Panacotta crème de coco

Je continue de faire joujou avec mes cassolettes (c’est pour que Doudou me dise pas: « Pff, t’achètes des trucs et tu t’en sers pas! »).
Pour recevoir mes copains à la maison, j’ai bidouillé ce qu’on appelle entre nous « une assiette de merdouilles » (le nom nous vient d’une excellente pizzeria Bordelaise, malheureusement toujours prise d’assaut et où c’est comme chez Mickey: il faut faire la queue pendant une heure avant d’avoir une table… Peppone pour ceux qui connaissent).

Merdouille n°1: panacotta au coco (pour faire plaisir à Florent)
Merdouille n°2: chantilly toute bête à la vanille (mon pêché mignon… enfin, je veux dire, l’un d’entre eux…)
Merdouille n°3: le coulant de l’extase, dans les mini-soupières.

Panacotta crème de coco.(recette pour 6 petites verrines, ou une quinzaine de cassolettes)
- Faire fondre 2 feuilles de gélatine dans de l’eau froide (d’habitude je mets de l’agar agar, mais là je n’en avais plus)
Faire chauffer dans une casserole:
-25cl de lait
-25 cl de crème liquide entière
-25 cl de crème de coco (plus épais que le lait en boîte, elle est généralement vendue en petites briques: c’est la partie la plus grasse du lait de coco)
- 50 grammes de sucre en poudre.

- Quand le mélange arrive à petit frémissement, éteindre le feu et ajouter la gélatine essorée. Bien mélanger.
- Verser dans des petits verres (ou cassolettes pour faire des merdouilles) et laisser refroidir.
- Quand le mélange est à température ambiante, mettre au réfrigérateur et laisser prendre au moins 3 heures.

- Au moment de servir, décorer avec de la noix de coco râpée et quelques billes (ou copeaux) de chocolat  (les petites merveilles de chez Detou, que j’ai failli becqueter entièrement comme ça, tellement elles sont bonnes!)

Et voilà!

Avec le coulant et la chantilly, c’est simple, mais effet garanti!

Pas de chance (;-)), j’avais un peu mal prévu les proportions, il y avait de tout en trop grandes quantités! (mince, alors!) Ce qui fait que j’ai pu mettre le reste de ma pâte dans mes moules pyramides (la version qui marche bien aussi!) , et le tout s’est parfaitement bien tenu au frigo toute la nuit (par contre, de 7, le nombre magique passe à 10 minutes, vu que la pâte est froide, et durcie). On a pu se régaler à nouveau le lendemain!

Petite séquence photos pour les gourmands…

 

 

 

Et aussi une autre assiette de merdouilles vue chez Cathy de la Marmite. C’est si zoli!!:-)

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Entremets, Italie. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>