Giant meatballs with spaghetti – les boulettes de viande géantes de chez Junior’s, Brooklyn

Je vous ai souvent parlé du côté calédonien et indonésien de ma famille maternelle.
Moins souvent de mes origines Ch’ti, ce qui n’est pas très juste envers ma grande famille du Nord. Surtout que je suis aussi fière de mes racines françaises que de mon appartenance totale à mon île du Pacifique.
Pour ma défense, il faut dire que j’ai plus ou moins découvert cette partie de mon identité sur le tard. Encore l’année dernière, j’ai découvert que ma grand-mère paternelle était pied-noire d’origine italienne !
Me voilà donc, l’année de mes 20 ans, découvrant une immense famille prête à m’ouvrir les bras, avec des traditions et une histoire radicalement différentes de tout ce que j’avais pu vivre jusque là.
Et le miracle des petits détails qui prenaient enfin sens. Moi qui me sentais parfois un peu différente de ma mère, de mes tantes et grand-mère maternelles, je trouvais enfin une raison expliquant pourquoi j’étais la seule à tant aimer manger du fromage qui pue au petit déj, pourquoi le couscous boulettes m’émouvait tant, pourquoi j’avais un goût assez prononcé pour les fêtes bien arrosées, dans ma famille de grands-parents musulmans… ^^

Des spaghetti-boulettes, une de mes tantes du ch’Nord m’en a fait, lors de ce séjour à Lille où je les ai tous rencontrés (Tatie Michèle, si tu me lis :-) ). Et pourtant…

Pourtant quand on me dit « spaghetti-boulettes », je pense… New York City !!!
Ben oui, qu’est-ce que vous voulez, on ne se refait pas. J’ai croisé des boulettes géantes de ce style à Little Italy (en attendant d’en croiser dans la vraie Italie ! Qui sait si un jour je ne partirai pas sur les traces de mes origines paternelles en Toscane ou je ne sais où ? ^^). Autant les restaus de pseudo pizzaïolos à l’accent bizarrement moyen-oriental ne me tentaient pas trop dans ce quartier, autant certains petits snacks avec meatballs, spaghetti et mozzarelle sticks étaient vraiment alléchants.

De retour en France, je suis tombée nez à nez avec cette recette trouvée dans le Junior’s cookbook acheté au Barnes and Nobles de Greenwich Village. Junior’s, vous vous rappelez, ce restaurant mythique de Brooklyn, si réputé pour ses cheesecakes ?

Alors voilà, les spaghetti meatballs, pour moi, c’est New York. Surtout que, comme vous pouvez le constater, ce ne sont pas juste des meatballs. Ce sont des GIANT meatballs. 125g de viande dans chacune. L’effet Big Apple :-)

Voilà le genre de plat que j’adore. Simple, généreux, gourmand. Tu le vois, et tu te dis : « Mais POURQUOI est-ce que je ne m’en fais pas tous les jours ? »

Boulettes de viande géantes à la sauce marinara

Recette pour 4 personnes

Pour la sauce tomate (la même que celle que je mets en bocaux pendant le mois d’août) : – 500g de tomates (en hiver, utilisez plutôt des tomates pelées en conserve que des tomates venues de l’autre bout de l’Europe et qui n’auront de toute façon aucun goût) – 1 gros oignon émincé -1 gousse d’ail écrasé – huile d’olive – 1 belle tige de romarin (du jardin) – 1 sucre (ou 1 cuillère à café) – thym – sel, poivre

- Couper les tomates pelées en cubes.
-Dans une grosse cocotte, faire revenir l’huile d’olive.
- Lorsqu’elle est chaude, y verser l’oignon et l’ail, et faire revenir jusqu’à ce qu’ils dorent à peine.
- Ajouter les cubes de tomates pelées, le sucre (qui ôte un peu l’acidité de la tomate), le thym et la tige de romarin.
- Saler, poivrer, bien remuer, et laisser mijoter un quart d’heure à demi-heure, en remuant de temps en temps.

