Vive les p’tits apéros : Tome 7 – Verrines mousse d’asperge et lomo au piment d’espelette

Ben dis donc, pas de tout repos la classe de mer avec les CM…
Les gosses ont beau être adorables la plupart du temps, il y a quand même des moments de solitude, même si on n’est jamais vraiment seul (ben ce serait trop beau…)

Prenez le groupe Kayak de mer, par exemple.
A l’école je les avais bien prévenus : « Le kayak est une activité assez physique et fatigante, à réserver pour les plus grands, et les plus costauds… T’es sûr Tom que tu ne préfèrerais pas plutôt le char à voile ??? »
Tom fait 1m10 et 25 kilos tout mouillé. Je le verrais vraiment mieux au char à voile.
Mais non, Tom préfère le kayak.
Je  ne veux pas lui faire de peine, je me dis qu’après tout, c’est sa première classe de mer, autant qu’il choisisse vraiment son activité.
Forcément, une fois sur l’eau je regrette, et me dis que j’aurais dû insister, je sais pas, utiliser une ruse… Vraiment…

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Apéro, Entrées, Mises en bouches, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Bouchées feuilletées au bresaola et chèvre frais

Ordi en rade (encore).
Bronchite asthmatiforme.
Perte du goût (= à quoi bon cuisiner ?).
2010 s’annonce rude pour tenir mes bonnes résolutions, je sens qu’elle va me donner du fil à retordre. Mais ça tombe bien, j’adore les défis !!!
Et d’ailleurs, très pratique cette bronchite, depuis 4 semaines que je suis malade, j’ai des abdos en acier grâce à la toux !

Je squatte l’ordi de mon chéri, vise un peu ça 2010, tu vas faire quoi pour m’empêcher de poster mes bouchées apéro du nouvel an ???
Une tempête de neige, plus de courant électrique ??? M’en fiche, j’ai des bougies en stock, une plaque chauffante au gaz et en plus comme ça je resterai au lit avec Doudou.

Hahahaha, WARRIOR !!!!!

Feuilletés au fromage frais et bresaola
Pour 4 à 6 personnes
12 mini-bouchées à la reine en pâte feuilletée – 1/2 bûche de chèvre frais (cendrée) – 2 càs de crème fraîche épaisse – 1 poignée de pignons de pin- quelques feuilles de roquette – 4 tranches de bresaola (ou coppa, ou viande des grisons) – poivre

- Préparer la crème au chèvre: mélanger 20g de chèvre cendré + 1 cuillère à soupe de crème fraîche épaisse + 1 petite larme de lait pour faciliter le touillage + poivre
- Faire griller à sec une poignée de pignons de pin.
- Tapisser le fond des petits feuilletés de feuilles de roquette.
- Couper le bresaola  en lanières d’un ou deux centimètres de large.
- Poser une belle noix de crème au chèvre sur une extrémité de lanière, puis enrouler pour former un cornet.
- Déposer ce cornet dans le feuilleté.
- Finir en donnant un tour de moulin à poivre et en décorant d’une feuille de roquette et de pignons de pins.

Feuilletés au saumon fumé

Bouchée toute simple pour utiliser les bouchées à la reine restantes:
12 mini-bouchées à la reine
+ 3 cuillère à soupe de crème fraîche bien épaisse (type Isigny, faut pas hésiter à se faire du bien) – le jus d’1/2citron – 3 tranches de saumon fumé coupé en petites lanières – poivre du moulin ou baies roses écrasées – aneth ciselée.

- Tout mélanger.
- Remplir les mini-bouchées à la reine.

Et voilà !
Rien à faire quasimment, mais c’est si joli !

Bon, attends un peu voir que j’arrête de tousser comme une vieille fumeuse (d’ailleurs je ne fume plus du tout depuis des mois, ahahah, qu’est-ce que tu dis de ça ???)

Je finis de guérir et je vais te montrer de quel bois je me chauffe !!!

Cette entrée a été publiée dans Entrées, Mises en bouches, Repas de fêtes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Foie Gras maison, absolument parfait, sans cuisson !

