Un curry/Un Bolly #10 – Curry tout blanc

Le dixième Curry/Bolly, déjà!

Pour cette occasion, j’ai voulu marquer le coup avec un film à l’esthétique d’une rare beauté, un Bolly vraiment à part, plein de pudeur et de puissance…

Et pour aller avec le film, j’ai choisi une recette très simple, mais dont les saveurs sont relevées à merveille par les feuilles de curry fraîches (merci Alex…).

White curry – Curry de dinde tout blanc

- Dans un pilon, mélanger et écraser légèrement 1 cuillère à café (càc) de curcuma, 1 càc de graines de coriandre, 1 càc de graines de moutarde, et 1 càc de graines de cumin.
- Dans une poêle, faire chauffer 1 cuillère à soupe (càs) de ghee et une lichette d’huile.
- Quand le ghee et l’huile sont bien chauds, verser les épices, et les faire revenir jusqu’à ce qu’elles « sautillent ».
- Ajouter un dé de gingembre frais râpé.
- Ajouter 1/2 oignon émincé finement et 2 gousses d’ail écrasées.
- Ajouter 1 belle poignée de feuilles de curry fraîches, et faire revenir le tout quelques minutes.
- Ajouter 2 escalopes de dindes émincées, faire dorer.
- Dans un bol, mélanger 1 yaourt au lait entier et 2 càs de crème fraîche épaisse.
- Verser la préparation dans la poêle, remuer vivement.
- Saler, laisser mijoter à couvert 5 à 10 minutes (remuer de temps en temps pour éviter que le yaourt ne caille).

Et voilà!

Des saveurs que j’ai volontairement voulu garder simples, pour mieux profiter des feuilles de curry, qui lient les épices entre elles et leur donnent beaucoup de caractère, ce côté poivré et tonique… Une sauce onctueuse… Un petit plat vite fait, à servir avec du riz chaud bien sûr…:-)
Pour celles et ceux que ça intéresse, j’ai comparé avec les feuilles de curry séchées, je dois dire que la saveur est assez semblable, et qu’on ne perd pas trop au change, même si évidemment, les feuilles fraîches restent meilleures!

Et avec ça, donc, je vous sers le magnifique film de Deepa Mehta, Water

Que vous dire de ce film, si ce n’est qu’il est somptueux.
Ses couleurs, ses tableaux, chaque scène est une oeuvre d’art…
Il est à la fois sombre et chatoyant, comme les eaux du Gange, omniprésentes.

Découvrez l’histoire de Chuiya, petite fille de sept ans, qui devient veuve, et va découvrir la vie des « half-dead women« , ces « femmes à moitié mortes » qu’étaient (et sont toujours pour beaucoup encore) les veuves indiennes…

Parmi ces femmes se trouve Kalyani, jeune femme veuve et rebelle, qui souhaite refaire sa vie avec Narayan, jeune homme beau et cultivé né d’une puissante famille… Sur fond de libération du  Mahatma Gandhi, et de sa montée au pouvoir, les secrets les plus lourds se révèlent…

Celui-là ne vous fera pas danser, ni chanter, ni même pleurer, mais croyez-moi, il fera bien plus, et laissera sa marque…
Les acteurs Lisa Ray et John Abraham sont d’une magnifique pudeur… ce qui est assez rare à Bollywood pour être relevé!

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Inde. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>