Tarte fine aux oignons caramélisés qui m’a rendue incrédule

Pour que vous compreniez quel exploit cette tarte représente à mes yeux, il faut que vous sachiez que Louloute n°1 est (comme beaucoup d’enfants il est vrai), tout à fait hostile à la présence d’oignons dans un périmètre de 10cm autour de sa bouche. Cette bourrique les trie absolument partout: currys divers, poulet dans tous ses états, spaguettis bolognaises, elle est même capable de plonger dans ses lasagnes pour retirer un morceau d’ennemi que j’aurais eu le malheur de ne pas hâcher assez finement (« Non mais tu veux pas un casque de spéléo, par hasard? »). Même si en grandissant elle commence à être fatiguée de chounailler et finit par en manger plus qu’elle n’en laisse, je finis toujours par trouver, tiens comme c’est bizarre!, quelques oignons sur le bords de l’assiette.
Mais un jour, avec cette tarte pourtant née uniquement d’un « vidage de frigo », le petit miracle se produit (oui, d’accord, miracle est un grand mot, mais quand même)…
« Hmmm… Elle est bonne cette tarte, maman. Qu’est-ce qu’il y a dedans? »
(Gloups) « Eh ben, de la tomate, de la poitrine, du basilic-et-des-oignons » (dernier élément de la recette dit très vite).
« Eh ben dis donc… » (suspense insoutenable…) « C’est bizarre, d’habitude j’aime pas les oignons, mais là, oui! »
Incroyabilissimo!
Alleluiah!!


Sûrement un tour de magie dû au sucre qui a caramélisé, en tout cas pas un seul bout d’oignon en vu à la fin du repas! Et, non mais pincez-moi je rêve: Mademoiselle Louloute se ressert!!

Recette de la tarte aux oignons caramélisés qui m’a rendue très incrédule:
- 1 pâte feuilletée
- 3 grosses tomates + 1 grosse càs de concentré de tomates
- 2 gousses d’ail
- 2 oignons
- 6 tranches de poitrine fines
- comté râpé (ou autre fromage à pâte dure, selon les goûts), parmesan râpé
- feuilles de basilic frais
- sucre en poudre

- Préparer un coulis de tomates: faire revenir l’ail écrasé dans un peu d’huile d’olive, ajouter les tomates coupées en dés. Puis, lorsqu’elles ont rendu leur eau, ajouter le concentré et 1càc de sucre (j’en mets toujours avec le concentré de tomates).
- Faire dorer les tranches de poitrine, les égoutter sur du papier absorbant.
- Faire dorer les oignons en rondelles dans un peu d’huile d’olive, les saupoudrer d’1 belle càs de sucre en poudre et poursuivre la cuisson à feu doux jusqu’à ce que les oignons soient bien caramélisés (surveiller pour qu’ils ne noircissent pas)
- Piquer la pâte feuilletée à la fourchette, puis étaler le coulis de tomates. Parsemer de poitrine coupée en petits morceaux, de comté râpé, des oignons, de basilic, et enfin de parmesan.
- Badigeonner les bords de la pâte d’un jaune d’oeuf, et enfourner à 180° pendant 15/20 minutes.

Petit bémol: Louloute n°2, elle, mange la pâte feuilletée (« Hmmm, cé bon la croûte manman »), puis grimace pour manger le reste (« Mais zé mal au ventre moi »). Mais faut dire qu’elle n’aime pas les pizzas non plus…
Pas grave, il en faut plus pour altérer mon sentiment de victoire: Fille Aînée a mangé tous ses oignons!! Yeee ha!


À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Douce France, Tartes / Tourtes / Tartines, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>