 

Quand j’étais petite, le foie gras pour moi c’était « méga berk« .
Mon beau-père le mangeait en tranche assez épaisse, et fronçait les sourcils quand je le tartinais et l’étalais comme un vulgaire pâté de campagne. Forcément, j’étalais encore plus, rien que pour le voir devenir tout rouge des oreilles (c’est ce qui arrivait quand il se mettait en colère), parce que c’était plutôt marrant.

En grandissant, et puisque mon beau-père ne pouvait plus me voir faire, j’ai osé les tranches très fines, puis de plus en plus épaisses, et aujourd’hui je suis devenue une vraie fille du sud-ouest : je peux le manger en grosses tranchasses, même sans pain du tout !!! Je ne sais pas si c’est une bonne chose pour mon tour de hanche et pour mes artères, (et encore moins pour ces pauvres canards !) mais disons-le, je suis devenue addict au foie gras, surtout quand il est maison et cuit à point, c’est à dire pas trop !

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans À l'assiette, Canard, Entrées, Mises en bouches, Plats, Repas de fêtes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les Merveilles vous servent l’apéro : verrine chantilly de foie gras, pomme granny et pain d’épices


Je suis aphone depuis deux jours.
Recette express:
- Prenez un peu froid en sortant sans écharpe dans la nuit froide
- Passez la journée à papoter et glousser malgré une première petite faiblesse de la voix.
- Sortez et dansez du Bollywood en riant à gorge déployée.
Et voilà ! Vous êtes aphone !

Point positif: moins je parle fort, plus mes élèves se taisent ! C’est magique. Ce matin j’ai écrit au tableau « Asseyez-vous, taisez-vous et attendez. Merci les enfants« . Un silence quasi-religieux reignait quand j’ai sorti mon filet de voix caverneuse pour leur expliquer mes petits soucis. Et ensuite j’ai pu chuchoter toute la journée, limite si eux aussi ne chuchotaient pas ! :-)
Ce soir, silence, silence, un foulard en soie autour du cou offert par une copine, et… un bon grog !!! Ben quoi ? :-)

Heureusement que je n’ai pas besoin d’ouvrir la bouche pour vous raconter mes dernières aventures.
Vous l’avez peut-être déjà lu chez une de mes compères (Guilleri !), les Merveilles sont à l’honneur dans le Sud Ouest Gourmand de Noël ! Cess nous a accueillies dans sa belle cuisine rouge complètement finie … ;-)

Pour le coup, en terme de gourmandise, vous allez être servis… Tapas de fête au programme !!! Moi, j’adore les tapas (clic), même quand elles ne sont pas de fête ! Découvrez dans ce magazine:
- les rouleaux au saumon de Cess
- les tartelettes aux saint jacques et safran d’Audrey
- les crevettes épicées de Joelle
- les canapés de radis noir au crabe de Bergeou, notre fan de légumes ! ,-)
- et les verrines mousse de foie gras, pommes granny et pain d’épices de votre serviteuse !!!



Verrines à la chantilly de foie gras, pommes granny smith et pain d’épices
200g de crème liquide entière – 200g de foie gras entier (cuit ou mi-cuit)– 6 tranches de pain d’épices – 1 pomme variété granny smith, non pelée mais vidée – un citron – 10g de beurre

- Dans une casserole, verser la crème liquide et le foie gras coupé en cubes.
- Faire fondre le foie gras dans la crème. Lorsqu’il est bien fondu, mixer au mixeur plongeant pour éliminer les derniers petits morceaux.
- Filter ce mélange avec un chinois à mailles très fine : il ne doit pas rester le moindre petit morceaux, qui risquerait de bloquer le siphon !
- A l’aide d’un entonnoir, verser la crème de foie gras dans le siphon.
- Fermer avec soin le siphon, puis gazer avec deux cartouches, en tenant le siphon tête en bas (cela permet au gaz de bien se répartir dans votre préparation).
- Secouer deux fois énergiquement, puis réserver (pour que la chantilly soit assez ferme, il faut la laisser reposer au moins une petite demi-heure, au frais).
- Couper le pain d’épices en petits cubes.
- Faire fondre un peu de beurre dans une poêle anti-adhésive, puis y faire revenir les cubes de pain d’épices.
- Lorsqu’ils sont bien dorés, réserver sans couvrir pour ne pas qu’ils ramolissent.
- Couper la granny smith en petits cubes également, et citronner afin qu’ils ne noircissent pas.
- Dresser: les cubes de pain d’épices, les cubes de pommes. Réserver les verrines à moitié dressées au frais jusqu’au moment de servir.
- Au moment de servir: bomber de la chantilly de fois gras sur vos cubes de pommes : attention, faites un petit essai au dessus de l’évier avant de vous lancer, pour éviter toute déconvenue irratrapable ! :-)
- Surmonter de quelques fines tranches de pommes coupées en triangles.

