Crevettes laquées au miel

La crevette est une des choses que j’aime le plus cuisiner, avec le poulet. Mais elle me pose un problème de taille:
les crevettes sont bien meilleures lorsqu’on les cuisine avec la carapace. Celle-ci se gorge alors de toutes les saveurs, que ce soit ail, persil, basilic, coco, curry ou dans la recette qui nous intéresse aujourd’hui, combava, citronnelle et miel. Une crevette épluchée est plus facile et élégante à manger, mais bien moins bonne, ceux qui aiment vraiment la crevette ne pourront me démentir…
On compte sur les doigts de la main (allez, disons des deux mains!), ce qui au monde est meilleur que de mettre entièrement dans sa bouche une de ces petites choses, et d’en aspirer la sauce avec délectation. Non, le spectacle n’est pas réjouissant, mais c’est parfois ainsi, la vie…
Le problème est le suivant: une fois la sauce absorbée, il ne reste qu’une chair nue et un peu fade à manger… D’un autre côté, quel sacrilège que d’éplucher une crevette sans la suçoter avant!
Alors??
Comment faire?????


Alors j’ai trouvé:
1) je sacrifie la première crevette: je suçote la carapace, puis je l’épluche.
2) je déguste la première crevette, tout en suçotant la carapace de la suivante.
3) j’épluche la deuxième crevette, et je la déguste en suçotant la troisième…

Tadaaaaa!!
Ca m’a pris pas mal d’années avant d’enfin trouver cette solution hyper sophistiquée… Ne me remerciez pas de vous la livrer aujourd’hui, je suis comme ça, généreuse, c’est tout… lol

Crevettes laquées qui ont vu naître  la solution au célèbre dilemme de la crevette

Pour 4 – 1kg de crevettes crues, non décortiquées – 1 gros oignon, une gousse d’ail, un dé de gingembre – huile d’arachide – 2 cuillères à soupe de sauce soja – 2 cuillères à soupe de miel – poivre du Sichuan – une tige de citronnelle – 2 feuilles de combava – piment oiseau – un peu de maïzena (ou fécule de pomme de terre)

- Emincer un oignon, écraser une gousse d’ail et râper un petit dé de gingembre.
- Faites revenir les trois dans une lichette d’huile d’arachide, et laisser bien dorer.
- Ajouter les crevettes crues, mais surtout non-décortiquées, hein!!
- Assaisonner d’un trait de sauce soja, puis de deux cuillères à soupe de miel assez neutre, et enfin de poivre du Sichuan écrasé au mortier.
- Bien mélanger, et ajouter une tige de citronnelle, deux feuilles de combava, et du piment selon les goûts (petits piments oiseaux pour moi, comme d’hab, c’est mes préférés!)
- Saupoudrer d’1 càc ou deux de Maïzena, puis bien remuer.
- Allonger d’1/2 verre d’eau, puis laisser réduire sans couvrir (il ne doit presque plus y avoir de liquide dans la poêle).

Et voilà!!

Servir avec du bon riz chaud (caché sous les crevettes), et déguster… C’est TROOOOOOOP BOOOOOON…. J’vous jure…. Le pââââradis

Ca marche en petit plat de tous les soirs, en plus, c’est rapide et il ne faut pas beaucoup d’ingrédients (j’ai toujours de la citronnelle et des feuilles de combava dans mon congélo…). Pour le miel, mieux vaut utiliser un miel pas trop corsé (genre pas du chataignier!), j’ai mis du miel de pommier, c’était très bien…

Bon, on aperçoit des baguettes sur la première photo, mais bien sûr, je ne les ai pas utilisées…
Allez, vous me connaissez bien, vous savez comment je les ai mangées… :-)

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Calédonie, Crustacés / Fruits de mer, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>