ma classe… :-S !!

Cette entrée a été publiée dans Cakes / Muffins, Douce France. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.