Et voilà !

Astuces : 1) si vous n’avez pas de siphon, vous pouvez laisser refroidir la crème de foie gras, puis la battre au batteur. Vous obtiendrez un mélange mousseux, moins ferme qu’une chantilly mais tout de même délicieux sur ces verrines !
2) Si vous n’arrivez pas à faire sortir votre chantilly du siphon, c’est qu’elle est trop froide et trop solide. Il suffit de la tremper quelques minutes dans une casseroles d’eau chaude, puis de secouer vivement. Normalement, le tour est joué !

 

C’était assez marrant… On a tout mangé, tout testé, et je vous le certifie : pour l’apéro, on est assez au point !!! :-D

Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Douce France, Entrées, Mises en bouches, Repas de fêtes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Bouchée fraîcheur – miettes de poulet à la mode thaï, sur toast de concombre

Et voilà le dernier volet de la trilogie: « Bouchées d’Asie », réalisées pour Conforexpo 2009. Une petite bouchée alliant moelleux et croquant, douceur du concombre et caractère de la cacahuète.

Bouchée fraîcheur : miettes de poulet thaï sur toast de concombre

3 escalopes de poulet hachées en touts petits cubes (éviter le robot mixeur) – 1/2 concombre bien nettoyé, à demi-épluché – 1/2 poivron rouge, coupé en tout petits dés -  1 gousse d’ail écrasée – 3 cubes de sucre roux (ou mieux : un morceau de sucre de palme) -1 échalotte ciselée finement – 1 poignée de feuilles de basilic thaï, ciselées – 2 poignées de cacahuètes non salées – sauce de soja claire – nuoc mam (sauce de poisson) – piment oiseau à volonté pour les amateurs

Préparer les cacahuètes.
- Les torréfier : les passer 5 minutes dans une poêle bien chaude, sans ajout de matière grasse. Mélanger sans cesse pour ne pas les laisser brûler.
- Lorsqu’elles sont dorées, sortir du feu et laisser refroidir.
- Hacher les cacahuètes: le meilleur résultat sera obtenu si vous avez la patience de le faire au couteau. Le but est d’obtenir des petits morceaux croustillants ! Si vous utilisez le robot, donc, pas trop longtemps, de façon à ne pas obtenir une poudre !
- Réserver.

Préparer les miettes de poulet
- Dans une poêle, verser un beau filet d’huile de sésame.
- Faire sauter l’échalotte et l’ail.
- Ecraser le sucre et l’ajouter dans la poêle.
- Ajouter le poulet haché, laisser dorer quelques instants.
- Remuer, et assaisonner avec un trait de nuoc mam et un peu de sauce soja (l’équivalent d’une cuillère à soupe de chaque).
- Ajouter le poivron coupé en petits dés, remuer, puis saupoudrer 1 càc de maïzena (cela donnera une onctuosité et une homogénéïté à l’ensemble).
- Juste avant d’éteindre le feu, parsermez le tout du basilic thaï ciselé.

Dresser les toasts : une rondelle de concombre, une cuillère de garniture au poulet, quelques cacahuètes grillées et hachées. Pour les amateurs, finir avec une ou deux rondelles de piment oiseau (avec ou sans les graines, selon vos goûts !). Agrémenter le plat de quarts de citrons verts, à presser soi-même sur sa bouchée avant de la dévorer tout cru !

Et voilà le travail !

