Technique : la véritable crème anglaise à la vanille

Une petite recette simple et ultra-classique qui fait partie des incontournables…

Quand elle était petite, ma cadette adorait laper la crème anglaise comme un petit chaton. Ca a d’ailleurs été une des premières recettes qu’elle ait réalisée avec moi, perchée sur un tabouret…
Aujourd’hui elle a onze ans, je la traite encore comme un bébé alors qu’elle est entrée au collège, mais j’imagine qu’on fait tous ça avec nos « petits derniers »,  non ?

Pourtant, comme quand elle était bébé, je suis toujours préoccupée par ses dents qui poussent. Vous savez, cet âge béni du ciel où les ados ont les dents qui poussent en double, avec des dents de lait inébranlables qui  font pousser tout le reste de traviole ? Ahlala, je vous assure, le temps passe et on ne voit rien venir…

Alors, plutôt que de la crème anglaise, je sais bien que je devrais lui donner des desserts qui mettent à rude épreuve les dents de lait (je ne sais pas, moi, une pomme d’amour, du nougat sec, des cailloux nappés de chocolat), mais que voulez-vous… la crème anglaise c’est si bon, et ça se mange si facilement avec tout… même quand on n’a pas de dents du tout ! Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Desserts, Entremets, Techniques, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Découper un canard gras – petite méthode pour les nuls

Une fois n’est pas coutume, en ce dimanche je ne vous envoie pas de Billet pour Ailleurs. Bien au contraire, ce sera un Billet pour Ici, le beau Sud Ouest de la France dans lequel je vis depuis plus de 10 ans maintenant, et où je me sens bien (la plupart du temps… Une fille des îles reste une fille des îles :-) )

Les végétariens de passage vont défaillir, les associations de protection des canards vont m’assaillir. Mais tant qu’à manger du foie gras, j’ai décidé d’en manger du bon, en l’achetant chez un petit producteur bien du Sud Ouest, et surtout de faire honneur à ce brave animal en l’utilisant à 100%. Longtemps j’ai été trop chochotte pour oser ne serait-ce que couper un crabe en deux, mais j’ai 35 ans, alors j’ai fini de faire la fifille. Si je suis cap de le manger, alors je suis cap de le couper !

Toute cette aventure a commencé quand ma copine Do a dit « Je vais à la foire de la Brède, tu veux un canard gras ? » L’année dernière, j’avais adoré me promener dans les stands de cette petite foire gourmande, j’y avais acheté ma première truffe fraîche. Cette année, submergée de boulot, j’ai eu la chance d’avoir une super collègue qui m’a fait les commissions :) C’est ainsi que Gaspard et Bernard les canards sont entrés dans nos vies. Je n’y serais pas arrivée toute seule, je n’aurais pas eu le coeur assez accroché ! Merci Do, donc, pour ce petit atelier bien sympathique !

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Canard, Mon labo, Plats, Techniques, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Technique de grand-mère : recette du bouillon de volaille, pour ne rien gaspiller !

En ce moment je ne sors plus la tête de mes fiches de prep, de mes fiches de cahier journal, de mes progressions à l’année. Ou alors, quand je les sors, c’est pour mieux chercher des documents sur la monarchie absolue et ce gros mégalo de Louis pour que mes élèves s’en servent pour créer de mini-exposés.
Il était donc logique que je vous ponde une technique, là tout de suite. Et vu que je suis dans le jus en ce moment… hahaha…
Ne vous méprenez pas : j’utilise encore, souvent, du bouillon cube ! Je sais que ça a été une polémique sur le web : « Quoi ?? Mais je suis choqué(e) !!! Comment peut-on prétendre être cuisinier(e) et utiliser des bouillons cubes ??? »
Mais je vais vous le dire : on n’a pas que ça à foutre non plus, hein. Cuisiner n’empêche pas d’avoir un job, des gosses, des loisirs, une vie sociale. La preuve, c’est que ces derniers temps, si je n’ai pas d’invités, à la maison on mange des pâtes. Ou des sandwichs. Ou des sandwichs aux pâtes (je bosse comme un bourrin, mais je n’ai pas perdu mon sens de l’humour, comme vous pouvez le constater).
Alors le bouillon cube, c’est génial, et ça existe en bio, faut arrêter deux minutes.

