A walk through Harlem – balade et dîner chez Sylvia’s, soulfood restaurant

Parfois, la vie réserve de belles rencontres.

Quelques semaines avant de partir à New York en octobre, je me suis inscrite sur le site de Big Apple Greeters, pour tenter de rencontrer un New Yorkais pure souche qui puisse me faire visiter un quartier qu’il connait bien.
Mon premier choix de quartier, c’était Harlem.

Un quartier mythique à mes yeux, moi qui ai passé tant d’années le nez dans les bouquins sur la lutte pour les Droits Civiques, sur la vie de Malcolm X ou Martin Luther, sur les lois Jim Crow  et la NAACP. Harlem, la capitale de l’Amérique noire, ou du moins so was it dans les années 60.

Alors quand le mail confirmant que nous pourrions visiter Harlem avec un certain Calvin tombe, je suis bien sûr aux anges. On cloud nine !

Cal nous donne rendez-vous dans le lobby de notre hôtel, puis nous prenons le A train jusqu’à la 135th. We take the A train, just as in the song ! (version Duke Ellington au piano et Ernie Sheppard à la basse… courte mais géniale…)

Non seulement Cal en connait un rayon sur Harlem (il vit à Washington Heights, tout prêt de l’Audubon Ballroom où Malcolm X fut assassiné !), mais en plus c’est un grand voyageur, professeur de théâtre à l’université. Un homme qui a des tonnes de choses à raconter ! Nous ne voyons pas passer les 3/4 d’heures que nous mettons pour arriver à la 135th rue.

Nous commençons par une balade au College of the City of New York, sur la 138th et Convent Avenue. Fondée en 1847, cette université accueille aujourd’hui des étudiants parlant près d’une centaine de langues !

Après avoir traversé le campus nord et avoir rêvé avec mes filles que peut-être, un jour, l’une d’elle étudierait dans ces murs, nous continuons notre balade vers Strivers Row. Quelques rangées de maison absolument superbes, qui à la base étaient destinées à la population blanche aisée. A cette époque cependant les Blancs commencèrent à déserter le quartier. Ce sont finalement des afro-américains qui ont récupéré ces logements (longtemps restés vides), pour des sommes dérisoires. Le nom de « Strivers row » est une référence à ces personnes qui travaillaient dur pour avancer dans la vie (« to strive », en anglais).

La particularité de Strivers Row ?

Des petites « alleys » derrière les maisons, abritant des garages ! Évidemment pas très original en France, mais à Manhattan, du jamais vu en ce qui me concerne. Au fond de l’allée, si vous observez attentivement, vous verrez les toits du City College.

Petit coucou à la Abyssinian Church, malheureusement nous ne sommes pas dimanche, pas de messe ni de chants qui résonnent à l’intérieur…

Une église célèbre pour son pasteur Adam Clayton Powell, qui fut un le premier homme d’origine afro-américaine à siéger au Congrès de NYC. Inutile de dire qu’il aida à l’avancement de la cause Noire.

Nous voilà sur Malcolm X Boulevard (nouveau nom de Lenox Avenue).
Je ne peux vous décrire ce que ça me fait d’être là…
Il y a un peu plus de monde, jusque là les rues d’Harlem étaient complètement vides.

Le Harlem Hospital Center, qui s’est refait une beauté tout récemment. Un grand hôpital universitaire, lieu privilégié d’après Cal pour les étudiants en médecine appartenant à des cultures minoritaires… ou pour les femmes !!! No comment…

Au niveau de Malcolm X blvd et de la 135th, nous arrivons au Schomburg Center for Research in Black Culture. Une branche de la New York Library dédiée aux études sur la Culture Noire. Cal n’avait rien dit, mais en voyant une affiche sur l’exposition temporaire actuellement présente dans le centre, je comprends qu’il m’a amenée ici en étant tout content de son coup !

eA l’intérieur, interdiction de prendre des photos. Vous devrez donc me croire sur parole si je vous dis que cette expo était riche et superbe, pleine de photos sublimes de ce grand homme. J’en étais presqu’émue aux larmes, à la grande joie de mon guide !

