Tacos comme à NYC, 1st part – maïs et poivron vert, huevos rancheros

Les voyages ça sert à ça, à  mon sens : revenir plus riche d’autres façons de vivre, d’autres façons de penser.
D’autres façons de cuisiner.
Ouvrir son esprit, son coeur.
Ouvrir son appétit.
J’espère que tous ces voyages aident mes filles à comprendre combien il peut y avoir de personnes toutes petites, mesquines et surtout ignorantes.
J’espère qu’elles voient combien leur personnalité gagne en profondeur grâce aux expériences qu’elles vivent. Ma grande, surtout, si douce et gentille, si peu sûre d’elle alors qu’elle a de grands yeux de biche et un coeur en or.
Je les emmène au bout du monde, les ramène et repars de plus belle, en espérant qu’elles conquerront grâce à cela la confiance qu’il est si dur d’avoir face à une meute d’ados stupides et boutonneux, si sûrs d’avoir raison car ils sont douze à penser la même idiotie.

Votre différence est votre force, mes beautés.
Des personnes intéressantes et dignes d’être côtoyées, vous en rencontrerez plein. Vous ne les reconnaîtrez ni à la marque de leurs vêtements, ni à leur coupe de cheveux, ni au fait qu’elles sont populaires parmi les sots, encore moins à leur prétention ou aux méchancetés qu’elles diront sur vous sans aucune vergogne.
Il faut laisser les imbéciles user leur salive sur des paroles sans valeurs, mes puces, et les plaindre de la pauvreté de leur esprit.

J’ai décidé il y a quelques années qu’il fallait profiter de chaque bon moment, et le faire durer.
Le recréer dès que possible et le vivre encore, et encore.
Quoi qu’il arrive.
C’est dur, parfois, on se laisse aller à la grisaille, et on oublie combien on a de la chance d’être là. Mais en ouvrant grand les yeux, les occasions de créer la joie sont nombreuses…

Comme pour ces tacos, par exemple.
Je n’ai pas ramené de recette, mais des photos et surtout des souvenirs plein la bouche. J’ai TOUT copié sur les tacos que nous avons dégustés à la Taqueria de Fonda Nolita. A ma façon, selon mes souvenirs, mes impressions. Avec les ingrédients du bord. Ça marche plutôt pas mal… :-)
Lecteurs, ne hurlez pas à la mort si votre grand-mère mexicaine ne les fait pas comme moi, s’il vous plaît ^^

Si vous avez le temps, faites vous même vos tortillas.
Sinon, il en existe des pas mauvaises à la farine de maïs en Biocoop.
Sinon, au pire, Super U en fait aussi.
Pour pouvoir goûter à plein de variétés, des petits tacos d’environ 10 cm de diamètre, (découpés aux ciseaux si on utilise des tortilla toutes prêtes) sont idéaux. On peut aussi choisir de garder sa tortilla grand format, remplir avec deux garnitures à chaque bout… enfin, on fait comme on veut, quoi…

Edit du 17 avril 2014 : l’idéal pour faire soi-même ses tortillas c’est la farine Maseca : c’est ce qu’on appelle la farine nixtamalisée, c’est à dire que les grains de maïs ont été trempés dans de la chaux, ce qui fragilise la coque extérieure et augmente la qualité nutritionnelle du maïs. Cette farine donne surtout leur goût inimitable et authentique aux tortillas. Malheureusement, on n’en trouve pas facilement en France. Moi, j’arrive à en trouver au Corte Ingles quand je vais en Espagne. Sinon, des sites de ventes de produits mexicains internet en vendent sur internet, par correspondance…

 

Tacos rancheros, con huevos y chorizo

Pour 4 personnes (soit 8 tacos)
5 oeufs – 1/4 oignon émincé très finement – 1/2 avocat mûr à point – 4 belles tranches de chorizo, épaisses (si vous utilisez un petit chorizo, style saucisse sèche, coupez une 10zaine de tranches – quelques lamelles de poivron rouge – 2 càs de grains de maïs doux – 1 noix de beurre
Pour la présentation : cheddar râpé, coriandre fraîche, tranches d’avocat

- Couper le poivron rouge en petits cubes.
- Dans une casserole, mettre à chauffer le beurre.
- Y faire revenir l’oignon émincé et le poivron en dés.
- Ajouter les dés de chorizo et le maïs et faire sauter quelques secondes.
- Eteindre le feu et réserver.

