New York City : Day One – Katsuhama restaurant and Sushi Deli to go

Notre premier jour commence aux aurores, avec en fait notre première nuit à New York.
Nous sommes partis le dimanche de la tempête, qui était en plus le dernier jour de grève à Air France. Je ne vous raconterai pas les heures d’attente, les vols annulés, Roissy fermé toute la matinée, l’espoir d’être placés sur un autre vol, les Food vouchers qui vous donnent droit à un sandwich infect, les gosses qui pleurent de fatigue…
L’important, c’est qu’on arrive à notre hôtel à Times Square le jour prévu, un peu plus tard mais ce n’est pas grave. Arrivée donc à 3 in the morning (instead of 4 in the afternoon !). La vue sur Times Square est imprenable et bluffante, ça vaut bien toutes les péripéties de l’aller, plus personne n’est fatigué. Les valises bien sûr sont restées à Paris (on ne les récupérera que on Day 3 !), mais on a un kit de survie offert généreusement par Air France. On lave nos chaussettes pour le lendemain (il y a un sèche-cheveux, au cas où :-D ), et on se couche sans fermer les rideaux, bercés par les lumières changeantes des pubs qui défilent sur les écrans géants.

 

Le lendemain matin, merci le décalage horaire dans le bon sens, tout le monde est debout at 8. Il fait un temps superbe, on n’en revient pas de notre chance. On déjeune d’un solide bagel (un squagel plus exactement ! bagel carré vendu à Cosi, un  café « italien » en face de l’hôtel) garni d’eggs, bacon et cheddar, et d’un moccacino à la crème. Yummy.
On décide d’avoir une journée cool, histoire de récupérer du voyage et de faire des courses aussi ! (le mini-tube de dentifrice du kit de survie ne durera pas longtemps). On reste donc dans Midtown. Enfin, journée cool, on se comprend.

Angle of 34th street et Broadway : Macy’s, bien entendu !

 


Première expérience du fait que les New Yorkais font et possèdent tout en plus gros !!! Ce magasin s’étale sur 10 étages (10 étages !!!), les contenants des produits de beauté font le double de chez nous (au passage je m’achète la ligne complète des produits Clinique pour deux fois moins cher qu’en France. Dire que j’ai parcouru les Séphora avant de partir pour m’acheter les produits version voyage !!! De toute façon ils sont restés à Paris ;-) ), les étalages de sacs, fringues, lunettes de soleil me font tourner la tête. Le « Cellar » au sous-sol est dédié aux gourmands : électro-ménager, petits ustensiles de cuisine, boîtes de bonbons et gâteaux à l’effigie de la Big Apple ou des Yellow Cabs. J’hésite à acheter des torchons Macy’s.
Trop de monde à la caisse.
Maintenant je regrette :-)


On continue la balade et on arrive au pied de l’Empire State Building. Deux blocs avant, on commence déjà à se faire haranguer par les gars qui proposent de vous faire faire la visite complète et la Skyride (attraction dont j’ai lu que c’était plus que moyen, à peine rigolo pour les gosses), pour un prix défiant toute concurrence. On préfère entrer et s’acheter le New York City Pass. Alors, petit tip pour ceux qui iraient bientôt à NY : le NY City Pass est un chéquier de 6 ou 7 vouchers qui vous permettront d’entrer dans les attractions principales pour 79$ par adulte: Empire State Building, Statue of Liberty + Ellis Island, the MET, the MOMA, the Guggenheim Museum ou Top of the Rocks (on reparlera de Top of the Rocks), the Museum of Natural History. En plus quelques avantages sympa, du genre 15% off à Bloomingdale’s !!! Ca aussi, on en reparlera… :-)

Par contre le City Pass n’est pas intéressant pour les enfants, qui sont gratuits à plusieurs endroits, et parfois les guichetiers sont sympas et ne vous font pas payer. C’est le cas de la nénette adorable qui nous donne nos tickets pour l’Empire State Building. La première d’une longue liste de New Yorkais hyper sympas croisés sur notre route !

Empire State Building, then.
Lift to the 80th floor, and then second lift to the 86th.
Pourquoi 2 ascenceurs ? Aucune idée, et le panorama qui s’offre à nous quand on arrive at the top me fait oublier de demander.
Avec le ciel bleu, c’est juste incroyable…Sur la photo juste au-dessus, c’est le Sud Ouest de Manhattan, avec Madison Square (pas Garden, hein, juste Madison Square) et le Flat Iron Building juste accross the street, cet espèce d’immeuble en forme de fer à repasser qui paraît squelettique quand on le voit sous l’angle nord. Vous le voyez, cet immeuble triangulaire en haut à droite ? Ben voilà.

On a de la chance avec ce beau temps, la visibilité est maximum. Par contre, ça souffle la haut, mieux vaut se mettre face au vent :-D Avec ma tête de Chewbacca, je fais rire mes gosses.


