Lumpias – rouleaux indonésiens frits aux légumes

Le lumpia est bien entendu un plat de mon enfance. Un de ces plats qui me font instantanément perdre 30 ans (j’ai failli écrire 20, mais nom d’un petit nem… c’est bien 30, en fait ^^), et me ramènent direct dans le salon de mes grands-parents. J’ai 7 ans, je mange avec les doigts et je trempe mon petit beignet tout chaud dans la sauce, sous le regard de ma mémé qui ne sera satisfaite que quand on aura vidé le plat.
Aujourd’hui encore, elle adore me préparer ces petits délices. Mais j’avoue, elle a une demi-seconde de résignation qui passe dans ses yeux quand je les lui réclame. C’est que le lumpia se mérite.

Surtout celui de ma grand-mère, qu’elle ne confectionne pas avec des feuilles toutes prêtes (types feuilles à pâté impérial), mais avec des crêpes très fines et nature, qu’elle prépare elle-même.

Quand le besoin du pays natal est trop grand, quand l’envie de revoir mes proches est trop forte et me fait mal au ventre, je prépare des lumpias. Je prends le temps, je fais mes crêpes, puis ma farce, puis je roule, puis je fris. C’est long, mais c’est si bon. Et quand je lui envoie la photo de mon butin, je sais qu’elle est fière, et qu’elle se dit « C’est ma petite fille, ça… » <3

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Asiatiques, Indonésie, Légumes, Végétarien, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Tom Kha Kaï – soupe thaï de poulet et lait de coco


On m’a fait ce reproche, il n’y a pas longtemps : « Tu veux toujours trop en faire, tu as trop de projets, c’est épuisant ! » Moi j’ai répondu « Ben si tu te sortais les doigts du » (oh la non, faut pas dire ça, c’est malpoli) j’ai répondu :  » Ben si ça te fait plaisir de croire que c’est de ma faute si toi tu en fais si peu, libre à toi petit minus mon grand. »
Ce n’est pas bien, je sais, d’être si peu patiente.
Figurez-vous que j’aspire à plus de zen que ça !
(Vous avez compris qu’aujourd’hui il allait y avoir une petite digression, alors si vous voulez, passez de suite à la recette ^^)

Bon, cette fois-là c’était une critique un peu gratuite et fort peu intéressante, mais même mes amis me le disent, après quelques verres de vin rouge : « Véro, arrête donc de courir tout le temps après on ne sait quoi, comme ça, et va voir un psy« .
Enfin, à cause de l’alcool ils articulent un peu moins bien que ça, ça donne plutôt « Vé’oooo ! arrrrrrète un peuh de cou’i’ t’l'temps… etc » mais je les comprends  (rapport au vin rouge que je bois aussi).
Bon d’abord, j’ai pas besoin d’un psy, puisque j’ai un blog ! HaHAHAH, la bonne blague… (nan, mais en fait, sérieusement ^^) Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Asiatiques, Cuisine par pays, Entrées, Thailande, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Bo Bun – salade vietnamienne de crudités, vermicelles de riz, boeuf au curry et nems

Bon, ça y est, la série New York a pris fin, c’est le retour des recettes !!!

Pour retrouver l’ambiance « métisse » qui manquait un peu par ici ces derniers temps, je balance la Bo Bun !

Hmmmm, la Bo Bun, c’est LA salade vietnamienne qui est tellement pleine de bonnes choses qu’on se demande si oui ou non ça vaut le coup de manger une salade (je parle pour les dames qui sont au régime à cette période de l’année, bien sûr).

Bonne chose numéro 1 : les nems. Les nems, c’est ce que j’aime le plus au monde, je crois. Un nem c’est chaud, croustillant, c’est le paradis.
Bonne chose numéro 2 : le boeuf mariné avec un peu de curry et des petits oignons. Je ne suis pas une viandarde, mais quand même, qu’est-ce que c’est bon.
Bonne chose numéro 3 : les petits légumes croquants, avec de la menthe et de la bonne sauce pour nems.

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Asiatiques, Bœuf / Veau, Cuisine par pays, Entrées, Plats, Vietnam, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Bouchée fraîcheur – miettes de poulet à la mode thaï, sur toast de concombre

Et voilà le dernier volet de la trilogie: « Bouchées d’Asie », réalisées pour Conforexpo 2009. Une petite bouchée alliant moelleux et croquant, douceur du concombre et caractère de la cacahuète.

