Brochettes de tofu sauce cacahuètes, légumes sautés

Je continue ma quête du plaisir « petits plats de l’enfance » sans l’ingrédient principal des petits plats de l’enfance.
Pour ceux qui ne suivent pas (ben je vous surprends en flag’, là, les gars !!! ^^) : fille aînée ne mangeant plus de viande, ces derniers temps je cherche à garder la tradition familiale vivante en cuisinant les plats de ma mémé sans l’ingrédient phare chez les Javanais : le poulet ! La dernière fois, je testais un poulet au caramel sans poulet…

J’entends d’ici ma grand-mère pousser des grands cris et lever les bras au ciel… « Quoi ça ? le poulet, c’est pas la viande ma petite fille ! Le poulet, c’est le Wong Jovo, ma fille ! C’est la vie ! Quoi ça, tu laisses ta fille plus manger le poulet ?? Ora poulet-né alors ??? Djiiii, mais elle est folle cette gosse…  » (et là ça part en javanais et elle doit même parler à mon petit Pépé au ciel et je préfère ne pas savoir le mal qu’elle lui dit sur moi ^^)

Enfin, sur cette recette-là ça devrait bien passer parce qu’elle adore le tofu frit (en indonésien on dit « tahou », en prononçant bien le « h »), même que je lui ai piqué son idée d’enrober le tofu d’oeuf à la sauce soja pour donner bon goût.
Hein ma mémé, je suis sûre qu’elles te font envie, mes brochettes ! :-)
Voici donc la version veg’ des sate ayam bumbu kacang (les brochettes de poulet sauce cacahuètes), avec du tofu frit comme ingrédient star ! Avouez qu’on s’y laisserait prendre :)

Alors avant de commencer, un petit point sur les ingrédients.

Pour le tofu, je voulais recréer le visuel des brochettes de mon enfance. C’est pour ça que j’ai choisi de faire des lamelles assez fines, de forme rectangulaire. On peut bien entendu faire des cubes si on préfère : ils seront plus faciles à manipuler, mais niveau texture ce sera différent sous la dent. C’est pour une question de texture (et de gourmandise !!!) que j’ai également choisi de faire frire mon tofu. Là, ça change tout : au lieu d’être spongieux le tofu devient légèrement croustillant, une fois recouvert de sauce il est vraiment top. L’idéal serait de manger la brochette dès que le tofu sort de l’huile, mais là c’est coton niveau organisation.

Ensuite, petit point sur le légume que je mets dans cette recette, parce que je reconnais, ça peut porter à confusion… En Calédonie, ce qu’on appelle « chou de chine » voire « chou chine » (quand on vient d’une famille indonésienne où on mange les articles avec encore plus d’appétit que les brochettes ^^) ce sont ces petits choux verts mieux connus sous le nom « pak choï » ou brèdes.
Photo à l’appui :

Si on ne trouve pas de « chou chine », on peut bien entendu remplacer par du chou chinois (qui n’a rien à voir : ces grands choux verts clairs, qu’on utilise pour faire du kimchi par exemple, là recette est là), voir du chou pommé bien français.
Voilà pour le petit point « greens » du jour.
Allez hop, on fait chauffer le wok, c’est parti mon kiki.

Sate tahu, bumbu kacang – brochettes de tofu sauce cacahuètes, légumes sautés

Pour 4 personnes
Pour les brochettes (on obtient 3 brochettes par personne – n’hésitez pas à augmenter ces proportions si vous êtes de bons mangeurs ^^) :
200g de tofu ferme – 1 oeuf – 1 cuillère à café de sauce de soja foncée (utilisez de la claire si vous n’avez pas de foncée) – huile de friture (arachide, c’est la mieux) – piment rouge et coriandre fraîche pour le dressage.

Pour les légumes :
400g de chou chine (ou pak choi, ou brèdes) – 2 carottes – 200g de germes de soja – 1 gros oignon – 2 gousses d’ail – 1 trait de sauce de soja claire – 1 trait de sauce d’huître – 1 trait d’huile de sésame – 1 trait de kecap manis (sauce de soja épaisse et sucrée, que vous pouvez remplacer par une touche de miel et un peu plus de soja claire)

Pour la sauce cacahuètes :
3 cuillères à soupe de beurre de cacahuète (crunchy) – 1/2 cuillère à soupe de gingembre frais haché (ou 1 cuillère entière si c’est du gingembre en poudre) – 1 cuillère à soupe de vinaigre de riz – 1 gousse d’ail écrasée – 1 cuillère à café de sirop d’agave (ou miel) un filet d’eau chaude

Une mise en place assez longue pour cette recette. Une fois que les légumes et le tofu sont préparés, le reste va assez vite. En cas de dîner avec des amis, préparez donc à l’avance le tofu frit et les légumes blanchis, le reste se fait au dernier moment.

