Tarte au citron meringuée aux graines de pavot

Délicieuse petite tarte au citron, car j’ai vu pas mal de recettes sur les blogs récemment qui parlaient de citron, de meringue, de pavot, et l’envie était trop terrible!!

Pour la recette, j’ai fait la pâte sablée de Gâteaux de Mamie (paru chez Marabout), et une garniture au citron presque identique à celle de Dorian, qui en fait est celle de Marion
Et sinon, je vous expliquerai à la fin du billet comment tout ça est entièrement de la faute de Clairechen.
Une tarte au citron très représentative de la blogosphère culinaire, je trouve! Le délicieux résultat d’une collaboration inconsciente de plusieurs petits cuistots!

J’ai dû faire cette tarte en deux exemplaires (vous avouerez que la vie est dure, parfois…), car premièrement j’avais une boule de pâte qui pouvait garnir deux fois le moule rectangulaire sur la photo, et deuxièmement parce que la première était pour mes collègues, donc il en a fallu une deuxième pour les miens, quand même…

Tarte au citron meringuée au graines de pavot totalement fondante (pour toi, Fabienne!! :-) )

Pâte sablée.
- Verser 250g de farine fluide dans un saladier assez grand (ou tamiser de la farine ordinaire).
- Déposer au centre 125g de beurre froid coupé en petits morceaux, et 100g de sucre glace.
- Mélanger le tout du bout des doigts, puis ajouter 2 jaunes d’oeuf, 1 càs de lait et 1 pincée de sel.
- Travailler la pâte jusqu’à obtenir une texture sableuse.
- Rouler la pâte en boule, l’envelopper dans du papier cello et mettre au frais au moins deux heures.

Préparation du fond de tarte.
- Lorsque la pâte est prête (moi je l’ai faite attendre toute la nuit, j’ai préparé ma tarte au petit matin), la sortir du frigo et lui laisser le temps de se ramollir un peu (un petit quart d’heure, sinon la pâte est trop dure).
- L’aplatir au rouleau (/ bouteille de vin:-S), puis la disposer dans un moule beurré et fignoler à la main (très dur d’étaler la pâte sablée très finement, je finis toujours avec le plat de la main).
- Piquer toute la surface à la fourchette, recouvrir de papier sulfu et lester avec des haricots secs.
- Enfourner dans un four pré-chauffé à 150°, et laisser cuire 10-15 minutes (je l’ai sortie quand la pâte commençait à brunir.
(PS: pour la deuxième tarte, j’ai zappé l’étape « lestage aux haricots secs, et ça a bien marché, j’ai juste repiqué la pâte en cours de cuisson pour qu’elle n’enfle pas).

Garniture crème au citron.
- Mélanger 3 oeufs, 100g de sucre (la recette d’origine disait 150g).
- Ajouter le zest de deux citrons, ainsi que leur jus (3 citrons dans l’originale, et la deuxième fois j’ai mis un jaune et un vert).
- Faire fondre 75g de beurre, et l’ajouter au mélange au citron.
- Ajouter une càs de graines de pavot, puis verser sur le fond de tarte (c’est très liquide, c’est normal).
- Faire cuire 15 minutes dans un four à 15O°.

- Pendant ce temps, monter 3 blancs d’oeufs en neige avec 1 pincée de sel, et en ajoutant petit à petit 100g de sucre glace.
- Lorsque la tarte est prête, la sortir du four et la garnir de la meringue.
- Remettre au four à 100° (s’assurer que la température est redescendue, si vous faites comme moi vous faites au pif, et donc vous n’êtes pas sûr du tout!) et poursuivre la cuisson environ 1/4 d’heure, jusqu’à ce que la meringue soit dorée.

Et voilà!!

Alors, les petits PS:
- les graines de pavot remontent à la surface parce que la pâte est très liquide, cela fait donc: pâte, crème de citron, pavot, meringue. Ce n’est pas grave, au goût c’était parfait!
- la deuxième fois je pense que j’ai trop battu mes blancs d’oeufs, la meringue n’était pas lisse comme pour la première tarte, mais un peu grumeleuse. Penser à arrêter le batteur dès que la neige est onctueuse.
Voyez la différence (la lumière est différente, mais ça se voit quand même):

- préparée le jour même de la dégustation, cette tarte est VRAIMENT à tomber… Le lendemain, les restes qui sortent du frigo ont un peu mauvaise mine, la meringue se ratatine, la pâte sablée est moins « sableuse », mais la tarte est franchement délicieuse quand même!!

Marion, ta tarte est vraiment à tomber!! (même sans la crème de calisson)

Et donc, la responsable directe de tout cela, notre Clairechen internationale!!! Voyez plutôt le petit paquet qu’elle a pris le temps de préparer pour moi lors de son passage à Nantes:
Le fameux moule et quelques cercles à pâtisserie (moins chers que ceux vus sur Bordeaux):


THE douille Made In Germany qui me faisait de l’oeil :

Que dire… Merci ma Claire!!!

Du coup, c’est avec un grand bonheur que j’ai bazardé ça:


Désolée ma vieille, merci pour les churros, mais c’est ça, l’Europe!! (lol)

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Douce France, Tartes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>