Pour ceux qui ne connaîtraient pas Malcolm X, résumons : après des débuts de cambrioleur et voyou peu recommendable, Malcolm termine en prison, où il apprend à lire et se tourne vers l’Islam et la controversée Nation of Islam. A cette époque, ses discours sont très vindicatifs, agressifs contre les Blancs, ce qui fait la joie de ses détracteurs. Après avoir quitté la Nation of Islam (car il était en désaccord avec Elijah Muahmmad son dirigeant), Malcolm voyage en Afrique, ouvre son esprit et se tourne doucement vers le socialisme. Alors que son discours devenait plus modéré, plus tolérant, il fut assassiné à l’Audubon Ballroom en février 1965.

Il est un exemple pour moi, montrant qu’on peut tous faire des erreurs, se perdre, continuer d’apprendre et changer.

Enfin voilà, désolée pour le petit cours magistral, mais c’est mon blog, je fais comme je veux ! ^^

Je ressors du Schomburg Center avec la ferme intention d’y revenir parce que je n’ai pas eu assez de temps pour lire les lettres, les témoignages, les pages de carnet que Malcolm X écrivait (et en cela, il me rappelle singulièrement mon grand-père !). Malheureusement, je ne le sais pas encore, nous n’aurons pas le temps de revenir… Mais j’ai encore toute une vie devant moi pour aller rendre visite cette fois au Centre Malcolm X et Betty Shabbaz (son épouse), ouvert dans l’Audubon Ballroom.

Petit passage par la 130th street : un endroit que l’on nomme Astor Row. Toute une rangée de maisons qui font penser à la Géorgie, avec leur porche en bois et leur petit jardinet en façade. Longtemps complètement délabrées, ces maisons ont été rénovées il y a une vingtaine d’années. Je prends une photo vite fait, comme une voleuse… L’ambiance par ici est un peu particulière…

En redescendant jusqu’à la 125th rue, nous croisons un restaurant de soulfood apparemment assez célèbre, appelé Sylvia’s. Pourquoi est-il célèbre, je ne pense pas à demander à Cal. Parce qu’il est là depuis longtemps, j’imagine ? Que des célébrités y ont mangé ? On note son emplacement dans un coin de notre tête, en cas de petite faim. Nous faisons également un petit coucou aux bureaux de Bill Clinton. Ca fait sens, de croiser ses bureaux par ici, non ? ^^

L’hôtel Theresa, face à l’immeuble Adam Clayton Powell. Le Waldorf Astoria de Harlem, qui selon Cal a longtemps refusé les clients noirs, malgré la fin de la ségrégation ! Après les années 1940, il a accueilli de nombreuses stars du jazz, comme Louis Armstrong (excusez du peu !)

Sur la 125th rue, de la musique commence à se faire entendre. On retrouve un peu de l’agitation de Manhattan. Moi qui croyais qu’Harlem était un quartier de plus en plus hétéroclite au niveau ethnique, ne peux que constater que ce n’est pas tout à fait vrai. On est loin du ghetto des décennies passées cependant.

On aurait adoré assister à une Amateur Night à l’Apollo Theater (une sorte de Nouvelle Star version Harlem), malheureusement des semaines à l’avance, il n’y avait déjà plus de place ! On se contente donc de rêver devant les noms qui peuplent mon univers musical…

Après cette longue balade, on s’installe dans la petite librairie qui se trouve juste à côté du cinéma de Magic Jonhson. J’ose moins prendre des photos de tout. Ici, il n’y a pas beaucoup de touristes, Nikon au poing. Je me fais un peu plus discrète qu’à Times Square :-)

Après cette longue marche, tout le monde a faim !
Oui, vous avez deviné, on retourne donc sur Malcolm X Boulevard, chez Syvia’s ! Selon la femme de Cal (il lui téléphone vite fait pour savoir si ce restau vaut tant que ça le coup), ce n’est pas le meilleur restaurant soulfood, mais c’est un des mieux qui se trouve dans le coin. On va tester ça, pour voir…
Aux moments des aux-revoir, je prends Cal dans mes bras sans trop de cérémonie, je sais que je ne l’oublierai jamais ! J’ai découvert depuis qu’il avait joué un petit rôle dans un film de Robert Altman ! Une célébrité, notre Cal ^^ (photo un peu chelou derrière, parce que j’ai zappé mes petites Louloutes jolies ^^)

Sylvia’s, donc !