Miam, un vrai régal…
Frais, épicé, croquant… Parfait pour l’apéro, mais on peut également jouer la version plat principal : une timbale de riz chaud, du poulet, quelques rondelles de concombres sur le bord de l’assiette.
Là aussi, une recette facilement préparable à l’avance, on réchauffe le poulet une minute au micro-ondes et hop ! C’est prêt !
Et bien entendu, recette parfaite pour remplir un petit bento !!! :-)


Cette entrée a été publiée dans Asiatiques, Cuisine par pays, Entrées, Mises en bouches, Thailande, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Bouchée d’Asie n°2 – Boulettes de poulet vapeur, sauce yakitori

Ohlala, déjà plus d’une semaine depuis que j’ai posté la première recette réalisée à Conforexpo cette année.
Désolée d’avoir tant traîné…
Apparemment ces boulettes sont la recette qui a le plus plu lors de l’atelier !
Elles sont une reprise des
chicken meatballs de Rasa Malaysia, que j’avais faites il y a plus de deux ans, et j’ai modifié les proportions de la sauce pour obtenir un résultat plus doux, encore meilleur à mon sens !

Boulettes de poulet vapeur sauce yakitori

Pour les boulettes
3 escalopes de poulet mixées – 1 oignon coupé finement en petits dés (ou 2 échalottes) – 1 cm de gingembre râpé – 1 poignée de coriandre fraîche ciselée – 1 tranche de pain de mie écrasée finement (sans les bords) – 1 blanc d’oeuf – 1 pointe de sel (un tout petit peu, la sauce est salée !) – poivre

- Mélanger intimement tous les ingrédients
- Cuisson au panier vapeur : préparer une casserole d’eau bouillante, et y déposer un panier vapeur.
- Rouler des petites boulettes (humecter ses doigts si vous voulez que les boulettes soient soient plus lisses).
- Disposer les boulettes dans le panier vapeur, puis refermez le couvercle.
- C’est cuit en 5 minutes !

NB: si vous n’aimez pas la coriandre, remplacez-la tout simplement par du persil ou de la ciboulette.

Pour la sauce yakitori.
4 càs de sauce soja – 4 càs de mirin (ou vinaigre de riz additionné de sucre) – 4 càs de miel – 4 càs de bouillon de légumes – 2 càs de saké de cuisine – 1 à 2 càc de fécule de maïs (ou de pomme de terre)

- Mélanger tous les ingrédients liquides dans une petite casserole, faire chauffer à feu doux.
- Prélever un peu de sauce dans un ramequin, y délayer la fécule.
- Ajouter ce mélange à la sauce, remuer et laisser épaissir quelques minutes.

Et voilà !

Pour servir : on peut jeter les boulettes dans la sauce, les enduire puis les disposer dans le plat de service. J’ai opté pour les servir natures, à plonger soi-même dans un petit ramequin de sauce yakitori.

Les astuces:


- Si vous préparez ces boulettes pour l’apéro, vous pouvez tout préparer à l’avance ! Il suffira de réchauffer les deux préparations 2 minutes au micro-ondes, sans altérer le côté moelleux des boulettes.
- Si vous avez le temps : passez ensuite les boulettes au grill, elles prendront alors un petit côté croustillant à l’extérieur, et un bon goût de grillé. Dans ce cas, badigeonnez préalablement vos boulettes de sauce yakitori, grillez-les puis rebadigeonnez de sauce = YUM !

PS: et un grand merci à Agnès qui a pris les photos pour moi ! :-)

Cette entrée a été publiée dans À grignoter, Asiatiques, Cuisine par pays, Entrées, Japon, Mises en bouches, Plats, Poulet, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

La courgette tome 1 – Soupe froide de courgettes à la menthe

 

Fait chaud, si chaud…
J’aime bien quand il fait chaud. Manquent juste les palmiers, la mer, les noix de coco fraîches à siroter…
Comme il fait si chaud, recette fastoche, idéale pour les pique-niques, et pour liquider la tonne de courgettes que mon petit potager de débutante me donne ! Sans rire, j’en suis à mon dixième kilo, pas mal pour une première ! Et ce n’est pas fini…

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Brunchs, Cuisine par pays, Douce France, Entrées, Légumes, Mises en bouches, Plats, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.