- Juste avant de servir, rallumer le feu.
- Battre les oeufs grossièrement en omelette dans un grand bol.
- Lorsque la garniture de chorizo commence à frétiller, verser les oeufs battus.
- Faire cuire en mélangeant jusqu’à obtenir la consistance désirée (bien baveux ou plus cuit selon les goûts).
- Dresser : un taco, des oeufs, une tranche ou deux d’avocats, un peu de coriandre fraîche

 

 

Tacos con maiz y salsa verde

Toujours pour 4 personnes (soit 8 tacos)
1 petite boîte de maïs doux – 1/4 d’oignon finement ciselé – quelques lanières de poivron vert coupées en petits cubes (1/8 de poivron) – 2 càs de crème fraîche – sel, poivre
Pour la présentation : coriandre fraîche, feta émiettée (ou cheddar)

Toujours pareil : en hiver, j’utilise des poivrons surgelés. Soit il m’en reste de l’été précédent, soit, comme en ce moment, j’utilise les poivrons émincés de chez Picard. En plus il y a trois couleurs, je trie, ou pas, selon mes recettes et mes envies :)

- Dans une casserole à fond épais, faire fondre une belle noix de beurre.
- Faire revenir les oignons et le poivron vert.
- Ajouter le maïs, poivrer, saler légèrement.
-  Ajouter la crème fraîche, bien remuer.

Pour la salsa verde : une poignée de coriandre fraîche – une poignée de persil – le jus d’1/2 citron vert – 1/4 d’oignon – 10 cl d’huile d’olive - sel, poivre, sucre (selon les goûts)

Des salsa verde il doit en exister des centaines de version. Avec des tomates vertes, du piment. Ici il s’agit d’une sorte de pesto à la coriandre, je dirais. En tout cas c’est comme ça que je la voulais ! :)
- Mettre tous les ingrédients dans un mixer (moi j’utilise pour ce genre de petites préparations les mini-cuves de mon Kenwood, qui sont géniales !), et c’est tout !

- Dresser : une tortilla, une fine couche de salsa verde, du maïs, du fromage.

Et voilà !!!

Ay, ay, ay, mais que c’est bon, ça…

Manger avec les doigts, en bonne compagnie.
Ne pas se soucier de ce que racontent les autres, faire juste en sorte de se sentir droit dans ses bottes.
Et se régaler de la vie…

Et oui, vous avez raison : si ces tacos sont intitulés « part 1″, c’est qu’il va y avoir une « part 2″ ^^

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Etats-Unis / Mexique, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à Tacos comme à NYC, 1st part – maïs et poivron vert, huevos rancheros

  1. En Australie j’ai mangé ce genre de plat aussi c’est sympa
    Je te souhaite une belle journée
    Valérie.

  2. Nanou dit :

    Mes enfants sont métis et comme toi nous essayons de leur donner une certaine ouverture d’esprit, des valeurs et la fierté de leurs origines. C’est parfois difficile et comme toute maman mon coeur se serre parfois lorsqu’ils me racontent certaines attitudes ou petits mots, je voudrais les protéger de tout mais c’est impossible. Toutefois, je ressens cette force dont tu parles chez mon aîné de 20 ans et je suis vraiment fière de lui…alors attends un peu…Je lis ton blog depuis très longtemps et j’y trouve plein d’humour et beaucoup de tendresse en plus de super idées cuisine….
    Bizzzzzzzz

  3. qmmf dit :

    En direct du Mexique: rien à dire si ce n´est bravo, ça m´a donné l´eau à la bouche!
    Après comme tu dis, la salsa verde par ici, c´est la salsa tomate verte et piment ;)
    Saludos de Guadalajara!

