Kimchi – chou coréen mariné au piment


Dans une école les jours se suivent et ne se ressemblent pas.
Un jour vous vous dites « Ohhh, mais quelle belle journée ! Mes petits élèves choupinous se sont appliqués pour faire leur écriture, le soleil brille, que je suis contente ! »

Et le lendemain, alors que vous arrivez toute guillerette en baissant un peu la garde : c’est la MORT.

Les « petits élèves choupinous » passent leur temps à se pousser, à baver sur la table, à dénoncer les copains. L’un d’eux se fait lacérer la trousse et personne n’a rien fait, ni rien vu ! La cour de l’école vous file la nausée parce vous avez braillé sur un grand un peu « spécial » qui partait en sucette, vous avez 4 parents qui vous demandent des rendez-vous le même jour et DONC vous n’arrivez pas à vous retenir et vous finissez en larmes dans la classe d’un collègue.
Et pour tout dire, vous avez un peu envie de prendre une orientation radicalement différente et de devenir vendeuse de fringues (malgré tout le mal que vous pensez de certaines d’entre elles très sophistiquées qui vous toisent parce que votre look ressemble furieusement à celui d’une petite instit’ de rien du tout).
Oui, j’avoue, depuis toutes ces années, je vous ai peut-être laissé (à tort) croire qu’être prof des écoles, c’était vraiment un job de rêve, rien d’autre…

 

Enfin, bref. Parfois, il faut essayer de ne pas trop regarder loin devant. Prendre chaque jour l’un après l’autre, et juste se dire « Mon job n’est pas ma vie. Un de ces quatre, je vais prendre mes filles et mon homme sous le bras et attraper un avion pour loiiiin d’ici, et j’oublierai tout ça le temps d’un séjour !« 

Heureusement, vous ayez une copine de blog et de Caillou (pour ne pas la nommer une certaine Mademoiselle Piment Oiseau) qui part deux semaines en Corée, et qui poste des photos trop sympas sur son profil facebook, et qui vous rappelle qu’un reste de votre kimchi vous attend dans le frigo !!!
Elle est pas belle, cette vie ?

Voilà donc, pour les amateurs de cuisine coréenne, le condiment star des plats coréens ! Le kimchi, chou mariné très pimenté, qu’on mange avec du bulgogi (viande marinée et épicée), avec du bibimbap (riz agrémenté, lien ici !), en fait qu’on peut manger avec tout !
Un mix que j’ai fait de recettes vues sur le net (comme celle de David Lebovitz ou celle de la Table de Diogène)  et de mes préférences gustatives (beaucoup de gingembre, du miel, et du navet coupé finement).

Kimchi – chou coréen, saumuré et piquant

Chou saumuré : 1 chou chinois (1 kg ou un peu plus) – 200g de gros sel – eau
Pâte de piment : 2 navets  - 3 branches de ciboule (oignon vert) – 3 cuillères à soupe de piment en poudre (on peut en mettre plus si on préfère très piquant, mais avec trois c’est déjà pas mal !)- 5 gousses d’ail écrasées – 1 gros morceau de gingembre frais râpé – 1 cuillère à soupe de miel – 2 cuillères à soupe de nam pla (nuoc mam, sauce poisson)

- Nettoyer le chou, puis le couper en 4 grosses tranches, en essayant de ne pas détacher les feuilles.
- Procéder au salage : deux façons de faire. Première possibilité, on peut frotter le gros sel directement sur le chou et laisser ainsi macérer pendant une nuit. Mon choix : frotter le chou avec le gros sel, en essayant de faire pénétrer le sel entre les feuilles (surtout à la base, qui est épaisse et donc plus dure) puis couvrir d’eau et laisser tremper une nuit (au moins 6 à 8 heures). Poser un poids sur le chou pour qu’il trempe bien dans l’eau.

- Préparer la pâte de piment : mélanger tous les ingrédients jusqu’à obtenir une pâte.
- Rincer le chou à l’eau claire. Ne pas hésiter à recommencer l’opération plusieurs fois, pour bien dessaler.
- Bien égoutter les tranches, en pressant chaque morceau dans la main.
- Frotter chaque morceau de chou avec la pâte de piment, en insistant à la base, et en glissant bien de la pâte partout.

- Disposer les tranches de chou dans un plat avec un couvercle (tupperware ou assimilé).
- Recouvrir de papier cellophane, et bien presser le papier pour que le chou ne soit pas en contact avec l’air.
- Fermer le tupperware, bien chasser l’air, et garder à température ambiante pendant 3 jours. Chasser régulièrement l’air du tupperware (la fermentation dégage des gaz, mais pas de danger que ça sente mauvais, avec la pâte d’épices ça va embaumer :-) ). Retourner et presser le chou une fois par jour, pour bien répartir la fermentation et le tasser dans son jus.

