Sushis et Makis

Dédicacée à Céline et Karine! (PS: il faut m’envoyer les photos des makis de cette fameuse soirée, il me les faut pour le blog! Et non, Karine, personne ne te reconnaîtra derrière ton maki géant!))

Mes préférés: sushis de thon!!! (du Pacifique, donc!). Sinon, saumon, bien spur, ou crevettes.

Pour le riz, il parait que l’idéal est le riz japonais « Nishiki », mais le mien c’est pas du nishiki, et ça va bien aussi… sinon, un riz rond fait l’affaire (genre pour risotto). Une fois cuit comme un riz classique (à la marmite chez moi), humecter le riz avec du vinaigre de riz ou du mirin (préparation à base de vinaigre, spéciale sushi). Cela lui donne du goût, et permet de faciliter le « roulage de boulette » en rendant les doigts moins collants. Bien faire refroidir le riz avant de passer au « roulage », si vous voulez faire les choses jusqu’au bout vous l’éventerez avec un délicat éventail de soie! lol

- Si elle a l’air simplissime, la boulette de riz demande quand même de la concentration: la boulette parfaite n’est ni trop grosse, ni trop petite. Elle est bien ferme, bien tassée pour pouvoir être mangée à la baguette, et puis elle ne contient pas trop de riz, donc je la creuse un peu en dessous avec le pouce pour ne pas avoir plus de riz que de poisson dans la bouche lorsque je croque mon sushi.. Technique, hein??

- Etalez un peu de wasabi sur le dessus, avant de déposer la lamelle de poisson ou crevette.
Et voilou!
La boulette de riz qui passe le test des baguettes et du trempage dans le wasabi…

Pour les makis, il vous faudra des feuilles d’algues: étaler le riz sur une moitié de feuille, étalez du wasabi, ajoutez les légumes de votre choix (concombre, avocat) puis le poisson cru. Roulez en serrant bien (le tapis à maki n’est pas du tout indispensable, même si c’est assez pratique pour bien serrer… moi j’ai perdu le mien).

L’algue colle facilement, sinon, humectez les bords pour que le rouleau reste bien fermé. Il ne reste plus qu’à détailler le rouleau en tronçons de 1 à 2 cm. Servir avec du wasabi, de la sauce soja et du gingembre confit au vinaigre (pour ceux qui aiment, moi j’aime pas).

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Japon, Poisson. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>