Bouchée fraîcheur : miettes de poulet thaï sur toast de concombre

3 escalopes de poulet hachées en touts petits cubes (éviter le robot mixeur) – 1/2 concombre bien nettoyé, à demi-épluché – 1/2 poivron rouge, coupé en tout petits dés -  1 gousse d’ail écrasée – 3 cubes de sucre roux (ou mieux : un morceau de sucre de palme) -1 échalotte ciselée finement – 1 poignée de feuilles de basilic thaï, ciselées – 2 poignées de cacahuètes non salées – sauce de soja claire – nuoc mam (sauce de poisson) – piment oiseau à volonté pour les amateurs

Préparer les cacahuètes.
- Les torréfier : les passer 5 minutes dans une poêle bien chaude, sans ajout de matière grasse. Mélanger sans cesse pour ne pas les laisser brûler.
- Lorsqu’elles sont dorées, sortir du feu et laisser refroidir.
- Hacher les cacahuètes: le meilleur résultat sera obtenu si vous avez la patience de le faire au couteau. Le but est d’obtenir des petits morceaux croustillants ! Si vous utilisez le robot, donc, pas trop longtemps, de façon à ne pas obtenir une poudre !
- Réserver.

Préparer les miettes de poulet
- Dans une poêle, verser un beau filet d’huile de sésame.
- Faire sauter l’échalotte et l’ail.
- Ecraser le sucre et l’ajouter dans la poêle.
- Ajouter le poulet haché, laisser dorer quelques instants.
- Remuer, et assaisonner avec un trait de nuoc mam et un peu de sauce soja (l’équivalent d’une cuillère à soupe de chaque).
- Ajouter le poivron coupé en petits dés, remuer, puis saupoudrer 1 càc de maïzena (cela donnera une onctuosité et une homogénéïté à l’ensemble).
- Juste avant d’éteindre le feu, parsermez le tout du basilic thaï ciselé.

Dresser les toasts : une rondelle de concombre, une cuillère de garniture au poulet, quelques cacahuètes grillées et hachées. Pour les amateurs, finir avec une ou deux rondelles de piment oiseau (avec ou sans les graines, selon vos goûts !). Agrémenter le plat de quarts de citrons verts, à presser soi-même sur sa bouchée avant de la dévorer tout cru !

Et voilà le travail !

Miam, un vrai régal…
Frais, épicé, croquant… Parfait pour l’apéro, mais on peut également jouer la version plat principal : une timbale de riz chaud, du poulet, quelques rondelles de concombres sur le bord de l’assiette.
Là aussi, une recette facilement préparable à l’avance, on réchauffe le poulet une minute au micro-ondes et hop ! C’est prêt !
Et bien entendu, recette parfaite pour remplir un petit bento !!! :-)


Cette entrée a été publiée dans Asiatiques, Cuisine par pays, Entrées, Mises en bouches, Thailande, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Bouchée d’Asie n°2 – Boulettes de poulet vapeur, sauce yakitori

Ohlala, déjà plus d’une semaine depuis que j’ai posté la première recette réalisée à Conforexpo cette année.
Désolée d’avoir tant traîné…
Apparemment ces boulettes sont la recette qui a le plus plu lors de l’atelier !
Elles sont une reprise des
chicken meatballs de Rasa Malaysia, que j’avais faites il y a plus de deux ans, et j’ai modifié les proportions de la sauce pour obtenir un résultat plus doux, encore meilleur à mon sens !

Boulettes de poulet vapeur sauce yakitori

Pour les boulettes
3 escalopes de poulet mixées – 1 oignon coupé finement en petits dés (ou 2 échalottes) – 1 cm de gingembre râpé – 1 poignée de coriandre fraîche ciselée – 1 tranche de pain de mie écrasée finement (sans les bords) – 1 blanc d’oeuf – 1 pointe de sel (un tout petit peu, la sauce est salée !) – poivre

- Mélanger intimement tous les ingrédients
- Cuisson au panier vapeur : préparer une casserole d’eau bouillante, et y déposer un panier vapeur.
- Rouler des petites boulettes (humecter ses doigts si vous voulez que les boulettes soient soient plus lisses).
- Disposer les boulettes dans le panier vapeur, puis refermez le couvercle.
- C’est cuit en 5 minutes !

