Cassolette de langoustines aux girolles

 

Petite recette des fêtes, mais promis il n’y en aura pas beaucoup car les fêtes, ça va bien deux minutes…


Bon, c’est peut-être un peu de ma faute si tout le monde est  dégoûté de la nourriture vers le 02 janvier.
Chez moi les petits apéros festifs commencent dès le premier jour des vacances de décembre. C’est un mois assez difficile pour les exilés des îles comme moi, on passe notre temps à ronchonner, à marmonner « c’est nul Noël, c’est vraiment pour faire plaisir aux filles, hein…« , à être malade et à soupirer car les gosses sont surexcités et n’apprennent plus rien en classe.
Du coup, quand retentit la cloche le dernier vendredi de classe à 16h30, la plus ravie de tous, c’est la maîtresse, même si ça paraît difficile à croire quand on voit les mômes sortir avec leur mine rayonnante ! Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans À l'assiette, Crustacés / Fruits de mer, Entrées, Plats, Repas de fêtes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Foie Gras maison, absolument parfait, sans cuisson !

 

Quand j’étais petite, le foie gras pour moi c’était « méga berk« .
Mon beau-père le mangeait en tranche assez épaisse, et fronçait les sourcils quand je le tartinais et l’étalais comme un vulgaire pâté de campagne. Forcément, j’étalais encore plus, rien que pour le voir devenir tout rouge des oreilles (c’est ce qui arrivait quand il se mettait en colère), parce que c’était plutôt marrant.

En grandissant, et puisque mon beau-père ne pouvait plus me voir faire, j’ai osé les tranches très fines, puis de plus en plus épaisses, et aujourd’hui je suis devenue une vraie fille du sud-ouest : je peux le manger en grosses tranchasses, même sans pain du tout !!! Je ne sais pas si c’est une bonne chose pour mon tour de hanche et pour mes artères, (et encore moins pour ces pauvres canards !) mais disons-le, je suis devenue addict au foie gras, surtout quand il est maison et cuit à point, c’est à dire pas trop !

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans À l'assiette, Canard, Entrées, Mises en bouches, Plats, Repas de fêtes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Ravioles de topinambours aux noix de saint jacques

 

Bon, décembre est définitivement là. Le sapin et les guirlandes lumineuses ont fait leur apparition dans le salon, ça donne un peu de baume au coeur quand on rentre du boulot et qu’on a passé sa journée sous la flotte !

Cette année j’ai testé plein de recettes des fêtes avant les fêtes…  Ce qui est mauvais pour les kilos, mais parfait pour le blog ! Pour une fois je posterai mes recettes à temps pour que vous puissiez les préparer pour Noël ! :-) Mais qu’est-ce qui se passe, Véro, en avance ???
Ben oui, tout arrive…
Voici donc l’entrée « Spéciale Fête »préparée pour  Conforexpo. Petite entrée (ou plat principal ?) très inspirée d’un plat goûté chez Michel Portos au St James, les ravioles de panais aux camerones. J’ai décliné avec des topinambours et de belles noix de saint jacques, bien épaisses, à couper en deux pour servir.
Encore une fois, le laminoir est entré en action !!!

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans À l'assiette, Crustacés / Fruits de mer, Cuisine par pays, Douce France, Entrées, Plats, Repas de fêtes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Vive les p’tits apéros – Tome 5 : crevettes croustillantes coco/curry

 

 

Ca y est, le vent froid du nord commence à se faire sentir.
J’ai planté ma deuxième vague de haricots verts trop tard, ils ne fleuriront plus, j’ai bien peur…
Il fait encore bon sur la terrasse, l’après-midi, au soleil, mais ça devient vite très frisquet le soir.
M’en fiche, l’apéro dans le salon, c’est bien aussi…

Crevettes Coco-Curry

Base pour un apéritif, pour 6 personnes (1 verrine par personne)

18 belles crevettes crues – 1 oignon – 1 boîte de lait de coco – 2 cuillère à soupe de poudre de curry (douce ou plus piquante selon les goûts)

- Préparer la sauce au coco : émincer finement l’oignon.
- Dans une poêle, le faire frire dans une pointe d’huile d’arachide.
- Ajouter 1 cuillère à soupe de poudre de curry, du sel, et bien mélanger.
- Ajouter la boîte de lait de coco, mélanger et laisser mijoter à petit feu. La sauce doit épaissir un peu.
- Eteindre le feu, puis passer cette sauce au tamis.

- Décortiquer les crevettes en laissant juste le bout de la queue.
- Entailler doucement le dos des crevettes et retirer la veine dorsale.
- Rincer les crevettes, puis les tremper dans l’oeuf battu, puis dans la chapelure japonaise.
- Faire frire les crevettes panées dans un peu d’huile d’arachide. Les égoutter sur un sopalin.
- Enfiler 3 ou 4 crevettes sur un pique apéritif.

- Dresser : dans une petite verrine, verser deux cuillères à soupe de sauce au coco, ajouter la brochette de crevettes et décorer avec un brin de coriandre.

Servir très vite, pendant que c’est chaud !
Et voilà !

