A la recherche du Cheesecake à lécher par terre

Toute cette histoire a commencé chez Omelette.
Alléchée par la recette de ses Peanut Butter Cookies parue dans le livre Friends, je tombe nez à nez avec un commentaire disant: « Tu n’aurais pas la recette du Cheesecake léché par terre? ». Et là, mes vieux démons se réveillent: ce fameux cheesecake, cela fait des années que je fantasme dessus. Dans l’épisode, Chandler et Rachel le goûtent par mégarde (il était adressé à la voisine), mais en deviennent totalement addicts, au point de se disputer la dernière part écrasée par terre.

Fondant, mousseux, aéré, bref, il a l’air de tout ce que mes cheesecakes (au demeurant fort savoureux) n’ont jamais été. Et c’est ainsi que le fantasme s’est installé. Ce cheesecake est devenu THE cheesecake, une vraie légende au sein de notre groupe de gourmandes assidûes de Friends. Légende car au bout du compte, personne n’a la moindre idée du goût ou de la texture qu’il a. Mais c’est l’obsession, totale, inconditionnelle, et à chaque cheesecake goûté, nous sommes unanimes: « Ah ouais, rien à voir avec le cheesecake léché par terre ».

Longtemps, j’ai pesté sur le caractère introuvable du Philadelphia, responsable de tous mes maux (« Yes, pour le fantastic cheesecake, il faut absolutely le Philadelphia » Oui, mais a pas!! »). J’ai fini par me faire une raison, et par trouver pas si mal mes cheesecakes un peu raplaploufs (cf recette du Cheesecake au citron).

Mais voilà, l’article d’Omelette (ou plutôt les commentaires sur l’article, si c’est pas malheureux…) ont relancé la machine infernale: en avant pour des recherches fièvreuses sur le net (« Ca j’ai déjà testé…  ça , pas l’air top… bof, la photo n’est pas convaincante… »). Et là, je tombe sur un certain « Uncooked cheesecake » (je ne sais absolument plus où…oups), qui comme son nom l’indique, ne nécessite pas de cuisson, mais des litres de laitages en tout genre. De toute façon, je ne peux pas rester comme ça. Le Cheesecake Graal ne viendra pas à moi, j’irai donc à lui! Me voilà partie.
Ingrédients du cheesecake porteur d’espoir:
- 500g de fromage blanc
- 250g de faisselle
- 250g de crème fraîche épaisse
- 2 oeufs
- 100g de sucre
- 2 citrons
- speculoos et spritz (équivalent d’1 paquet)
- 60g de beurre
- 4g d’agar agar en poudre

-Râper les zestes des citrons, presser leur jus dans une petite casserole. Chauffer ce jus puis y versser l’agar agar.
-Ecraser les biscuits en grosses miettes, ajouter le beurre fondu, et répartir cette préparation au fond d’un moule à bords amovibles.
-Dans un saladier, mélanger les jaunes d’oeufs et le sucre, puis ajouter la crème, le fromage blanc, la faisselle et les jus de citron.   Bien mélanger.
- Ajouter l’agar agar refroidi et les blancs montés en neige.
- Etaler le mélange sur la base biscuitée et laisser reposer 1 nuit au réfrigérateur.

Verdict: pour être mousseux, ça il est mousseux! Au moment de démouler, un grand trac m’envahit, et j’attends avec quasi-certitude le « shplosh!! » fatal qui va détruire mes espérances et mon parquet en bois massif. Mais non! Malgré les litres de fromage blanc et autres crèmes, il tient debout! (l’agar agar, c’est pas de la rigolade…). Au goût, une petite aigreur dûe à la crème fraîche je pense, mais somme toute un goût de … fromage blanc! Quant à la texture: les blancs en neige rendent les bouchées assez moëlleuses, mais pour un effet général de… fromage blanc!!

Déçue, je conclus « Ouais, rien à voir avec THE cheesecake! »
Mais… mais!! Le lendemain (donc deux jours après la confection, et après que le cheesecake se soit un peu « égoutté »), je mange une dernière part et là… la texture a changé! Plus onctueuse, plus cake et un peu moins cheese, elle devient bien plus intéressante et donc je me dis: « On est sur la voie!! »

Résultat des courses: je vais être obligée de refaire une tentative (c’est malin…)!

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Angleterre, Gâteaux. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>