NB: si vous n’aimez pas la coriandre, remplacez-la tout simplement par du persil ou de la ciboulette.

Pour la sauce yakitori.
4 càs de sauce soja – 4 càs de mirin (ou vinaigre de riz additionné de sucre) – 4 càs de miel – 4 càs de bouillon de légumes – 2 càs de saké de cuisine – 1 à 2 càc de fécule de maïs (ou de pomme de terre)

- Mélanger tous les ingrédients liquides dans une petite casserole, faire chauffer à feu doux.
- Prélever un peu de sauce dans un ramequin, y délayer la fécule.
- Ajouter ce mélange à la sauce, remuer et laisser épaissir quelques minutes.

Et voilà !

Pour servir : on peut jeter les boulettes dans la sauce, les enduire puis les disposer dans le plat de service. J’ai opté pour les servir natures, à plonger soi-même dans un petit ramequin de sauce yakitori.

Les astuces:


- Si vous préparez ces boulettes pour l’apéro, vous pouvez tout préparer à l’avance ! Il suffira de réchauffer les deux préparations 2 minutes au micro-ondes, sans altérer le côté moelleux des boulettes.
- Si vous avez le temps : passez ensuite les boulettes au grill, elles prendront alors un petit côté croustillant à l’extérieur, et un bon goût de grillé. Dans ce cas, badigeonnez préalablement vos boulettes de sauce yakitori, grillez-les puis rebadigeonnez de sauce = YUM !

PS: et un grand merci à Agnès qui a pris les photos pour moi ! :-)

Cette entrée a été publiée dans À grignoter, Asiatiques, Cuisine par pays, Entrées, Japon, Mises en bouches, Plats, Poulet, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Salade de crevettes aux mille parfums

 

Je n’avais pas prévu le « passage au pré-ado » collectif qui m’attendait en prenant la classe des CM1-CM2…
En début d’année, un CM2 c’est presqu’encore un CM1. Autant dire un petit. Et puis là, retour des vacances de printemps, et va savoir… Le printemps qui les fait bourgeonner ? Les dossiers de demandes au collège qui circulent ? L’idée de la classe verte de trois jours qui approche à grand pas ?
Et ça ricane, et ça chuchote en me regardant en coin, et ça glousse. Mais surtout, ça n’a plus du tout l’air impressionné quand maîtresse lève un sourcil courroucé… Ca sourit en prenant un air rebelle quand je réprimande.
- Samuel, tu trouves ça drôle ?
- Hein ? Non maîtresse…

- Alors pourquoi est-ce que tu souris ?
- Mais je ne souris pas !

Bon sang de bois, mais si, ça le fait sourire ce chameau. Je lance un dernier froncement de sourcil pétrificateur, qui marche encore tout de même. Puis je tourne le dos, sachant très bien qu’un quart de seconde plus tard il se tournera vers ses copains en souriant à nouveau. Mais que puis-je faire contre la force de leur insouciante enfance ?

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Asiatiques, Crustacés / Fruits de mer, Cuisine par pays, Entrées, Plats, Salades, Thailande, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Phô au boeuf – soupe vietnamienne

Mais, mais…
Ai-je vraiment à ce point délaissé mon blog ?? Combien de temps l’ai-je donc laissé en décrépitude ???
Tout a changé chez Canalblog !!! Je me connecte, et là, bon sang mais je ne reconnais plus rien !! Moment d’angoisse…
… je ne vais peut-être plus réussir à écrire ??

Mon blog : Ben ouais, bloggueuse indigne, deux siècles que t’es pas passée par là… Faut pas t’étonner !
Moi : T’exagères quand même…
Lui : Franchement j’ai honte, pas mis à jour depuis des semaines…
Moi: Tu vas pas m’engueuler, non plus ??! C’est moi qui décide, ici…
Lui: J’ai entendu ce qu’a dit ta copine Cécile quand elle est venue, elle a raison, hein, t’es une feignasse…
Moi: Non mais tu vas me parler autrement, ho !!
Lui: J’te jure, si j’avais le choix, je serais le blog de quelqu’un d’autre, une bloggueuse qui mettrait des recettes plus souvent…
Moi: Ben t’as qu’à râler, si c’est ça je m’en vais sans rien poster !
Lui: … Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Asiatiques, Soupes, Vietnam, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.