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Technique de mémé, Techniques, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Technique de grand-mère : jus de melon

Hello hello chers lecteurs ! Aujourd’hui, pas de recette, mais une petite technique toute simple héritée de ma mémé (et que j’ai vu faire bien souvent aussi par petite Mioun’s).
S’il y a bien une chose que ma grand-mère déteste, c’est le gaspillage.  Petite je trouvais ça rigolo (elle était capable de me faire un dessert avec un reste d’avocat et le fond de tasse de café de mon pépé), ado j’ai trouvé ça bizarre (elle était capable de faire des nems avec un reste de steak haché), maintenant je trouve ça tout bonnement génial, cette façon qu’elle a d’accommoder trois morceaux de pain sec et une banane presque pourrie pour faire un pudding du tonnerre. Aujourd’hui on dirait qu’elle est spécialiste des techniques écolos, ou « spécial crise », en tout cas elle, elle s’en moque, tant qu’on ne jette rien ! Et moi, j’ai bien l’intention de transmettre tout ça à mes enfants !

Pour aujourd’hui, voici donc comment ma mémé fait un délicieux jus de melon avec ce que d’habitude on jette direct au compost ! Alors bien sûr, on ne se fait pas 3 litres de jus avec cette méthode, mais admettons qu’on ouvre deux melons pour le déjeuner, ça vous fera 2 ou 3 verres de jus de fruits pour le goûter ! Ça prend 10 secondes et ça ne coûte pas un rond, alors pourquoi s’en priver…
En plus, ma grand-mère disait que ça rend belle (ou douce ? ou les joues roses ? en tout cas pas moche ^^)

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Mon labo, Technique de mémé, Techniques, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Technique : peler une orange à vif, réaliser un suprême d’orange

Y a eu de la moquerie, un peu, sur Facebook, le mois dernier.
Des gens qui se sont rappelés de la malheureuse mésaventure de mon Doudou avec les càs, et qui ont un peu ricané derrière son dos (bon, OK, c’est plutôt moi qui ai ricané un ^^). C’était pas très sympa, les gens.
Alors dans l’esprit « gestes simples pour ceux qui ne savent pas faire, on ne sait jamais », voici une petite technique de derrière les fagots : tout simple, mais dès qu’on sait le faire on passe pour un vieux pro.

Technique qui fonctionne bien entendu pour n’importe quel agrume ! Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Mon labo, Techniques, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Pain au levain et à la farine de chataigne, merci Jean-Paul

 

Le levain.
Nouvel animal domestique à la mode.
Le mien s’appelle Jean-Paul.
Je tiens à dire que c’est moi qui ai choisi son nom.
Celui de
Bergeou s’appelle Mihara (comme les chaussures), et celui d’Audrey s’appelle Manolo (comme les chaussures aussi).
Jean-Paul pourrait être le nom d’un créateur de chaussures (il paraît que
Gauthier a dessiné des Pataugas, justement !), en vrai j’avais juste envie d’un Jean Paul dans ma vie. Bon, les Jean-Paul qui traineraient par là, pas la peine de m’envoyer des messages grivois, j’ai trouvé, c’est bon (vous suivez, ou pas du tout ???)
Bergeou (ou plutôt le chéri de Bergeou), appelle ça « unTamagotchi ». Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Douce France, Mon labo, Techniques, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Sponge cake – « gâteau éponge », ou biscuit moelleux

Ce gâteau « éponge » est une base, un incontournable classique.
Pourtant, on ne trouve pas de bonnes recettes de biscuits moelleux partout ! Par exemple, dans ma quête des goûters tout maison/plus de gâteaux industriels, j’ai essayé deux recettes de biscuits qui se sont avérées catastrophiques !

Ici, je copie la recette du « thin sponge cake layer for cheesecake », tiré de NYC food de Arthur Schwartz. Cette recette sert de base pour le famous cheesecake de Juniors, et elle est parfaite ! Un biscuit moelleux, léger, facile à rouler. Essayée, adoptée ! Merci monsieur Schwartz, à moi les roulés !

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Desserts, Gâteaux, Mon labo, Techniques, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.