Spice’n Cherry Chessecake

J’ai une flemme, moi, ce soir!! (comme d’habitude, quoi, diront certaines personnes médisantes qui me connaissent bien!;-)).
Je m’étais dit, en sortant de l’école (sic!): « Allez, ce soir, on mange comme les poules, pas de blog, Prison Break et dodo!!« .
En plus, j’ai besoin de prendre des forces pour demain, la journée où on sort les pots de peinture en classe…  (argh.)
Mais…
Mais je me suis rappelée que Reinefeuille partait en vacances samedi, et qu’elle aurait bien voulu la recette du dessert avant. Et moi, je peux pas résister, si Reinefeuille me demande une recette!

Voilà donc!
Vous l’aurez reconnu (ou pas!), ceci est le petit frère du Spice’n Toffee crée pour le Kiki n°12. Pour faire plaisir, j’ai enlevé deux oeufs!! (donc 5 au lieu de 7, je sais, ça fait encore beaucoup, mais moins, c’est pas possible!).
Cette fois, j’ai utilisé des biscuits aux amandes pour la base, toujours avec le beurre aux grosses pépites de sel. Les épices se sentaient moins que dans le précédent, mais j’avoue avoir rogné sur les quantités de peur de déplaire à mes invités… Pour moi, ça manquait (encore) de gingembre!

Mes cerises à moi, elles n’étaient pas « tipsy » comme les mûres de Mitsuko, mais (vous l’avez peut-être remarqué si vous avez regardé d’un peu près mon nappage de coulis!), moi je l’étais!
Légèrement pompette, après mon coctail Bombbay Sapphire et un minable verre de Clairet (les mélanges!!!), j’ai fignolé mon gâteau avec beaucoup de nonchalance et une grande sérénité… j’étais HEU-REU-SE!
… puis je me suis dit (une fois sobre grâce aux nombreuses calories absorbées): « Purée, y a des limites à la bonne franquette, Véro!! Et t’as servi les fromages sans même changer les assiettes!!! »)

Bon, j’espère qu’Audrey et son homme reviendront manger un jour, quand même (Audrey, promis, je te mettrai plus jamais de vieux calendos puant sous le nez!!)

Ah, et j’oubliais: j’ai profité de la présence de cette bloggueuse confirmée pour tester my brand new Siphon!! (prononcer saïffonne!)
« … et je fais comment? Je secoue combien de fois? Je mets tout au frigo? Tête en haut ou tête en bas? Et j’appuie comment?? » (bref, pire que les gosses…)

Spice’n Cherry Cheesecake mal fignolé mais ma foi bien bon quand même…

Pour la base.
- Ecraser environ 150 gr d’Amarettis (ma technique: je mets les biscuits dans le moule, et je les écrase directement dedans avec my big pilon en pierre (prononcer païlonne!).
- Faire fondre 70g de beurre salé au bain-marie (ou on micro-ondes, hein, pas de chichis!), et le verser sur les biscuits écrasés.
- Bien tasser au fond du moule, et mettre à cuire 5/10 mn à thermostat 6 (180°).
- Sortir la base et laisser refroidir.

Pour l’appareil.
- Mélanger environ 500g de Kiri (ou collègues du même acabit), 2 ou 3 belles càs de Mascarpone, 150 g de sucre, les jaunes de 5 oeufs, 1 càs d’extrait d’amandes amères, 1 càs de gingembre en poudre et 1 càs de cannelle moulue.
- Bien mélanger, mais pas trop non plus (! ;-) ), puis ajouter 25 g de fécule de pomme de terre.
- Battre les 5 blancs d’oeufs en neige, en ajoutant vers le milieu 50g de sucre (j’en ai mis moins), pour bien resserrer les blancs.
- Ajouter délicatement au mélange de fromages frais.
- Verser sur la base aux amarettis, puis faire cuire 40 minutes à thermostat 6.

Pour le coulis. (j’ai utilisé les cerises surgelées de chez Picard, je les ai laissées décongeler et j’ai récupéré le jus pour ma chantilly).
- Faire cuire environ 300g de cerises dénoyautées dans un peu de sirop de sucre de canne, quelques épices (cannelle, gingembre, anis étoilé si vous aimez, moi non!) et 2 càs de Marsala.
- Lorsqu’elles ont bien infusé, verser dans un blender et résuire en coulis.
- Laisser refroidir.

Pour la chantilly rose (une demi-heure avant de servir)
- Dans le siphon, verser 40 ml de crème liquide bien froide, ajouter le jus de cerises, un peu de sirop de sucre de canne. Installer la cartouche de gaz, secouer 4 ou 5 fois, et mettre au frais.
- Au moment de servir, secouer à niveau dans tous les sens (Yepah!!), et mettez-y du coeur! Ca marche nickel!

Et voilà!

Y a plus qu’à napper le coulis (enfin, y a plus qu’à… sans commentaires…), une petite déco (avec des cerises encore congelées, parce que décongelées, je vous dis pas leur tête…), un coup de « Pschitt » dans l’assiette et…
Miaammm…

Bémol: je ne suis pas sûre que les pépites de sel soient vraiment intéressantes dans cette recette… On ne les sentait pas autant que dans le Spice’n Toffee, parce que les amarettis font de gros morceaux croustillants, contrairement au pain d’épices qui reste assez moëlleux. Et donc, elles passaient plutôt inaperçues.
Le goût salé relève bien l’ensemble… mais c’était peu être un peu trop salé malgré ça… La prochaine fois, je ferai moit-moit!
La chantilly est restée nickelle jusqu’au lendemain, bien au frais dans mon siphon, tête en bas, et on a pu finir dans le café… (et y a eu aucune perte, avec du gaz jusqu’au bout!)
« Tu vois, Doudou, que c’était pas de l’argent jeté par les fenêtres… Comment ça, « c’est quand pas la mort de battre de la crème au fouet électrique » !!!??? »

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Angleterre, Gâteaux. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>