Où manger à Bordeaux ? – Menu déjeuner au Pavillon des Boulevards

Je ne vous ai pas parlé encore d’un moment absolument divin que j’ai passé dans un restaurant de Bordeaux : le Pavillon des Boulevards.

Doudou et moi avons pu profiter, de façon carrément exceptionnelle, d’un vendredi où nous étions libres tous les deux.
« LI-BER-TÉ !!!! »
Ni une ni deux, je lui ai demandé de réserver une table pour nous dans ce restaurant dont j’entends du bien depuis si longtemps. Parce qu’en plus, le midi, un menu de dingue est proposé pour 40 euros, vin, café et mignardises compris !
Une table raffinée, une ambiance pas guindée, une patronne adorable, moi je n’ai qu’une envie : vite y retourner !

Suivez-moi et attention, plaisir pur des papilles droit devant…

Bulots en fine gelée, sablé croquant. Légèrement relevé (au piment d’Espelette ?)
Frais et délicieux, subtil et raffiné, ce qui a priori n’est pas gagné quand on parle de bulots, n’est-ce pas !

Sablé à la pâte miso, petite boule de tapenade.  Le miso est discret, l’olive bien prononcée. C’est croquang’, c’est gourmang’ !

A ce moment-là du repas, une gentille dame souriante qui entre et s’installe avec deux messieurs nous souhaite « Un excellent appétit, messieurs dames ! ». Moi, polie : « Merci beaucoup, madame, à vous aussi ! » avec un grand sourire. Elle est drôlement gentille, cette dame !
Et là, les deux messieurs s’installent, et la dame continue son tour de salle. Ouais, je viens de souhaiter bon appétit à la patronne, qui  ne va sûrement pas manger avant deux ou trois bonnes heures…. Elle doit nous prendre pour deux ahuris. Je fais semblant de rien et garde mon grand sourire. Surtout que l’entrée arrive…

Carpaccio de saint jacques, poudre de foie gras rafraîchi, pâte miso.
OH MY GOODNESS. Un gros coup de coeur pour cette entrée fraîche, légère, goûteuse, parfaite ! Le foie gras en poudre est très frais, il a peut-être été congelé avant de pouvoir être réduit en poudre, en tout cas avec la saint jacques crue, c’est une merveille… On sauce sans vergogne, c’est trop délicieux…


Merlu et bouillon au sésame, avec un chou pakchoi et des graines de sésame noir, chips d’orange. Le tout sur une brunoise de betterave, et d’un autre petit légume croquant, je dirais peut-être de la carotte ?
Le bouillon au sésame :  une merveilleuse trouvaille. Pas trop fort en sésame, juste subtil comme il faut avec  le  bon petit goût de grillé de l’huile de sésame. La betterave emporte un peu les autres goûts, mais ma foi, c’est un régal. Vous savez, quand la cuisson du poisson est tellement bien maîtrisée que le poisson se transforme en quelque chose de juste somptueux.


Porc ibérique, et déclinaison de patate douce : en purée, en chips et en bâtonnet. Une saveur anisée, des graines de fenouil.

Là encore, une cuisson parfaite qui rend la viande juste somptueuse. Je pense un quart de seconde à ma végétarienne de fille aînée, mais très vite je l’occulte et m’abandonne au moelleux du porc ibérique.

Le dessert : la tuerie cosmique. Banane braisée façon créole, tuile au chocolat remplie de chantilly au rhum. Glace chocolat noir et combava, fine tranche d’agrume confit. Petits palets de chocolat blanc croustillant. Et puis il y a un petit caramel au beurre salé, un petit zeste de combava, c’est MORTEL.

C’est BON, mais alors BON, comme c’est pas possible d’être BON. Deuxième gros coup de coeur du repas.

Les mignardises : coeur praliné, biscuit joconde au café, canelé. J’ai à peine la place de déguster le biscuit au café et le canelé (parce que je n’arrive pas à dire non à un canelé), mais je laisse le coeur praliné à Doudou, qui m’assure pourtant qu’il est délicieux.
Repus, je suis.

Bon, inutile d’en rajouter : j’ai vraiment passé un moment formidable dans ce joli restaurant. Avant de partir, on rit un peu avec la patronne du fait que je l’ai prise pour une cliente, cette dame est vraiment absolument charmante !

Et donc, le menu du midi, avec un verre de vin (blanc ou rouge au choix), le café et les mignardises est à la modique somme de 40 euros. Alors je sais, 40 euros pour beaucoup  c’est une belle somme, mais franchement, un beau gastro à ce prix-là, ça a de quoi faire plaisir.

Alors, si vous avez un ou deux midis de libres, qu’est-ce que vous attendez pour réserver votre table ?

Le Pavillon des Boulevards
120 rue Croix de Seguey
Bordeaux
05 56 81 51 02

 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Adresses gourmandes, Bordeaux, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Où manger à Bordeaux ? – Menu déjeuner au Pavillon des Boulevards

  1. Nicolas dit :

    On y retourne dès qu’ils changent la carte doudou?

  2. Babachat dit :

    Bon Youpi ! ça a l’air super bon mais nous pauvres parisiens(nes !) on fait quoi alors……. allez courage juste pour nous – une petite recette hyper sympa – facile et sublimement goûteuse…..
    ou bien une bonne adresse parisienne connue uniquement des bordelais.

    A très vite de vous retrouver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


sept − = 5

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>