Ma petite cuisine d’étudiante (!!) la suite – Fajitas y Guacaaaammmooooolééé!!!!

Je continue dans ma série « étudiante’…
Toujours peu de temps pour passer au fourneau, surtout que la grande s’y met à la maison, et me rappelle qu’il faut que je me dépêche de profiter d’elle… Elle n’en finit pas de grandir, bon sang quelqu’un peut m’expliquer quel est le problème avec ses revers de pantalon??
Et s’il n’y avait que les centimètres…

C’est aussi l’anniversaire d’Arthur, petit blond aux yeux bleus, tout mignon et tout poli, qui mine de rien invite ma Louloute chez lui jusqu’à 21 heures!! (‘cache bien son jeu, le petit Arthur, ah mais!! )
C’est l’image de mon bébé qui planche sur son « programme pour les élections », parce qu’elle s’est mise en tête de devenir déléguée!! (« Je serai une bonne déléguée car je suis sérieuse, et je demanderai qu’on ait un terrain de billes, et aussi plus souvent des frites à la cantine. »)
C’est le désir soudain de ne plus partager sa chambre avec sa petite soeur, qui il faut l’avouer profite de la dévotion de sa grande soeur pour ne pas s’en faire et ne jamais rien ranger.

Enfin, tout ça, quoi, pour dire qu’elle grandit, bon sang ce qu’elle grandit…

Et nous découvrons ensemble le plaisir de cuisiner ensemble, alors que jusqu’à présent elle se contentait de se percher sur un coin de plan de travail et de scruter le moindre de mes gestes, en espérant secrètement avoir un bout de cuillère à lécher.

Fajitas mère et fille, pour profiter du temps qui passe trop vite
Pour le guacamole.
- Mettre dans un robot-mixeur (moi j’utilise toujours le petit Babycook acheté pour les purées de mon aînée, puis de ma seconde): 2 avocats mûrs, le jus d’1 citron vert, 1/4 d’oignon en cubes, 1 belle cuillère à soupe de crème fraîche, 1 cuillère à soupe de sucre, 1 belle rasade de Tabasco rouge (ou vert pour les papilles sensibles), sel et poivre.
- Mixer jusqu’à obtenir une pâte bien lisse, et sans grumeau.

(Cette recette est évidemment la façon dont je préfère déguster mon guacamole, doux, sans épices, et sans morceaux, mais on m’a dit un jour qu’il y avait presqu’autant de recettes de guacamole que d’abuelitas mexicanas! :-) )

Pour la viande
Deux choix:

- Viande grillée au paprika et au cumin (the chef’s favorite): faire mariner une escalope de poulet par personne (mais c’est aussi délicieux avec du boeuf hâché) dans une cuillère à soupe d’huile d’arachide, 1 cuillère à café de cumin en poudre, 1 cuillère à café de paprika, sel et poivre. Faire griller cette viande (de préférence au barbecue si vous revenez de la plage et que vous avez ramassé des aiguilles de pin). Couper en tranches fines et voilà!

- Viande sautée aux piquillos: Faire mariner une escalope de poulet (ou un steack hâché) par personne dans: une lichette d’huile d’arachide, 1 càc de paprika, 1 càc de cumin, sel poivre. Dans une poêle, faire sauter 1/2 oignon et une gousse d’ail écrasée dans un peu d’huile chaude. Ajouter le poulet (sans la marinade), le faire griller en augmentant le feu si besoin. Ajouter quelques lanières de piquillos en boîte (si vous avez des poivrons frais et du temps, il faut les précuire au four pour enlever la peau), puis la marinade de la viande. Laisser mijoter jusqu’à cuisson complète (environ 5 minutes, pas plus). Et voilà!

Passons aux choses sérieuses: roulage de fajita!

Alors bien sûr, faire ses tortillas soi-même est nettement meilleur… La farine de maïs spéciale (la farine Maseca) est encore assez rare en France, mais ça passe aussi avec de la farine de blé. Moi, les tortillas sous-vide toute prêtes ne me gênent pas, même si c’est vrai qu’au niveau goût ça n’a rien à voir ! Bon, pour cette fois, on prend des tortillas toutes prêtes…

- Préparer tout ce qu’il faut: 1 bol de tomates fraîches en cubes, 1 bol de salade verte coupée en lanières, 1 bol de fromage râpé (pour moi, cheddar, bien sûr!! :-) ), 1 bol de haricots rouges pour les supers affamés, poulet, guacamole, Tabasco.

Alors personnellement, j’aime que ma fajita soit très chaude, voir fumante, quand je croque dedans… Voici donc ma technique:
- Monter la fajita avec les choses qui se réchauffent: tortilla, viande, fromage, tomates, haricots.
- Réchauffer d’un coup de micro-ondes cancérigène magique (ou au four).
- Finir de dresser: salade, guacamole et une rasade de Tabasco.
- Rouler, manger!!!

Et voilà!

 

HHHMmmmmmm!!! Ca fond, c’est chaud, c’est épicé, ça fait du bien!!!!!!
« Et tu sais, maman, Arthur il a dit que l’an prochain, pour ses dix ans, il m’invitera et on fera une soirée pyjama! »

… !!!! …. :-S
J’ai rien entendu, de toute façon je mange ma fajita… (bouuhouhhhou…)

PS: Spécial clin d’oeil à ma San, qui m’a initiée aux plaisirs de la fajita et surtout à celui de la petite Despé qui va bien!  « Man!! I feel like a (drunk)woman!!! » « Heu, et au fait, le cours de socio-linguistique, c’était pas il y a deux heures??? » (p*****, qu’on est vieilles…) :-) Bisous ma belle!

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans À tartiner, Etats-Unis / Mexique, Tartes / Tourtes / Tartines. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>