Pour les boulettes : 1 oignon émincé finement – 100g de poivron en brunoise (coupé en tout petit dés – là encore, préférez du poivron congelé pendant la belle saison, si vous n’en avez pas dans votre congel on en trouve en vente par exemple chez Picard) – 3 gousses d’ail écrasées – 500g de boeuf haché – 1 tranche de pain de mie complet – 1 belle poignée de persil – 1 oeuf extra-large (ou 2 petits) – sel, poivre, huile d’olive – 500g de spaghetti – cheddar râpé

- Dans une poêle, faire chauffer un peu d’huile d’olive.
- Y faire revenir l’oignon, l’ail et les poivrons  jusqu’à ce qu’ils soient translucides, un peu tendres. Réserver dans un bol et laisser refroidir.
- Dans un saladier, mélanger le boeuf haché, le persil, le mélange aux poivrons, le pain de mie, l’oeuf, sel et poivre à volonté.
- Bien mélanger, et former 4 boules avec cette farce. Oui, toute la farce, seulement 4 boules. C’est des boules géantes ou c’est pas des boules géantes ??? ^^

- Dans une poêle bien chaude et un peu d’huile d’olive, faire saisir les boulettes pour qu’elles soient bien dorées. Les retourner régulièrement pour qu’elles soient dorées de tous les côtés.
- Couvrir d’un couvercle et poursuivre la cuisson une bonne quinzaine de minutes pour que la boule de viande soit cuite à coeur. On peut aussi stopper la cuisson sur le feu dès que la boulette est dorée, et finir au four, pendant une dizaine de minutes à 180°. Je préfère cette deuxième solution, qui permet de garder la viande tranquillement au four pendant qu’on cuit les pâtes, par exemple, sans qu’elle ne brûle ou noircisse sur la flamme.
- Faire cuire les spaghetti al dente (elles doivent avoir encore un peu de mâche, un peu de fermeté sous la dent. D’une c’est meilleur. De deux, il paraît que c’est moins calorique ! ^^). Selon les marques de pâtes,  la cuisson peut varier : 4 min pour des spaghetti fraîches, 6 ou 7 pour des sèches. Le seul vrai moyen d’être sûr est de goûter en cours de cuisson !
- Lorsque les pâtes sont juste cuites, les disposer au fond de quatre assiettes creuses.
- Surmonter les pâtes d’une boulette, et d’une bonne grosse louche de sauce.


- Parsemer du fromage râpé (emmental, parmesan, cheddar… Ce qui vous fait le plus plaisir ! Moi, j’aime bien le cheddar…)
- Glisser les assiettes au four quelques minutes afin de faire fondre le fromage.

- Servir bien fumant.

Et voilà…

Plus qu’à fondre de plaisir. Réconfortant, gourmand.

Déguster en tenant l’assiette d’une main, la fourchette de l’autre, assis sur son canapé avec ses gosses et son Doudou d’amour. Profiter de la vie. Rêver de ses prochains voyages. Dans le grand ch’Nord, pourquoi pas ? :)

 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Etats-Unis / Mexique, Italie, New York City, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

20 réponses à Giant meatballs with spaghetti – les boulettes de viande géantes de chez Junior’s, Brooklyn

  1. Neaira dit :

    je suis d’accord avec toi : mais pourquoi est ce que tu ne m’en fais pas tous les jour :P ?
    en tout cas je note ta recette parce qu’elle m’a vraiment l’air d’un pur moment de bonheur ^^

  2. Une pasta-partie de régal
    Je te souhaite une belle fin d’après midi
    Valérie;

  3. Michael dit :

    Et beh, sacrées boulettes !! Viande+Sauce+Pâtes+fromage, succès garantie avec moi.
    Par contre pour la cuisson tu les laisses combien de temps pour que cela soit bien cuit au centre ?

  4. Véro dit :

    @Neaira, héhéhé, tu as l’air d’être une maline ;-) J’aime bien, j’aime bien…
    @ Merci Valérie, un régal tu l’as dit. En général chez moi on aime bien les pâtes, mais là…
    @ Michael, la cuisson doit durer au minimum 1/4 d’heure (un peu plus si tu aimes la viande bien cuite). J’ai précisé dans le post qu’on peut soit couvrir la poêle et poursuivre sur le feu, soit finir au four. J’ai fini au four (le temps de faire cuire mes pâtes) et je trouve ça pas mal, ça évite que la viande ne noircisse sur la flamme…

  5. Val dit :

    Mmmmmmhhh !

    J’ai juste une petite question: comment fais-tu pour que tes boulettes soient … rondes? C’est peut-être c… comme question, mais quand je commence à les cuire, elles s’affaissent et quand j’ai fini, elles ressemblent d’avantage à des pyramides (c’est exotique, mais bon :/) qu’à des boulettes! Et pourtant le nord et les boulettes, ça me connais ! ;-) )

  6. Andréa dit :

    mais whaou quoi !! c’est peut être ça que mangeaient les parrains de la mafia de Little Italy avant d’aller trucider leurs congénères ?? (je suis obsédée par le cycle mafia d’Arte en ce moment hihi)
    je prendrais bien une assiette de spaghetti boulettes et… j’irais me coucher après tiens ! ;)

  7. Clemence dit :

    génial ces énormes boulettes !

