Gyoza végétariens – raviolis grillés japonais

Les gyoza j’en raffole.
J’en raffole mais alors, vraiment comme une folle. Je peux en manger trente à moi toute seule, que dis-je, trente… cinquante, cent ? (je me suis éclipsée quelques temps mais comme tu peux le voir petit lecteur chouchou, je n’ai pas changé).
Avant, en cas de grosse envie mais de grosse flemme, je pouvais en manger au resto. Mais les gyoza végétariens ça ne court pas vraiment les rues (de façon traditionnelle, les gyoza sont généralement garnis avec du cochon).
La gourmandise l’a bien entendu emporté dans cette lutte perdue d’avance : pour satisfaire mes féroces envies japonaises, je me suis mise au fourneau et ai trouvé un compromis veggie qui non seulement me régale, mais régale également mes amis carnivores.

Une recette dédicace à ma copine Cynthia pour qui j’ai confectionné ces gyoza un soir pour l’apéro, au dernier moment, alors que ce n’était pas du tout prévu.  Du coup elle peut certifier que si vous avez tout ce qu’il faut, BIM, en moins d’une heure ces petits mignons sont prêts à passer de l’état de rêve éveillé à celui de bon manger dans votre estomac ! Et elle peut certifier que BIM, en cinq minutes y en a plus (hein, grosse gourmande, pourtant y a pas de canard dedans ! <3)

 

Mes gyoza végétariens

5 belles feuilles de blettes (ou 1/4 de chou chinois) – 200g de shitaké frais (ou séchés et réhydratés) – 2 carottes râpées – 150g de germes de soja – 1 petit oignon – 2 gousses d’ail –  une quarantaine de feuilles à raviolis chinois (dans les épiceries asiatiques) – sauce de soja claire – huile d’arachide pour la cuisson et huile de sésame pour la sauce

Préparer les légumes :
- Séparer les blancs des verts de blettes.
- Couper les blancs en deux dans le sens de la longueur puis en petits dés.
- Couper la partie verte des blettes finement.
- Nettoyer les shitakés et les couper en petits dés.
- Laver les germes de soja et bien les égoutter.
- Eplucher les carottes et les râper.
- Eplucher l’oignon, l’ail et les émincer.

Passer à la cuisson de la farce :
- Dans un fond d’huile d’arachide, faire sauter l’oignon et l’ail.
- Ajouter la partie blanche des blettes et faire revenir jusqu’à ce qu’elles soient dorées et encore très fermes.
- Ajouter les carottes et faire revenir 2 min.
- Ajouter les champignons en dés et poursuivre la cuisson 2 min.
- Enfin, ajouter les germes de soja et remuer.
- Assaisonner d’un trait de sauce de soja et d’un peu de poivre.
- Retirer du feu et laisser refroidir.

Passer au façonnage des gyozas :
- Décoller les feuilles de gyozas et en étaler quelques unes sur votre plan de travail (je travaille à la chaine et les forme par 9, ça tient pile sur ma planche de bois et cela n’en fait pas trop d’un coup, sinon les feuilles sécheraient un peu le temps que j’arrive à la dernière).
- Déposer une cuillère à soupe de farce au milieu de la raviole.
- Humecter les bords de la raviole avec un peu d’eau, et refermes les bords l’un sur l’autre en fronçant un des côtés pour obtenir une forme de lune.

Passer à la cuisson des gyoza

- Dans une poêle anti-adhérente, verser un fond d’huile d’arachide.
- Y déposer les gyoza sur la tranche, en les serrant suffisamment (ils se servent collés les uns aux autres, par bandes de 5 ou 10… ou 100 ^^)
- Laisser cuire quelques minutes à feu assez fort, jusqu’à ce que le dessous soit bien grillé.
- Verser environ 15cl d’eau dans la poêle et couvrir immédiatement : la vapeur qui va se dégager va finir la cuisson de vos ravioli.
- Au bout de quelques minutes, ôter le couvercle et laisser cuire jusqu’à ce que l’eau de cuisson se soit totalement évaporée.
- Ôter délicatement les gyoza de la poêle en utilisant une spatule.

Et voilà !

Servir avec de la sauce de soja claire mélangée à un peu d’huile de sésame, en apéro ou en entrée.
Pour les transformer en plat principal (vu que j’en mange des tonnes), je les accompagne avec un peu de riz chaud et à moi le bonheur…

 

 

 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans À grignoter, Asiatiques, Japon, Légumes, Végétarien, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Gyoza végétariens – raviolis grillés japonais

  1. Véronique dit :

    Super ! Te revoilou ! Et avec des gyoza ! Miam ! On peut les faire à l’avance ? A réchauffer à la poêle ?

  2. Véro dit :

    @Veronique, on peut les faire à l’avance et laisser les ravioli formés et encore crus au réfrigérateur. Il faut être très délicat dans ce cas au moment de les retirer de l’assiette, parce que la pâte prend un peu l’humidité et elle est fragile. C’est tout à fait possible tout de même, c’est ce que j’ai fait pour des copains venus bruncher un dimanche (gyoza préparés la veille et cuits le midi suivant).
    En revanche il doit aussi être possible de les cuire totalement, de les réserver au frais jusqu’au lendemain pour ensuite les réchauffer à la poêle (sans huile dans ce cas). Ils perdront peut -être un peu en moelleux, et encore, ce n’est pas dit… Raconte-nous si tu testes !

  3. Cynthia dit :

    Je confirme tout!!! (surtout les 5 min pour les engloutir!) C’était super bon!
    Merci petite Véro!
    (Euh… je peux certifier d’autres trucs quand tu veux, n’hésite pas)

  4. Alannie dit :

    les gyozas…j’adoooore! ce côté croquant-moelleux est vraiment délicieux. Et cette garniture végétarienne tombe à pic dans ma période véggie. merci à toi,

  5. Mélanie dit :

    Oh parfait, j’adore la nourriture japonaise, ça me changera un peu des makis végé haha Mais j’ai beaucoup de mal à trouver des Shitakes en dehors d’internet, vous trouvez ça en magasin bio? épicerie asiatique? :o

  6. Miam miam :) j’ai l’eau à la bouche juste en lisant la recette
    s’il vous plait par quoi je peux remplacer l’huile d’arachide ? merci pour cette merveilleuse recette
    bisous
    Pauline

  7. Véro dit :

    @Mélanie, je trouve des shitakés frais presque toutes les semaines dans ma biocoop ! Sinon en effet, dans les épiceries asiatiques, en frais ou version séchée à réhydrater.
    @Pauline, un mélange 4 huiles ou de l’huile de tournesol feront parfaitement l’affaire. Il faut juste veiller à ne pas les laisser brûler (elles supportent moins bien la cuisson que l’huile d’arachide, qui est parfaite pour les très hautes températures).

  8. bou_dchou dit :

    Oh trop contente de vous revoir et ces gyoza végés ont l’air trop bons, je compte les tester bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>