  4. bergeou dit :

    Tu as une bonne recette de tortillas ? celle que j’ai essayé ne m’a pas plu, elles sont un peu feuilletées …

  5. Véro dit :

    @ Valérie, c’est vrai que l’Australie est une terre pleine d’origines multiples, la cuisine là-bas est teintée de beaucoup d’horizons. C’est ça qui est bien ! :)
    @ Nanou, les ados peuvent être tellement méchants, vraiment cruels, ça me tue… Mais comme tu dis, je suis confiante et suis persuadée que leurs origines diverses et tous ces voyages vont leur donner la force et en faire des jeunes personnes drôlement chouettes :) Merci beaucoup pour ce commentaire très gentil, bises et à bientôt !
    @qmmf : ahhhhh, ça me fait plaisir ce commentaire ^^ Ici, pas du tout la saison des tomates vertes, mais hmmmm, qu’est-ce que ça doit être bon. J’essaierai quand mon potager sera au point :) Muchos besos de Bordeaux ^^
    @ Bergeou : y a cette recette-là : http://www.cuisinemetisse.com/entrees/quesadillas-con-pollo-y-queso/#more-36. Elle me paraît très perfectible car les tortillas deviennent un peu cassantes en refroidissant, moi je voudrais les avoir bien souples pour les fajitas ou burritos. Mais pour les quesadillas et les tacos, du coup, c’est pas mal… Mais moi, une tortilla feuilletée, ça pourrait m’intéresser, par contre… :-P

  6. Stéphanie dit :

    Bon je vais noter quelques phrases de ton billet et les faire tatouer sur le dos de mon métis qui fera son entrée au collège en septembre. Merci Véro !

  7. mayacook dit :

    Tout ce qu’on aime ici!

  8. Anna dit :

    Tes filles ont de la chance d’avoir une maman comme toi… Et tes tacos sont super appétissants !

  9. Greg dit :

    Vero ca a l’air super!! Je vais tenter les tacos rancheros, con huevos y chorizo… Caramba…

  10. Sara dit :

    La version des oeufs ranchero que j’ai (c’est une recette dans un livre, pas celle de ma mamie hein!) contient des oeufs au plat et pas brouillés. Ça doit être un plat très populaire et avoir des milliers de versions j’imagine.

    Sinon, je venais dire la même chose que Anna juste avant moi: tes filles ont de la chance d’avoir une maman comme toi. C’est exactement ce que j’aimerais inculquer à mes enfants le jour où j’en aurai. Je ne sais pas si je vivais au pays bisounours où à leur époque mais je n’ai pas de souvenirs de tant de méchanceté et de cruauté entre les adolescents.
    On ne le martèlera jamais assez face à cette bêtise rampante qui nous entoure: nos différences font notre beauté!

  11. Iz dit :

    je me permets de te laisser ce petit mot pour te dire , même si je ne suis pas métisse de peau « Comme tu as raison! » Pour avoir vécu presque toute ma jeunesse à l’étranger ou hors métropole, je suis tombée de haut quand je suis arrivée en métropole à 18 ans cette vie ailleurs m’avait donné curiosité et ouverture d’esprit, même si parfois on se sentait déraciné. J’ai constaté malheureusement l’étroitesse d’esprit et la courte vue de ceux qui ne savent pas s’ouvrir, et je me suis sentie déracinée dans mon propre pays! C’était il y a longtemps et visiblement, cela n’a pas changé .Aujourd’hui j’enseigne à mes enfants le partage, le respect de l’autre, je voudrais qu’ils soient comme moi une métisse de coeur!
    Si tu as l’occasion de visiter mon jeune blog, tu y verras des saveurs d’ailleurs qui font partie de moi. Pour nous ce soir, c’était fajitas! Bon week-end!

  12. Estelle dit :

    J’ai fait ces recettes ce soir et toute la famille a adoré! Chez nous (couple franco-néerlandais, mes filles ne sont donc pas métisses de peau, mais de coeur), il y a des tortillas au menu au moins une fois par semaine. Pour moi aussi la découverte de la culture d’un pays passe par la nourriture: je hurle quand mes collègues me disent qu’ils ont mangé tous les jours au Mac Do pendant leurs vacances aux Pays-bas, en Angleterre, etc. Osons découvrir des saveurs nouvelles, cela ouvre l’esprit, comme tu l’écris si bien Véronique!

  13. daul dit :

    Bonjour, dans cet article, vous suggérez Biocoop pour se procurer masa à tortillas de maïs. Celle prés de chez moi propose de la farine de maïs. Est-ce ce produit que vous évoquiez ? Je l’espère, mais, dans mon souvenir mexicain, la pate est plus élaborée (trempage dans chaux, etc, etc). Sauriez-vous, par ailleurs, où en trouver ? (j’ai grande nostalgie du gout et de l’odeur des « vraies » tortillas, jamais pu les reproduire « à la maison »..snif ! en tous cas, bravo pour votre site que j’apprécie bcp.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× neuf = 72

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>