Ailes de raie suite – la version thaïe

 

Je viens juste de lire le comm’ de Lucille (ma copine de de la Martinique), qui me dit qu’elle arrête de respirer tant qu’elle n’aura pas son aile de raie…

Alors dans ces cas-là, voilà mon dilemme:
1- céder au caprice… Après tout, c’est quand même dangeureux pour sa santé, et puis je l’aime bien, j’ai pas envie qu’il lui arrive du mal…

2- lui montrer que c’est pas avec des chantages comme ceux-là qu’on arrive à quoique ce soit avec moi, non mais, jeune fille!! Dans ma classe (enfin, je veux dire dans ma cuisine), il n’y a que la politesse qui marche!!!

Bon, finalement, je cède…
Ces gosses, ils auront ma peau (ou ma santé mentale, au moins…) ;-)

Ailes de raie version thaïe pour petites jeunes filles capricieuses

Pour les ailes de raies, la préparation est là (clic!) : pré-cuisson au bouillon vinaigré, puis enfarinage et poelage…

Pour la sauce:
- Couper en petits tronçons une tige de citronnelle, deux échalottes.
- Peler deux gousses d’ail, un petit morceau de gingembre, et laver quelques belles branches de coriandre fraîche.
- Dans un mortier, préparer une pâte de citronnelle: écraser la citronelle, l’échalotte, l’ail, le gingembre, la coriandre, et ajouter 1 belle cuillère à soupe de sucre et des piments à volonté. Vous obtenez une pâte très fibreuse (à cause de la citronnelle).
- Mettre cette pâte à revenir dans un soupçon d’huile à la poêle, assaisonner avec 1 càs de sauce d’huître.
- Mouiller avec un petit verre de bouillon chinois et un trait de sauce de poisson (Nuoc Mam). Attention, main légère car très salé et il y a déjà la sauce d’huître!
- Ajouter une feuille de combava (ou un zest de citron kaffir).
- Dans un petit verre, diluer 1 càs de Maïzena dans un fond d’eau chaude, et ajouter à la sauce.
- Laisser épaissir.
- Au moment de servir, filtrer cette sauce à la passoire afin d’éliminer un maximum les fibres de la citronnelle (vous pouvez utiliser un chinois, mais la grille est très fine et garderait aussi les petits morceaux de piment et de gingembre).
-Napper les ailes de raie de cette sauce onctueuse, et servir avec un ballotin de riz thaï, une belle rondelle de citron vert à presser sur le poisson au dernier moment, et un petit rab’ de sauce dans un petit gobelet à part (eh oui, pour l’autre côté!).

Et voilà!!!

J’avoue qu’au départ je me disais « Aile de raie et cuisine thaïe, je ne sais pas si ça va le faire… »
Eh bien ça le fait super bien!
Cuite au bouillon et au vinaigre, la raie perd vraiment son goût trop fort et s’allie très bien avec cette sauce douce et pimentée à la fois.

Doudou a totalement noyé son poisson dans la sauce (c’est lui qui a inventé l’expression, en fait…). Et il en a redemandé!!!
« Y en a plus… Je cuisine pour quatre, pas pour douze!! T’aimes le poisson, toi, c’est nouveau…
- T’es jamais contente… Si j’aime pas, tu râles, et si j’aime, tu râles… Tu serais pas ch*****?? »

Tout de suite, pourquoi il dit que je râle???
Je râle jamais, d’abord…

;-)

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Poisson, Thailande. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>