Chuleta et mauvais-poil-attitude

Vous savez ce que c’est, un homme en manque de viande rouge saignante???
Moi oui, j’en avais un à la maison il y a une semaine. C’est une chose gémissante (T’as encore pas fait de boeuf?), voire pleurnicharde (Mais c’est quand qu’tu m’fais du boeuf??), ou de mauvais poil (ben j’te f’rai ton étagère quand tu m’auras fait du boeuf), bref, une chose fort irritante qu’on a bien envie d’envoyer passer une semaine chez sa mère!!!
« Elle t’en fera peut-être, elle, du boeuf!! »
(et on ne le dit pas pour ne pas démarrer une guerre atomique, mais dans notre petite tête de bru mesquine on pense « et il sera trop cuit, comme d’hab!! » … Belle-maman je  vous adore!!)

Bref, vous l’avez senti, à l’approche du grand départ en vacances, l’atmosphère est un peu électrique par chez nous, et pas seulement à cause des orages!

Enfin, pour calmer un peu le jeu, je décide de la lui préparer, sa côte de boeuf!!! (en plus, je ne lui ai pas dit non plus, mais il y en a une qui traîne dans le congel depuis trois semaines!! Il n’a qu’à y faire un tour de temps en temps, ça le changera et lui rafraîchira les idées!).
Mais quand même, comme il m’a un peu refilé sa mauvais-poil-attitude, je décide de me venger: côte de boeuf il veut? Côte de boeuf il aura… Mais celle-ci aura droit à son petit barbecue fait par l’homme, par 37° je sais c’est machiavélique!!!
Côte de boeuf à l’espagnole qui a intérêt de ramener la paix dans mon ménage!

- Le matin pour le midi ou le midi pour le soir, faire mariner la viande dans: 2 càs d’huile d’olive , 2 gousses d’ail écrasées, 2 càs de vinaigre de Xérès, sel/poivre.

- Griller la viande sur le barbecue (ou mieux, faire griller par quelqu’un d’autre!;-)) en surveillant la cuisson.

- Au moment de servir, parsemer la viande d’une persillade fine, donner un tour de moulin à poivre et un de sel de guérande, et servir (avec une salade pour nous, canicule oblige).

Et voilà! Après avoir pesté un peu, crachoté beaucoup et sué énormément derrière son feu, mon Doudou est revenu à de meilleurs dispositions en avalant son bout de viande (non, mais, les hommes! j’vous jure!!)

Il faut dire que pour l’aider à redevenir le gentil Doudou qu’il est généralement, je lui avais préparé une petite douceur pour le désaltérer après son feu (non, non, Doudou n’est pas pompier, mais vu la taille des brasiers qu’il me prépare à la moindre chipolata qui pointe son nez, ça a du être son rêve petit garçon! ;-) )

- 1mesure de Malibu coco
- 2 mesures de lait
- 1 ou 2 pincée de cannelle sur l’ensemble

Nous avons dégusté bien frais, en savourant le calme revenu… jusqu’à la prochaine!!

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Bœuf / Veau, Espagne. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>