- Le 3ème jour, mettre le tupperware au frigo. Le garder ainsi pendant encore 3 jours.
- A partir du 6ème jour, le kimchi est prêt !

Et voilà !!!

Hmmm, ça pique, ça croque, c’est mou, acide… J’adore ça !

Le tout se garde extrêmement bien (il m’en reste encore que j’ai préparé au mois de juin, et il est parfait !), dans une boîte bien hermétique au réfrigérateur. Alors ça vaut le coup de se lancer dans la macération de chou !

Les repas du midi ne sont plus un problème (au moins une chose qui ne soit pas un problème dans ma nouvelle vie de nouvelle formatrice, nouvelle maîtresse de CP, dans une nouvelle école) : une boulette de riz dans un tupp, un peu d’épinards gardés au congélo, un shitaké réhydraté, un filet d’huile de sésame, un beau morceau de kimchi et zou ! Tupperware coréen  prêt en 3 minutes, sorte de bibimbap rapido, en somme !

Ca fait tellement du bien que je pourrais me remettre à pleurer rien que d’y penser !
:-)

Allez, à pluche les Petits Lecteurs Chouchous ! Que le kimchi soit avec vous !

 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Corée, Cuisine par pays, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Kimchi – chou coréen mariné au piment

  1. Caroline dit :

    Trop bien ta recette! Je fais souvent du kimchi (mon mari est coréen) mais ma recette est un peu différente de la tienne. Je n’ai jamais pensé à mettre du miel, quelle bonne idée! Me réjouis d’essayer ta version un de ces jours!

  2. Lyù dit :

    roooh ben dis, c’est quoi ce petit coup de cafard de prof? … : (

    bon j’avoue, j’ai parfois le même avec mes grands…. courage !

  3. gracianne dit :

    Ah, on sent un gros coup de mou la madame. Tiens bon!

  4. Bergeou dit :

    Oh des bisous ma Vero, moi le kimchi je peux pas, le chéri lui il adore ça.

  5. Véro dit :

    Merci de votre soutien les petits Lecteurs Chouchous…
    Pour info : la journée de classe aujourd’hui a été excellente ! :-) Cette année sera un combat perpétuel, je pense… Heureusement, il y a la cuisine et les bonnes bouffes !
    @Caroline, avec plaisir ! Tu peux partager ta recette ici, ça nous intéresse ! :-)
    @Lyu, tu es prof au collège ? Plus grands encore ?
    @Gracianne et Bergeou, bouhhhh, les copines ! Un barbecue coréen, ça aide à chasser le spleen ! Des bises les filles

  6. Létitia dit :

    Rho allez pleure pas maîtresse,je pense bien à toi depuis Seoul où pour une fois je n’ai pas mangé de kimchi aujourd’hui!Courage!

  7. Stéphanie dit :

    Bon, il faut absolument que je m’y mette (c’est sans doute pour ça que j’ai laissé ouverte la fenêtre de ton blog depuis hier : maintenant on est vendredi soir, c’est le week-end, let’s go ). Tu sais quoi, je suis drôlement fan de la façon dont tu partages ta vie pro : ça me fait un peu penser aux blogs de médecins ou d’autres professions que je croise sur le web dans le sens où ça contribue beaucoup à aider à considérer la personne tout autant que la profession, et donc nos points communs d’êtres humains tout autant que la différence de parcours et de façon de penser. Bien sûr, ça ne marche pas à tous les coups mais je suis contente d’envisager les profs et les instits de mes enfants comme ça, sans aucun à priori. Bon week-end ! (Au fait, pourquoi Léticia et toi ne bénéficiez pas d’aller-retour gratos pour aller en Nouvelle-Calédonie quand bon vous semble ? Je me demande comment on peut-être des ambassadrices aussi parfaites sans être rémunérées ! Je ferai quelque chose pour vous si je deviens chef du monde à un moment de ma carrière…)

  8. luna dit :

    C’est authentique et très plaisant de lire une recette mêlée avec l’humeur de vie. En plus, votre kimchi à l’air délicieux. Merci d’avoir cité mon blog .

  9. hellyane dit :

    j’adore le chou ta recette est sympa je vais pour ma part publier le choux farci a+ de te lire

  10. lina ad dit :

    coucou, j’ai une petite question , lorsqu’on doit frotter les morceaux de choux avec la pâte, est-ce qu’on doit les diviser en feuilles? Merci

  11. Véro dit :

    @Lina, non, lorsque je frotte les feuilles du chou avec la pâte d’épices, je ne les sépare pas, je les laisse bien attachées par la base du chou. De cette façon le chou marine avec le moins d’air possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 2 = six

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>