Palourdes au curry

Aujourd’hui j’ai été faire des photos d’identité, pour mon passeport. Ben mon vieux, pas de la rigolade cette affaire…

« Ah non, ma petite dame, faut pas sourire!!
- Hein??? Mais comment ça?
-Ben non, c’est pour les policiers à la douane, le sourire ça fausse les mesures biométriques.
- Ah…
- Pis vos cheveux, là… Plaquez-les bien derrière vos oreilles.
- Comme ça??
- Nan, ça déborde.
- Ah… Héhéhé, je peux me raser la tête, hein, si vous voulez!! »
Apparemment ça ne le fait pas rire du tout…

« Faut qu’on voit vos oreilles en entier. Point barre.« 

J’obtempère… Secrètement, je sens que je tombe sous le charme de cet homme!
Je m’attends presqu’à ce qu’il me donne un carton avec un numéro dessus, et à ce qu’il me demande de me mettre de profil pour le deuxième cliché!
Alors franchement, le résultat est à la hauteur de ce que j’espèrais…
J’ai une tête de terroriste.
Lugubre et patibulaire.
Les oreilles de choux qui ressortent.
C’est simple, je me fais peur… Perso si j’étais une hôtesse de l’air, je ne me laisserais pas monter dans l’avion!
Il ne me manque plus que le sac à dos qui fait tic-tac…

Pour la peine, comme à chaque fois que j’essuie des revers dans la vie (je vous assure que ça fiche un coup de se voir avec une tête pareille), c’est pasta… avec des coquillages au curry! (influence nette sur ma cuisine d’un certain breton… et de ses mongolais!! lol)

Cari de (mes premières) palourdes et pasta
Pour 2 personnes – 1 livre de palourdes (et par livre j’entends « 500g », pas « un bouquin sur les palourdes », hein… ce serait moyennement digeste)

- Peler et émincer 1/2 oignon très finement, écraser une gousse d’ail.
- Dans une sauteuse, faire chauffer 1 cuillère à soupe d’huile d’arachide, et y faire dorer les oignons et l’ail.
- Ajouter une belle pointe de couteau de gingembre râpé et une poignée de feuilles de curry fraîches.
- Faire sauter le tout quelques minutes.
- Saupoudrer 2 cuillère à soupes de poudre de curry et bien mélanger (oui, oui, toute prête la poudre, ça fait du bien de temps en temps! J’utilisé un mélange indien, mais pour les palais sensibles mieux vaut utiliser un mélange chinois: curry imperator).
- Touche du chef breton: ajouter 1 petite cuillère à café de fond de veau en poudre.
- Verser une rasade de vin blanc (10cl), saler, poivrer, et laisser réduire.
- Ajouter 100g de crème fraîche épaisse, bien mélanger.
- Laisser mijoter quelques secondes, le temps de bien rincer les palourdes sous l’eau claire.
- Verser les coquillages égouttés dans la sauteuse, couvrir et laisser cuire 5 minutes.

Et voilà!

Pour le fond de veau, je l’ai ajouté après avoir goûté ma sauce et l’avoir trouvée un chouilla fade. Je me suis rappelée que Patrick en mettait dans ses pasta aux vongole, et c’était parfait!

Bon, ben avec tout ça  est-ce que je vais pouvoir monter dans l’avion, moi??? Je vais peut-être éviter de me balader avec ma râpe à coco dans la valise, pour le coup… :-)

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Crustacés / Fruits de mer, Inde. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>