Simple, mais délicieux. Le croustillant de la crevette, le velouté de la sauce relevée…

Pour être plus disponible pour ses invités, on peut faire cuire les crevettes juste avant qu’ils n’arrivent et les garder au chaud dans un four doux (à 60°)… heu, les crevettes, hein, pas les invités ! :-)

Cette entrée a été publiée dans À l'assiette, Apéro, Brunchs, Entrées, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Noix de saint jacques aux échalotes et sabayon au pineau

Je n’aime pas trop la période des fêtes, et nous sommes nombreux dans ce cas-là apparemment.
Mais Noël sans un ou deux petits plats mis dans les grands serait vraiment déprimant… Tant que mes enfants sont à la maison (et je vais profiter de chaque année qui passera avant qu’elles ne s’envolent loin du nid !!), je me force un peu… pour créer l’ambiance, je passe du temps en cuisine !
Au final, je suis en général assez contente de m’être forcée… :-) Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans À l'assiette, Crustacés / Fruits de mer, Cuisine par pays, Douce France, Plats, Repas de fêtes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Verrine de la mer – saumon, crevette, avocat et pamplemousse

Petite recette toute bête préparée pour les fêtes l’an dernier, jamais postée… Ca tombe bien pour cette année, parce qu’en général je ne prépare pas mes repas de fêtes avant les fêtes (enfin, en général… JAMAIS !!)
C’est le moment ou jamais de sortir de ton placard poussièreux, ma cocotte !! Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans À l'assiette, Douce France. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Millefeuille saumon vanillé et chantilly au citron

J’suis en r’tard… en r’tard, en r’tard, en r’tard…

En ce moment, je me fais penser au lapin blanc dans Alice au Pays des Merveilles… Toujours en train de courir, à regarder ma montre, et personne (même pas moi), ne sait après quoi je cours.
Je souffre d’un manque aigü du sens de l’organisation, et j’ai dans l’idée que ça me complique la vie!

Du coup, j’ai des tas de posts qui fermentent, en attendant que je m’occupe d’eux… Vendredi soir, pleine de bonnes résolutions, je me voyais rattraper tout ça, programmer mes posts à raison d’un par jour… et on est dimanche fin d’après-midi, et je n’ai rien programmé du tout!
Mes recettes sont là, à la queue leu leu… « Moi, moi, publie-moi!!! »
Les boules coco, le wok de poulet, les financiers, les macarons (encore eux…), les nouilles sautées… Tous se bousculent au portillon…
« Désolée les gars, faudra attendre son tour! »

Pour aujourd’hui, voici la suite des aventures du Saïphonne,  dans un succulent millefeuille de saumon!! Une recette un peu « J’me la pète » qui a fait le régal de toute la famille.

Millefeuille de saumon en crème vanillée et chantilly de citron.

Chantilly. Avant de se lancer dans la préparation, mettre le siphon au frais. Lorsqu’il est bien froid, le remplir avec 20cl de crème fleurette (entière pour moi, mais un jour il faudra que je me mette à la légère), 1 càc de poudre de vanille et le jus d’un citron (attention, sans pépins!). Placer la cartouche de gaz, bien visser jusqu’au « Pschiitt ». Bien secouer, et placer le siphon dans le frigo, tête en bas.

Garniture de saumon. Dans une poêle anti-adhésive, faire cuire du saumon frais coupé en dés dans un peu d’huile d’olive (environ 100g de poisson par personne). Assaisonner de sel, poivre et curry en poudre.

Garniture de poireaux. -Dans une autre poêle, faire rissoler un petit oignon émincé dans une belle noix de beurre, puis ajouter quelques rouelles de poireau.
- Laisser dorer quelques instants, puis déglacer avec un verre de vin blanc (j’ai utilisé du Muscadet, mais j’aurais mis du Riesling si j’en avais eu dans mes placards!).
- Saupoudrer environ 1 càs de poudre de vanille, et ajouter 2 grosses càs de mascarpone.
- Bien mélanger et éteindre le feu.

Montage. -Couper des feuilles de brick rondes en quatre, les superposer et recouper les bords de façon à obtenir des carrés de pâte. Faire fondre du beurre et badigeonner les feuilles (un seul côté suffit, car le beurre liquide traverse la brick).
- Sur une feuille silpat, disposer deux carrés de feuilles de brick , puis des dés de saumon, la garniture aux poireaux vanillée, quelques brins d’aneth. Recommencer l’opération, finir par des couches de feuilles badigeonnées.
- Enfourner dans le four préchauffé à 180° (surtout, ne pas mettre le grill! C’est ce que j’ai fait  pour mon premier millefeuille, il était légèrement carbonisé sur les bords!), et faire cuire 5 minutes, jusqu’à ce que les feuilles soient bien dorées.

- Servir le millefeuille avec un tourbillon de chantilly (dans une mini-verrine, c’est joli, mais juste comme ça, c’est pas mal non plus!), quelques brins d’aneth, du citron vert et une belle tomate émincée.

Et voilà!
Miam…
Verdict du doudou: il s’est régalé! (et pourtant, le poisson et lui font vraiment deux…). Il a même dit: « C’est bon, on ne s’attend pas au côté acidulé de la crème… Ca va très bien avec le saumon! »
J’avais fait quatre millefeuilles en espérant que les filles n’en mangeraient pas (je leur avait préparé un filet de saumon tout simple avec du riz), mais … compte là-dessus et bois du lait! Ces Misstouflettes ont le palais déjà bien affiné, et il a fallu partager!! (c’est ça, aussi, d’avoir des enfants, on est bien obligés de partager… ou alors faut attendre qu’ils soient couchés!! ;-) . Je sais, je suis une mauvaise mère!)

Ce petit millefeuille serait parfait en entrée, léger et croustillant, et la chantilly au citron a vraiment plu  à tout le monde. Et j’ajouterais pour finir:  j’ai adoré la jolie harmonie entre la crème de mascarpone vanillée, le saumon au curry et la chantilly acidulée. Il manquait juste un peu de curry saupoudré sur l’assiette…

Dernière petite photo, avec la coupe qui tue…

Cette entrée a été publiée dans À l'assiette, Douce France, Poisson. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.