- Préparer les légumes : les laver, couper les carottes en rondelles, séparer le blanc des feuilles vertes des chou chine.
- Préparer une grande casserole d’eau : nous allons blanchir les légumes. Blanchir les légumes, c’est les passer à l’eau bouillante puis à l’eau froide pour 1) les attendrir grâce à l’eau bouillante (mais non, pas les faire pleurer ! Les faire précuire un peu, quoi ^^) 2) leur faire garder une belle couleur grâce à l’eau froide.
- Préparer également un saladier d’eau froide, avec quelques glaçons dedans.
- Quand l’eau bout, plonger en premier les carottes en rondelles. Compter 30 secondes.
- Ajouter les blancs de chou chine, mélanger. Compter 30 secondes.
- Ajouter les verts de chou chine, mélanger. Compter 30 secondes.
- A l’aide d’un écumoire, retirer tous les légumes et les transvaser dans l’eau froide.

- Remettre la casserole sur le feu.
- Ajouter les germes de soja, les laisser 10 secondes et les égoutter, puis les passer sous l’eau froide.
- Quand les légumes orange et verts sont bien refroidis, les égoutter également. Il faut qu’ils soient bien débarrassés d’eau : tamponner avec un torchon propre.
- Emincer l’oignon, écraser deux gousses d’ail.
Les légumes sont prêts !

- Préparer le tofu : le couper en lamelles fines et rectangulaires.
- Dans une assiette creuse, battre l’oeuf en omelette, assaisonner avec le soja foncé, du poivre.
- Préparer un petit bain d’huile d’arachide (il n’en faut vraiment pas beaucoup, pas la peine de remplir une friteuse). Faire chauffer jusqu’à frémissement.
- Tremper les lanières de tofu dans l’oeuf battu : prenez votre temps pour bien les enrober, c’est l’opération délicate de la recette car le tofu encore frais est fragile.
- Faire frire le tofu 2/3 minutes de chaque côté : les morceaux doivent être bien dorés, un peu croustillants en surface. Procéder en plusieurs fois, on ne veut pas de morceaux de tofu qui s’agglutinent les uns aux autres !

- Retirer du bain d’huile en égouttant au maximum, réserver sur une assiette recouverte de sopalin.
- Recommencer l’opération jusqu’à ce que tout le tofu soit frit.
- Embrocher les morceaux de tofu sur des piques en bois.
- Réserver les brochettes dans le four (éteint et froid !).

- Préparer la sauce cacahuètes : mettre tous les ingrédients dans un mortier, et écraser avec énergie. Sinon, on met tout dans un robot, et zoom.
- La sauce doit être juste assez liquide pour bien napper les brochettes, mais assez épaisse quand même. Allez y tout doucement avec l’eau pour obtenir la bonne consistance.

- Faire cuire le riz (technique du doigt ou du riz coco pour les gourmands : ici).
- Faire chauffer le wok.
- Dans un peu d’huile d’arachide, faire revenir les oignons et l’ail jusqu’à ce qu’ils soient dorés.
- Sur feu très fort, ajouter les légumes bien essuyés.
- Bien mélanger et faire sauter tout ça.
- Assaisonner avec les sauces : soja claire, sauce d’huître, huile de sésame (1 trait de chaque).
- En fin de cuisson, ajouter le kecap manis (il contient du sucre, ne pas le faire cuire trop).

- Réchauffer le tofu (au micro-ondes c’est très bien, ça le ramollit juste comme il faut).
- Dresser : riz chaud, légumes sautés, brochettes de tofu nappées de sauce.
- Ma petite touche finale : de la purée de piment (sambal manis : piment sucré, mon préféré !)… quelques plumets de coriandre fraîche.

Et voilà !!!

Ahhhhhh… eh bien nom d’un petit bol en bois, c’était bon…
Toutes les saveurs qu’il faut.
La cuisine de mémé dans une cuillère.
Cacahuète, chou chine croquant, gingembre, piment qui relève, texture de la brochette…
Je ferme les yeux et je suis dans le salon de pépé-mémé, en train de manger mes satay ayam avec la famille (enfin, sans ayam, quoi ^^)

La cuisine est une force, une puissance.
Ça me renverse, parfois…

Bon appétit les petits lecteurs chouchous, et prenez soin de vous !

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Indonésie, Légumes, Tofu, Végétarien, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Brochettes de tofu sauce cacahuètes, légumes sautés

  1. gracianne dit :

    Toi tu vas devenir la reine de la cuisine vege gourmande – comment resister a ca?

  2. Bergeou dit :

    Pauvre mémé

  3. Ça a l’air méga giga trop bon ! *___*
    Je veux venir manger chez toi…

  4. Gracianne dit :

    J’ai fait la version ayam (tu me connais) hier soir, avec cette version de légumes sautés. Comment c’était bon! J’ai retrouvé ce goût et ces parfums que j’aime tant. Merci Véro!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>