Sauté de veau aux olives et à la coriandre

Petite recette de vacances… Pas prise de tête, on met dans la cocotte, on laisse mijoter… Si on oublie de manger à midi, c’est encore mieux, ça sera plus moelleux…
C’est bon de farnienter…

Sauté de veau aux olives et aux feuilles de coriandre
400g de veau (des morceaux pris dans le collier) – 1 gousse d’ail – 1 oignon 1/2 – 4 belles tomates bien mûres – 2 poignées d’olives vertes – 20 cl de vin blanc – 1l de bouillon de volaille – une grosse poignée de coriandre fraîche – 1 cuillère à soupe de maïzena – sel, poivre, un peu de sucre – 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

- Emincer finement les oignons, dégermer et écraser la gousse d’ail.
- Dans une cocotte, mettre à chauffer l’huile d’olive.
- Faire dorer les oignons ainsi que l’ail écrasé.
- Ajouter les morceaux de veau et les laisser 5 minutes afin qu’ils soient bien dorés.
- Saler, poivrer, puis déglacer en versant le vin blanc (pour ceux qui se demandent comment déglacer, en fait le terme signifie que l’on décolle les sucs de cuissons du fond du plat, en versant un liquide dessus… Donc, en versant le vin blanc, vous déglacez ! C’est tout bête…  :-) )
- Laisser réduire le vin blanc 5 minutes, puis ajouter les tomates coupées en dés, le sucre et bien mélanger (j’ajoute toujours du sucre quand je cuisine des tomates en sauce, pour éviter le petit côté acide qu’elles donnent aux plats).
- Compléter avec le bouillon de volaille, jusqu’à ce que la viande trempe complètement dans la sauce.
- Verser les olives, mélanger, puis laisser prendre un gros bouillon (jusqu’à ce que la sauce fasse des grosses bulles).
- Couvrir, et laisser mijoter sur feu doux pendant une bonne heure.
- Dix minutes avant de servir, prélever un peu de sauce dans une tasse, y ajouter la maïzena et mélanger jusqu’à obtenir une pâte bien homogène.
- Ajouter le mélanger à la viande, puis ajouter la coriandre fraîche émincée.
- Laisser mijoter encore 5 minutes à découvert, jusqu’au moment de servir. La maïzena permet d’épaissir un peu la sauce, afin qu’elle nappe bien les morceaux de viande.

Et voilà ! 

Remarque: en ajoutant la coriandre à la fin de la cuisson, elle gardera toute sa puissance et sa tonicité. Si vous préférez un goût plus subtil et moins… coriandé ! (lol), mettez la coriandre avant de laisser mijoter une heure. Elle perdra de sa force, sa saveur sera plus subtile mais se mêlera mieux au reste des saveurs.

Servir avec des pâtes, et déguster entre amis, avec une belle tombée de parmesan fraîchement râpé…

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Douce France. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>