Tentative de tang bao : raviolis vapeur aux légumes

Bonne année de la chèvre à tous !!!

La chèvre, dis donc ! tout un programme… 2015 commençait déjà sous de singulières auspices, aucun besoin de nous rendre plus chèvres qu’on ne l’est déjà. Sans compter qu’on en connait un paquasse qui passent suffisamment de temps à bêler comme ça, pas vrai ?! (je ne donnerai pas de nom, inutile d’insister ^^)
Pour célébrer cette nouvelle année chinoise, je vous présente une recette qui n’est pas vraiment réussie, mais qui était tout de même bien bonne !

Pas réussie parce que je voulais faire des tang bao : vous connaissez ces petites ravioles pleines de soupe qui coule quand on les croque ? J’en ai vues la dernière fois sur la page Facebook de Curtis Miam-Miam Stone, et ça tournait en boucle dans ma tête… Alors à l’origine le secret de ces tang bao c’est que le bouillon est pris en gelée, puis disposé dans les raviolis et la gelée fond lorsque les raviolis cuisent.

Vous voyez mon souci ? Eh non, plus de gélatine dans mes placards. L’agar agar ne me disait trop rien sur ce coup-là, alors j’ai eu l’idée de transformer la gelée… en glaçon ! Bon au départ je voulais de la glace pilée, et pis j’ai eu la flemme alors j’ai essayé le coup d’un bout de glaçon. Mes ravioles fermaient bien quand même, alors…
Pas une si mauvaise idée que ça au final parce que le glaçon fond bien, crée le jus attendu. Mais pas du tout assez ! Bon, il faudra que j’essaie avec l’agar agar ou glace pilée en définitive, pour voir si j’arrive à en mettre plus dans mes raviolis. En tout cas c’était quand même bien bon, bien imbibé de bouillon même si ça ne coulait pas à flot ! Photos à la fin du billet pour voir…

Ravioles vapeur aux légumes et basilic thaï : ma tentative de bang tao veg’

Pour une trentaine de raviolis
Un paquet de 250g de feuilles à raviolis (wonton) – 2 carottes – 4 champignons shiitakés – 1 blanc de poireau (gros) – 500ml de bouillon de légumes – 1 petit bouquet de ciboule – quelques tiges de basilic thaï – quelques tiges de coriandre fraîche – sauce de soja claire – 1 cuillère à soupe de sucre en poudre – nuoc mam (sauce de poisson) – huile de sésame

Alors précision : les feuilles à wonton ne sont pas la pâte traditionnelle pour les tang bao. Il aurait fallu que je fasse moi-même mes pâtes avec de la farine de blé, mais pour un essai, ça allait bien…

La veille :
- Mettre le bouillon de légumes dans des moules à glaçons, emprisonner quelques feuilles de coriandre dessus (j’aurais aussi pu mettre ma coriandre dans le bouillon direct, mais j’avais envie de faire des glaçons avec de beaux bouts de coriandre, pour voir ce que ça donne… Clairement dans cette recette, ça ne sert à RIEN, mais je me suis dit que ça pourrait être très sympa en revanche pour faire des glaçons à cocktails, ou dans un jus de tomates par exemple !)

- Couper les carottes en julienne et le poireau en fines rondelles.
- Plonger carottes et poireau 30 secondes dans de l’eau bouillante.
- Passer les légumes à l’eau bien froide, et égoutter.
- Couper les shiitakés en fines lanières, et ciseler la ciboule.
- Dans un saladier, mélanger les légumes bien égouttés, les champignons, la ciboule.

- Assaisonner avec de la sauce soja, un peu (un touuut petit peu !) de nuoc mam, le sucre en poudre et un trait d’huile de sésame.
- Disposer quatre feuilles à raviolis sur une planche, poser une belle feuille de basilic thaï sur chacune.
- Déposer une petite cuillerée à soupe de farce, et ajouter un morceau de glaçon (sur l’image, le glaçon est assez petit : j’ai testé la cuisson de ce premier, et il n’y avait pas assez de jus, alors j’ai coupé des morceaux de glaçons plus gros, les plus gros possibles en fait !)
- Humecter les bords des feuilles, fermer en plissant et en pressant les bords. Ce n’est pas la façon traditionnelle de fermer les tang bao, mais c’est plus facile ^^


- Préparer l’eau bouillante pour la cuisson vapeur. Garnir le fond d’un grand panier vapeur d’une feuille de papier cuisson (on peut la trouer de ci de là avec la pointe du couteau pour une meilleure cuisson).
- Lorsque l’eau est bouillante, mettre les ravioles à cuire dans le panier, pendant 10 minutes.
- Pour garder les raviolis au chaud en attendant de servir, l’idéal serait un four vapeur ou un de ces grands-plats en inox, là, vous savez, qui chauffent et font de la vapeur ? ^^ Bon ben je n’ai rien de tout ça à la maison, alors quand ma deuxième fournée a été prête, j’ai réchauffé la première au micro-ondes en arrosant un peu mes raviolis à l’eau d’abord. C’était très bien aussi…

- Servir avec de la hot chili sauce (ma sauce fétiche pour les dumpings, rien à faire :-) ) et quelques peluches d’herbe fraîche. Et bien sûr : du bon riz chaud ! ^^

Et voilà !!!

Alors voilà, verdict : pas assez de bouillon si on veut des vrais tang bao, mais bien humides et délicieux si on veut juste des raviolis vapeur ! Vous voyez, dans la cuillère, le jus qui coule un tout petit peu ?
Idée à creuser, donc pour les tang bao, et à refaire 100 fois pour les raviolis, on s’est régalés ! J’ai fini les restes en les faisant trempouiller dans un reste de bouillon avec un peu de citronnelle, façon vraie soupe… argggh, c’était pas mal du tout ! :)

Bonne fin de semaine à tous les chouchous ! Encore une bonne année à toutes les chèèèèèvres et aux autres !

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Chine, Légumes, Végétarien, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>