A 18h, le restau est déjà bien rempli. Les heures de repas des New Yorkais sont assez spéciales… On dirait qu’ils dînent à quatre heures…

Les photos ne sont pas terribles car la lumière était très tamisée. J’espère quand même qu’elles vous donneront faim ^^
Des plats simples mais gourmands (ce qui définit bien la soulfood !), avec une mention extra spéciale pour… les accompagnements ! Le gumbo, les candied yams, les green collards… Tout le génie de la soulfood tient dans l’association des saveurs ! C’est parti…

Le corn bread, servi avec des coupelles de beurre (salé, dommage !). J’adooooooore le corn bread, mais là je sais bien que les assiettes à venir devraient être assez copieuses. J’essaie donc de ne pas trop me gaver de pain. Mais c’est dur, j’en boulotte quand même deux morceaux. Il est aussi bon que celui de Junior’s ! ^^ Nico n’aime toujours pas ça, il trouve toujours que ça a un goût de quatre-quart.

Mon plat : tasty Carolina style fried catfish. Du poisson-chat pané puis frit, tout simple mais délicieux. Avec comme accompagnement du riz (assez banal, limite pas bon) et un okra and tomato gumbo. Je vous l’ai dit, le must ici, c’est l’accompagnement. Le gumbo est un  régal, légèrement sucré, avec des grains de maïs croquants, des okras tout fondants.

Le plat de Nico : le Grilled herbal chicken breast. Des escalopes de poulet marinées aux herbes, et bien grillées. Là encore, un plat tout simple, mais le must du top, c’est l’accompagnement : une mash potatoes bien relevée à l’ail, et des candied yams bien onctueux. Les yams sont une sorte de patate douce (mais sa texture et son goût sont tout de même légèrement différents). Là, elles sont cuites longtemps, confites avec du sucre; elles fondent sous la langue et ont un petit goût sucré délicieux. Yam-yam ^^


Le plat de ma deuxième : fried chicken (très bon), avec des string beans et des mac’n cheese. Le MAC’N CHEESE !!!!! est à mourir… Plein de cheddar, bien moelleux… J’en rêve encore ! ^^ (et ça me fait penser que je n’ai toujours pas posté ma recette de Mac’n cheese… il faudrait que je la refasse, d’ailleurs, en forçant sur le cheddar comme Sylvia !)

Le plat de ma grande : Sylvia’s worldfamous Barbeque Ribs. Un peu gras, les ribs, mais y a pas à chipoter, c’est drôlement bon ! Encore une fois avec de la purée à l’ail succulente, et des collard greens : Marie n’aime pas ça, mais moi je finis le plat !!! Les collard greens sont une sorte de chou, mais dont les feuilles une fois cuites ressemblent un peu à de l’épinard. Un vrai régal.

On part bien repus, sans dessert tellement on n’en peut plus. J’aurais bien aimé revenir pour goûter au fried chicken and wafles, plat soulfood par exellence. Mais bon, le poulet frit je sais ce que c’est, les gaufres au sirop, je sais ce que c’est. Marier les deux, ça me paraît risqué, même à moi qui aime les découvertes étranges ! Je testerai à la maison (peut-être).

La prochaine fois, quand on reviendra, on testera la grande concurrente de Sylvia : Amy Ruth ! ^^

 

 

 

 

 

 

 

 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Adresses gourmandes, Cuisine Metisse, Cuisine par pays, Etats-Unis / Mexique, Mes voyages, New York City, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à A walk through Harlem – balade et dîner chez Sylvia’s, soulfood restaurant

  1. Tiwen dit :

    Merci pour le voyage !!!! J’adore votre blog. Juste un petit bémol ! Le beurre salée y a que ca de vrai ! didiou j’suis pas une bretonne pour rien :p

  2. bergeou dit :

    Ben oui qu’est-ce-que tu as contre le beurre salé ? Le beurre doux c’est pas bon …
    Chouette ballade en tout cas.

  3. Caro(line) dit :

    Je note toutes ces adresses pour une prochaine virée à New-York, qui comptera sûrement une visite d’Harlem après ce que je viens de lire!

  4. Véro dit :

    @ Caro, profites-en bien alors ! Mais bon, pas trop la peine de dire ce genre de chose, hein ^^
    @Bergeou et Tiwen, ben d’accord, j’aurais mieux fait de pas me fatiguer avec toutes mes photos ! La prochaine fois j’écrirai juste « Salut : j’aime pas le beurre salé ! »
    Point barre !! ^^
    Ben moi j’AIME le beurre doux, je trouve ça BON, et DOUX, et j’aime bien le contraste avec mon pain surtout s’il est salé avec des trucs dedans ! Ah, mais ça alors ! :-)

  5. Lénaïc dit :

    Une très jolie balade dans New York. Merci d’avoir fait saliver mes papilles et nourri mon esprit ;-)

  6. Quiddy dit :

    Je suis preneuse pour le mac’n cheese!