  8. TOUDIC Nicole dit :

    Ca m’a l’air fin bon tout ca…. Tata du caillou

  9. Raiateaster dit :

    Formidable… Et dire que moi j’ai découvert les Boulettes de viande à Néa !!!

  10. Manola dit :

    le genre de recette que mon fiston raffole.. belle idée.. vive la famille!!-)

  11. gracianne dit :

    Rho la la le truc, si je trouve du poivron dans la journee, je crois que je vais en faire ce soir!

  12. bergeou dit :

    C’est pas un peu dangereux comme position « Déguster en tenant l’assiette d’une main, la fourchette de l’autre, assis sur son canapé » ;) enfin en tout cas ça a l’air délicieux …

  13. Ce n’est pas humain ces photos avant de dej., du coup je regrette presque d’avoir réservé au japonais…

  14. Véro dit :

    @ Val, hmmm… En fait je les tourne régulièrement, et en effet à un moment la boulette prend quelques « coins ». Du coup je fais exprès de mettre ces coins contre la poêle, pour les aplatir, et à force, petit à petit, au fur et à mesure des tours que tu lui fais prendre, la boulette cuit, durcit, en prenant une forme plus ou moins ronde (pas tout à fait quand même, hein, si tu regardes les photos où il n’y a pas de fromage).
    @ Andréa, ahaha, ton comm m’a faite rire… C’est possible, c’est possible !
    @ Clemence, oui, la boulette ça a quelque chose de génial… Je ne sais pas pourquoi, c’est réconfortant toute cette rondeur.
    @ merci Nicole, la bise aux cagous pour moi
    @ Raiatester, oui, la boulette a aussi une jolie place dans la cuisine calédonienne. Comme quoi, les vraies bonnes choses c’est vraiment international :)
    @ Manola, comme tu dis ! On ne s’en rend pas toujours compte à vingt ans, mais ça vient… :)
    @Gracianne, bon, ça court pas les rues en ce moment les poivrons. Chez Picards ils en font des assortiments (rouges verts jaunes), parfait en ces temps hivernaux.
    @ Bergeou, nan, c’est la position parfaite. J’ai fait exprès d’acheter des assiettes à pâtes bien creuses, ça tient tout seul au creux de la main :)
    @ Patrick, ben tiens, c’est marrant, hier soir j’ai préparé des sushi ! :) C’est différent, mais c’est bien bon aussi !

  15. Patricia dit :

    C’est drôle, je découvre que faire des boulettes de viande géantes, c’est un plat qui existe ! En bonne gourmande, chaque fois que je fais des boulettes, elles sont toujours immenses, parce que c’est comme ça que je les aime ! On se moque toujours gentiment de moi, et bien maintenant je vais pouvoir dire que ça existe pour de vrai les boulettes géantes en Italie, youpiiiiiiiiiiii !!! Merci Véro !

  16. Véro dit :

    @ Patricia, lol ! Ben en fait ils n’appellent pas vraiment ça des « boulettes géantes », mais dans les faits, elles sont géantes !!! Alors chez Junior’s, oui, ils les revendiquent « giant », king size +++, mais ça n’a qu’un lointain rapport avec l’Italie :) Disons l’Italie de Pacino et de Niro…
    Gros bisous petit papillon

  17. LN dit :

    Testé ce soir avec un plateau télé bien kitsch (battlestar Galactica 1978) : on s’est régalés !!! Des boulettes fondantes, plein de sauce tomate et des fromage râpé, rhooooololo !!
    Après ça, j’ai un peu de mal à me lever du canapé, mais j’ai des fondants au lemon curd à faire cuire pour le dessert ^^
    Merci pour cette recette !

  18. Cissy dit :

    rooh la photo qui tue avec tout le fromage sur la boulette…..ça doit être trop trop bon, à tester d’urgence!!! merci pour cette délicieuse recette

  19. dotalu dit :

    Hummmmm, on s’est régalé, merci pour cette superbe recette!!!!

  20. Imen dit :

    C était trop bon, j en ai fait plus que ta recette, j ai cru qu’il allait en rester mais pas du tout! Les meilleurs boulettes ! Merci pour la recette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


quatre + 9 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>