Presqu’un curry / un Bolly #7 – Allumettes de poulet épicé et 2 bollys parce que la maîtresse est trop gentille

Bon ben ça y est, là on peut pas dire, on est en plein d’dans!!!
Ma classe, mon bureau, mon coin bibliothèque, mes élèves (et leur maîtresse) sont recouverts de paillettes…
Quelle vacherie, ces trucs là, trop joli sur les boîtes à bijoux/camembert, les  photophores/pots de yaourts, les coquilles st jacques/porte-bidules, mais alors… ça vous colle à la peau pendant des semaines entières!!!

Du coup, j’ai 25 monstres qui brillent de mille feux!!

Vous avez compris, ces dernières semaines, c’était arts plastiques intensifs, en prévision du marché de Noël. Et… comment dire… on dirait que mes morpions sont comme qui dirait… légèrement… énervés? surexcités? intenables?
On dira juste: trèèèèès joyeux et impatients du Grand Jour… Malades, aussi, et fatigués, comme les grands… Alors, qui est-ce qui va se faire plaisir demain à 16h15, et qui va être la plus gentille maîtresse du monde en annonçant:
« Sortez vos cahiers de textes pour demain…
- On a des devoirs???
- … On sera le 22 décembre…

- Ah non, pas des devoirs maîtreeeeeesse!!!
- … Pas la peine de supplier, je suis insensible à la prière…

- Oooohhh, s’teuplé, maîtreeeseeesse!!! C’est le dernier jour!!!!
- Attention ceux qui ne font pas le travail resteront en classe au lieu d’aller au goûter de Noël…
- HHHaaannn!!!!
- … et ils feront des lignes au lieu d’aller voir le spectacle….
- Roh la laaaa…..!!! (mines éplorées… j’adore les faire marcher…!! ;-) )
-… Alors, pour demain… N’oubliez pas…. et on écrit proprement Lucas!!! … d’apporter des jeux!!!!
- … ??? … OOOOUUUAAAAAIIIISSS!!!!!!! »
Je peux vous dire que ces soirs-là (et il y en peu dans une année scolaire!!), pas besoin de vérifier qu’ils ont bien écrit tous les devoirs au bon jour… (« Regarde, maman, c’est marqué dans le cahier de textes, c’est la maîtresse qu’ a dit que sinon on serait punis!!! »)

Ca fait du bien de se détendre… Du coup,je m’octroie un Bolly/curry (depuis le temps!!)

Allumettes de poulet épicées et lights en prévision de ce qui est à venir… (recette tirée du magnifique Inde- Saveurs du monde que je présente )
Marinade (pour 600g de poulet coupé en lanières):
3 càs de graines de coriandre – 2 càc de graines de cumin – 1 bâton de cannelle – 3 graines de cardamone verte – 1 oignon mixé – 6 gousses d’ail réduites en purée – 1 petit morceau de gingembre frais râpé – 2 càs de coulis de tomates – 3 càs d’huile – 3 càs de vinaigre blanc – 1 càc de sel.

- Faire griller les graines dans une poêle à sec afin de révéler tout leur arôme, puis les mixer finement ainsi que tous les autres ingrédients afin d’obtenir une marinade très homogène.
- Laisser le poulet mariner dedans plusieurs heures (toute une nuit).
-  Griller les allumettes sur une plaque grill, ou sous le grill de votre four (on se garde le barbecue pour des jours moins glaciaires…).

Et voilà!

J’ai servi avec du riz basmati parfumé au curcuma et aux feuilles de curry, des rondelles frites de banane plantain verte (bien salées, miam…) et les incontournables piments et chutney de mangues… Un régal!!

Et comme c’est Noël, enfin bientôt, ce sera deux Bolly pour le prix d’un!!

Tout d’abord un vrai cadeau, une merveille qui date de 1951, de et avec le grand Raj Kapoor: Awara (The Vagabond).
Moi qui ne suis pas très vieux films, je n’ai pas loupé une miette de celui-ci.
Raj est un vagabond accusé d’avoir voulu tuer un éminent juge… Rita est son avocate… mais plus que ça bien sûr…
Le film retrace leur histoire mais aussi celle des parents de Raj, à travers les classes, des grands manoirs des juges aux rues pauvres des voleurs, soulevant au passage le voile sur une dure loi sociale d’un autre temps (du moins je l’espère), celle qui pesait sur les femmes victimes d’agressions.
Plein de lyrisme, de décors sombres et incroyables (l’enfer vu par Raj Kapoor), mais avec une fin douce (je n’aurais pas pu le supporter autrement!!!), ce film est devenu l’un de mes préférés!!!

Et grand écart ensuite avec ce film tout récent, Fanaa, sorti cette année en Inde.
Mon premier film avec Aamir Khan, que j’ai adoré… Mais alors là, pour la gaieté de Noël, il vaut mieux repasser plus tard …
Tout commence comme une belle petite bluette entre Zooni (la belle Kajol rendue aveugle pour l’occasion) et Rehan, « guide » pour touristes bohème et un peu lascar…
Tout bascule au bout de deux heures (non, ne dites rien…), et là vraiment j’ai été prise au creux de l’estomac.
Un Bollywood teinté de terrorisme et d’espionnage, mais surtout de profonde déchirure dans le coeur d’un homme…
Ca marche. Vraiment bien.
J’ai fini en laaaarmes, la boule au ventre pendant deux jours. C’est dur, mais c’est beauuuuu….
Mesdames, oubliez la désastreuse coupe de cheveux d’Aamir pendant toute la première partie du film, ce gars a un truc d’absolument bouleversant (effrayant et sexy à la fois…. GROARRR!!!).

Bientôt 30 ans… je suis une vraie midinette.

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Inde, Poulet. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>