Poulet balinais au chou chine

Et voici une petite recette d’inspiration indonésienne. Oui, comme j’ai la tête encore toute pleine de mon chez moi de l’autre bout du monde, ça va être comme ça un petit bout de temps par ici… Pardon d’avance…

Je disais donc « d’inspiration » parce que j’y ai un peu mis ma patte…
Tout d’abord, les baguettes. J’entends la voix de ma grand-mère « Dji! La fourchette!! C’est bien avec les doigts« . A la javanaise! (mais par contre, chacun son assiette!).
Ensuite, les petits morceaux. Ca, c’est vraiment pas indonésien, plutôt chinois ou thaï…
Enfin, la sauce. Pour ma mémé, quand il y a de la sauce, alors c’est « indian ».
On utilise beaucoup les cacahuètes dans la cuisine indonésienne, que ce soit entières, broyées ou en pâte.
Dans la recette originale (c’était à la base la recette d’une sauce pour brochette), il faut broyer les cacahuètes avec un peu d’huile jusqu’à obtenir une sorte de beurre… J’ai simplifié en utilisant du beurre de cacahuète du commerce (mais du avec des morceaux, hein! pas du smooth…)

Dernière chose, les choux chine. En tout cas, c’est comme ça qu’on les appelle en Calédonie, mais ils sont plus connus sous le nom de « brèdes » ou « pak choî » (les inconditionnelles de Jamie Oliver font tout de suite « Aaah!! d’accooord! »)
Il en existe plusieurs variétés, celles que je connais sont la verte (légèrement sucrée ) et la blanche (plus amère). En général, c’est un légume qui donne tout de même une légère amertume aux plats.
Toujours en général, c’est la verte qu’on trouve dans les épiceries asiatiques, et ça tombe bien!
On mange les feuilles mais aussi la tige, qui est d’ailleurs bien plus intéressante, croquante et sucrée…

Recette donc!

Poulet balinais au chou chine (et à la cacahuète, n’en déplaise à Doudou).
1- Préparer le poulet: couper les escalopes de poulet en morceaux très fins (mon astuce pour faire fin, c’est de couper encore un peu congelé, voire de passer les escalopes quelques temps au freezer si c’est de la viande fraîche).
2- Laver les feuilles de chou chine, les couper en deux dans le sens de la longueur (en prenant soin de couper les tiges en deux), puis les recouper à l’horizontale en laissant tout de même de beaux morceaux.
3- Préparer tout ce qui est nécessaire à la recette: 3 càs de beurre de cacahuètes crunchy, du soyo manis (sinon, de la sauce soyo classique et 2 càs de sucre), une gousse d’ail hâchée, un morceau de gingembre râpé, 1 tige de citronnelle (ou 2 feuilles de combava), 1 grand verre de lait de coco (j’ai utilisé mon lait fait maison, oeuf course, mais comme je l’ai déjà dit, le en boîte c’est pareil!), du sel. Attention, il est important de tout préparer à l’avance, car cuisson au wok = cuisson rapide! (tiens, ça c’est vraiment pas indonésien, en général il faut des heures pour cuire la moindre viande…)
4- Dans la poêle chaude, délayer le beurre de cacahuète dans une bonne rasade de soyo (je dirais environ 2càs). Faire revenir en ajoutant le gingembre, l’ail et la citronnelle.
5- Ajouter le lait de coco, saler légèrement.
6- Ajouter les lamelles de viande, puis le chou chine. Bien mélanger, jusqu’à ce que le poulet soit cuit (soit très vite, pas plus de deux minutes).

Et voilà!
C’est prêt en 5 minutes!
J’adore cette recette! Pour une première, c’était vraiment une réussite, à refaire souvent!
Le chou cuit ainsi reste croquant sous la dent, l’amertume est couverte par la douceur du lait de coco.Le poulet est tendre comme tout, et le goût de la cacahuète est très doux, très suave.
Doudou avait « des a priori » quand je lui ai annoncé « Poulet à la cacahuète »… il m’énerve d’ailleurs quand il me dit des trucs comme ça…!!
« J’avais des a priori… » Comme si j’avais pour habitude de lui servir des trucs pas bons… 12 ans de petits plats et d’inventions culinaires en tout genre pour qu’il me sorte encore:
« A la cacahuète… Mmmm, t’es sûre? »
« Mmmm, à la cacahuète, oui, j’suis sûre, et change de mine tout de suite parce que je te le met dans la gu…, mon poulet! »
Enfin bref… Tout ça pour dire qu’il s’est régalé (comme d’habitude, j’ai envie de dire! …M’éneerve!!).
Les louloutes aussi d’ailleurs, et elles ont même clamé:
« Mmm! super bon le chou, là! ».
Miracle du lait de coco, car le soir, re-recette avec du chou, mais sans sauce et là…
« Ah… j’aime pas trop le chou, là... ».
;-)

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Indonésie, Poulet. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Poulet balinais au chou chine

  1. sylvine dit :

    merci pour la recette!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>