Incroyable émotion quand on réalise que devant nous devraient se dresser les Twin Towers

Tout ça nous a donné faim.
On file vers la 47th street, et à l’angle de Madison Avenue on trouve un resto repéré dans un article spécial adresses in NY que ma copine Bergeou nous a prêté avant le départ : le Katsu Hama Restaurant, un des meilleurs restaurant de Tonkatsu de New York (enfin, c’est ce qu’ils disent).

 

Les filles se régalent avec un Pork Tenderloin Katsu, le filet de porc tonka. Je choisis la version poulet (recette ici, clic !). Nico goûte le Donburi Rosu Katu Don : un tonkatsu de filet de porc servi avec des eggs on rice, and scallions on top (oeufs au plat, riz et oignons verts).


Le tout est bien entendu un vrai régal, et les portions sont énormes.
Nos trois plats sont accompagnés de pickles (on dirait du chou chinois pour l’un, et l’autre je ne sais pas, peut-être du daikon ?), de miso soup, de shredded cabbage (comment font-ils pour émincer leur chou si finement ??? Avec ma mandoline j’ai toujours des morceaux un peu trop gros !!!), et de steaming white rice bien entendu. Et ils mettent aussi sur la table un petit pilon en bois rempli de graines de sésame doré. Le maître des lieux nous explique comment s’en servir : broyer les graines (il va à toute allure et réussit presque à faire de la farine ! lol), verser de la sauce tonka dessus, mélanger, et manger avec la viande. Un régal, je saurai comment sublimer mes tonka maintenant !!!
Le tout accompagné de complimentary (and delicious !) Japanese green tea. On est scotchés parce qu’en France les restaurateurs asiatiques ne sont pas près de servir du thé gratuit. On découvrira plus tard qu’à Chinatown, le thé est non seulement gratuit mais à volonté ! Nico s’offre un saké bien frais, très fleuri et délicieux. Je reste au thé.
NY tax and tip included (respectivement 8% pour la taxe de NY et environ 15% pour le pourboire), on s’en tire pour 60$ à nous quatre. Ce qui me paraît raisonnable, surtout quand on considère le fait qu’à Bordeaux, si on veut manger du tonkatsu, il faut aller… à Paris ! lol
On ressort repus et heureux.

On continue de se balader au hasard des rues. Le but est de tranquillement rentrer à l’hôtel pour se délasser un peu avant de ressortir, mais les boutiques semblent se jeter sur nous, et on met des heures à rentrer. Un arrêt dans un Barnes and Nobble, LA librairie New Yorkaise. Je ressors avec des cookbooks, bien entendu. J’hésite à acheter le livre de Elvis’ Favorite Recipes, qui est plein de recettes du Sud bien comfort et surtout très caloriques. J’ai déjà 2 kilos de bouquins dans les bras, je repose Elvis.
Maintenant, je regrette :-)


Une halte à Grand Central Station. Magnifique et mythique hall de gare (à ne pas confondre avec le Grand Central Bus Terminal), où se situe par exemple la géniale séquence des « Incorruptibles ».


Oh, et puis tiens, le Chrysler Building est juste à côté ! On pousse un peu. Le hall de l’immeuble est superbe, avec des portes d’ascenseurs décorées en forme de queue de paon. Mais, hein, c’est quand même juste un hall d’immeuble… On a d’autres buildings à fouetter.


 

On rentre. Louloute numéro 2 commence à manifester un peu de fatigue, ce qui aurait dû se produire hours ago !
On se dit en passant qu’on a des gosses vraiment géniales, qui nous suivent partout en s’enthousiasmant.
Même pas une réclamation pour pause-pipi, ou soif, ou faim…

A force de lever le nez au ciel et de se laisser happer par une boutique à chaque yards, on revient à Times Square quand la nuit est déjà tombée. Les pieds en compote, la tête qui tournoie.
Tiens, il y a des mariés à Times Square…


Du coup, on s’arrête dans un Delicatessen, ces espèces de snacks où on trouve tout un tas de salades, plats, gâteaux à emporter, et également des bars où chacun se sert soi-même dans une barquette et où la nourriture se paie au poids (environ 7$ les 500g).
On emporte, et on finit par déguster notre repas tranquilles dans la chambre d’hôtel, avant de prendre une bonne douche et dodo.


Mais dis-donc, c’est pas trop nul, de manger dans sa chambre d’hôtel alors qu’on est à New York ???

Pas trop, non… :-D


 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Mes voyages, New York City, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à New York City : Day One – Katsuhama restaurant and Sushi Deli to go

  1. moi même dit :

    bonjour à toi,
    Juste pour te dire que ton blog est génial,qu’il donne faim et envie de voyager!!!Voilà au moins 2 heures que je suis entrain de l’explorer de partout!!!
    Encore merci pour tout et « surtout » bonne continuation!!!!

  2. Sarah Nguyen dit :

    Ton blog est top ! Et tu es tout mignonne sur la dernière photo ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>