  7. Marc dit :

    Bravo pour tout !
    c’est la première fois que je poste un commentaire sur un blog, mais je trouve celui ci tellement intelligent, chaleureux et convivial que je ne peux pas m’en empêcher.
    Vero, vous devez être quelqu’un de très bien !

  8. Patricia dit :

    Ben moi ça me tenterait bien le fried chicken and wafles. Si tu as une recette, je suis preneuse !

  9. Je viens de passer un chouette moment avec vous … On revient de New York nous aussi … Petit regret pour Harlem, que nous connaissions quand même d’une précédente visite. Un quartier historique passionnant … Et même si Malcolm X était « un peu » barré, il est de ces hommes qui ont fait avancer les choses et qui rendent la visite de ce district plus vivante … J’avais obligé mes gamins à voir le film de Spike Lee avant de partir … ;o) On avait prévu un match de football américain universitaire, Columbia VS Yale, (stade tout au nord de Harlem, aux portes du Bronx, puis balade dans Harlem et déjeuner dans un autre resto de soulfood renommé … le jour de la tempête de neige … Autant te dire qu’on a renoncé ! ;o) Je profite donc doublement de cette promenade avec toi. J’ai hésité à appeler les Big Apple Greeters … L’idée me tentait bien. Pas fait mais la prochaine fois, donc, je m’y prends à l’avance et demande Calvin ? ;o)
    Bon, merci encore pour ce délicieux moment matinal …
    Bonne journée
    Hélène

  10. Sara dit :

    Exactement LA visite que je rêve de faire à New York! J’ai pu me plonger dans cet endroit que j’ai envie de visiter depuis longtemps. J’aimerais bien pouvoir un moment me la jouer « kainri » (américain en argot- verlan urbain), dans le style des clips que je regardais plus jeune dans le années 90 ou des films comme « Do the Right Thing », iou no ouataïmin!
    Le truc que j’aimerais faire aussi là-bas c’est aller au Alvin Ailey American Dance Theater; j’ai assisté à un de leurs spectacles lors de Etés de la Danse ici à Paris et j’adorerais les revoir.

    Et quelle chance d’avoir pu voir cette expo sur Malcolm X!

    Je me souviens d’un reportage sur New York il y a quelques mois qui mentionnait ce restaurant soulfood mais je n’ai pas pu noter l’adresse. C’est chose faite maintenant avec en bonus l’adresse du restaurant concurrent. Trop bien! D’ailleurs j’ai cherché des restos de soul food ici à Paris mais il n’y en a pas :( Tous les restos nord américains d’ici versent dans les classiques hamburger, bagels, etc…
    Je note aussi le site de Big Apple Greeters.
    Maintenant, reste plus qu’à y aller à la Big Apple…

    Merci Véro!

  11. Véro dit :

    @Hélène, lol, ouais, Malcolm X était « un peu » barré. Un homme de conviction, qui a fait plein d’erreurs, qui s’est fourvoyé parfois. Un homme avec tant de défauts, qui a su revenir sur ses positions, ça me touche beaucoup. C’est rigolo parce que la première fois qu’on est allés à New York, c’était aussi au moment de la tempête de neige !!! Notre visite avec un membre d’Apple greeters a d’ailleurs été annulée à cause de ça, les volontaires avaient trop de neige à balayer devant leur porte pour s’occuper des touristes :-) Du coup il fallait qu’on y retourne…
    @Sara, merci à toi ! Je sens derrière ton long commentaire une grosse passion, là, hein… :-) Je me dis souvent, particulièrement quand je voyage, que j’ai beaucoup de chance. ALors tant pis pour mon banquier, je continue de claquer tout mon argent dans des billets d’avion, et on verra plus tard pour la retraite ! ^^

  12. Anthony Launay dit :

    Très bon article ! Je le recommande et le diffuserai ! Cordialement. PS : Je reviendrai

  13. Très bon site ! Je le conseille fortement ! Au revoir ! PS : Je reviendrai

  14. Super site ! Je le recommande à tous ! Cordialement. PS : Je reviendrai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>