Poulet BBQ à ma façon – Poulet qui tue !

Cette recette est celle que je nomme familièrement: « L’Ultime Poulet! Le BBQ Fatal! »
Lorsque je m’attable devant ce plat, je commence toujours par me sustanter très dignement: fourchette en main gauche, couteau en main droite, avant-bras posés légèrement sur le bord de la table.
Mais, inévitablement, la volupté m’envahit, et m’arrache alors à mes bonnes manières:  me voilà saisissant mes morceaux de poulet à pleins doigts, attrapant les boulettes de riz à pleines mains (comme on fait en Indonésie), léchant mes doigts de manière très peu élégante.
« … m’aimes quand même, hein, Doudou?? »
« Ben, j’sais pas trop, là… »

J’ai classé cette recette dans la catégorie Indonésie, mais elle est en fait une version assez personnelle des grillades de mon enfance.


Dans la culture Indonésienne, les gens ne se mettent pas vraiment à table: tous les plats sont posés au centre du tapis, ou sur une table, et chacun vient piocher un morceau ici ou là, et s’installe dans un coin de pièce, sur un bord de fauteuil ou de tapis. Pour cette raison, les brochettes de poulet sont souvent à l’honneur puisqu’elles sont pratiques à manger d’une main. Je choisis la version brochette lorsque nous sommes nombreux et que nous ne tenons pas autour de ma petite table, ou pour des cocktails dînatoires, mais les morceaux de poulet entiers sont beaucoup plus savoureux.

C’est justement cette formule que je choisis pour ce week-end entre copains profs d’école: pas sympa, je teste la motivation d’un des nôtres qui essaie de se mettre au végétarisme. Croyez-le ou pas, il a résisté d’une aux odeurs incroyables qui se dégageaient de la viande pendant la cuisson, de deux à nos mines gourmandes pendant qu’on rongeait nos cuisses de poulet sous son nez (lui s’est juste resservi de la salade de concombres!!). Allez Flo, moi qui t’ai chambré tout le week-end, maintenant, c’est sûr: t’es un vrai végétarien! M. Tofu, le dur de dur!!
Recette du poulet qui tue:
-Découper un poulet entier en morceaux (ne pas hésiter à recouper les blancs, hauts de cuisses, à entailler les cuisses pour séparer la chair de l’os: plus la chair est exposée à la braise, meilleur c’est).
- Préparer une marinade avec : une grosse rasade de soyo (sauce de soja claire), 1 ou 2 cuillères à soupe de sucre en poudre, un dé de gingembre râpé, un oignon et deux gousses d’ail réduites en purée, 1 cuillère à soupe d’huile d’arachide. (Attention, pas de sel!! Soyo déjà très salé…)
- Laisser le poulet mariner dans cette préparation pendant quelques temps (au moins deux heures).
- Préparer le feu, et lorsque les braises sont bien rouges (attention, plus de flammes!), déposer les morceaux de poulet.

C’est que les entailles dans le poulet prennent tout leur sens: vous pouvez les « farcir » avec la purée d’ail et d’oignons, et croyez-moi, cuite sur la braise, la viande prend un goût EX-QUIS!! Vous pouvez également badigeonner régulièrement les morceaux sur le feu avec le jus de la marinade, pour un effet laqué bouleversant!

Et voilà! Je sers avec du riz parfumé au jasmin, au mieux encore, au lait de coco (Nirvanââ…), un petit sambal de tomates, et du achard de coco ou de légumes (recettes des condiments un peu plus tard…). Aaahhh!! Au cas où vous ne l’aviez pas compris: je suis totalement dingue de ce poulet!!

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Indonésie, Poulet, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Poulet BBQ à ma façon – Poulet qui tue !

  1. Elisabeth dit :

    Bonjour,
    Je connais votre blog depuis de nombreuses années, et cette fameuse recette du poulet qui tue. J’aimerais enfin l’essayer dès que le temps le permettra. Mais pourriez vous me donner la quantité de sauce soja qu’il faut pour la marinade, je voudrais pas me tromper dans les proportions et louper le fameux poulet qui tue. Merci pour votre blog, qui est toujours aussi agréable à lire et relire. Et à vos recettes forts sympathiques. A bientôt. Et encore merci.

  2. Véro dit :

    @Elisabeth, c’est difficile de donner une quantité exacte… Il faut que la sauce de soja badigeonne bien tout le poulet, sans que la viande ne baigne non plus trop dedans (sinon ça sera trop salé). Disons 1 grosse cuillère à soupe par cuisse ou blanc de poulet, soit environ 6 cuillère à soupe pour un poulet entier. Bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>