Association n°10 – Crabe et lait de coco: Cari de crabe

Bon, c’est vrai, une certaine flemouille s’installe…

Après le concert de lundi dernier (oh my God, qu’est-ce que c’était bien…), j’ai un peu de mal à reprendre mes esprits et à remettre les pieds sur terre. Mais quand je suis trop aux anges, je n’arrive pas à me concentrer, et encore moins à écrire, je n’arrive qu’à rêver…

Et puis surtout, ces derniers temps ça a été très dur pour moi, car je me suis disputée avec George.
Non, non, pas avec Doudou, mais avec George, mon coach de Wii…
Tout allait bien pourtant, j’étais là, en tenue de sportive de choc, à faire des descentes en snowboard, à faire mes petits exercices de gym.
Et là, qu’est-ce qu’il me sort ??
« C’était difficile ! Vous êtes un sportif du canapé. »
!!!!!!!!
« Mais-heu, Doudouuuu!! Il me traite-heu !!! »
Je le savais, que j’étais moyennement sportive, mais quand même, il était pas obligé de me le dire… en tout cas pas comme ça…
Et là, encore pire: au lieu de s’excuser et de me préparer un petit thé comme ferait Doudou, vous savez ce que me dit George ???
« Votre âge WiiFit est de : 62 ans« 
!!!! à**$$*$%%èµµàà!!+$µmù^* ??

Allez, c’est bon, c’est vraiment un jeu à la c**, y a pas à dire…

Du coup, furax, je me suis fait un crabe…
A la caledoche, à la machette !!!
Tiens, sacré coup de poignet, hein, pour une sportive du canapé !!!

Association n°10 (et ça y est, c’est la dernière!): crabe et lait de coco

Le plat pour lequel je me damnerais: cari de crabe au lait de coco et curry.

Recette déjà publiée, mais c’est vraiment l’asso de saveurs qui me fait mourir…
Avec ça j’ai surpris pas mal de mes amis, pour lesquels le crabe c’est froid, avec de la mayo !!!

Pour 1 crabe (selon les gens, 1 ou 2 personnes… moi j’aime avoir un crabe pour moi toute seule…)
1 oignon – 1 gousse d’ail écrasée -  1 bâton de citronnelle – 1 grosse feuille de combava – graines de coriandre – 2 cuillère à soupe de poudre de curry – 1 boîte de lait de coco – eau chaude

S’occuper du crabe sans fléchir:
- Le mettre sur le dos sur une planche solide.
- Avec un hachoir très cotaud, le couper en deux.
- Rincer un peu la carapace en prenant bien soin que rien ne tombe dans l’évier.
- Casser un peu les grosses pinces pour que le lait de coco parfumé pénètre bien et donne du goût à la chair.

Si besoin, endormir le crabe avant, en le mettant au congel un petit temps, pour qu’il s’ »endorme » (technique de Patrick).

Passer au plus facile:
- Dans un wok, faire sauter l’oignon
, l’ail, les graines de coriandre écrasées, un bâton de citronnelle, un morceau de zeste de combava.
- Verser la boîte de lait de coco, et compléter avec un peu d’eau tiède (1/3 de la boîte de lait de coco).
- Bien assaisonner de sel, poivre, et du curry en poudre (celui de la grande surface, ou bien un mélange chinois ou encore indien pour les amateurs de sensations fortes).
- Ajouter les demi-crabes et laisser mijoter sur feu doux, 20 minutes à couvert.
- Servir avec du riz thaï.
- Manger avec les doigts, une grosse pince et une curette.
- Fondre de volupté.

AAAAaaaahhhhhh….

J’avais déjà publié cette recette il y a un plus d’un an, mais c’était avec des pinces toutes prêtes, pré-cuites, et donc nettement moins bonnes.
En plus Patrick m’avait gentiment chambrée en me disant que des chercheurs avaient réussis à créer des espèces de crabes dont les pinces repoussaient (celui-là, je vous jure !!), et moi, en « Cui-cui les p’tits zoziaux » que je suis, je l’avais cru « Ah non, mais je te jure, dans quel monde on vit ???!!!! « 
Depuis, j’ai compris qu’il ne fallait pas toujours croire Patrick, et décidé de me prendre en main et de ne plus être la honte de ma famille: j’ai acheté un crabe, vivant (super vivant ! Très remuant !!), et je lui ai réglé son sort. Sans respirer, d’un coup… Si vous vous rappelez de mes aventures avec le homard Survivor, vous vous douterez que ça n’a pas été simple, mais j’y suis arrivée.
Et y a pas à dire: c’est teeeeeellement boooon… tellement meilleur ! La chair tendre, cuite juste comme il faut, toute gorgée des saveurs contenues dans le lait de coco… Exactement comme chez mémé !!

Du coup, je n’hésite plus, les crabes maintenant, c’est entiers et vivants ou rien…

Et qu’il me traite encore de sportive du canapé, ce coach, et je lui fais tâter de mon hachoir chinois !
« Vérooooooo, purééééééée !!!! Pourquoi t’es en train de hacher la Wii ???????« 
lol

 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Calédonie, Crustacés / Fruits de mer, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>