Curry de crevettes Matsaman

Le mois de janvier c’est bien celui des bonnes résolutions, non??

Pfff… Me rappelle déjà plus des miennes…
Y avait un truc en rapport avec mon poids… Enfin il me semble… Et comme je n’ai pas pu me résoudre à en prendre, du poids, c’est que j’ai dû me promettre d’en perdre?? … mouais… Ben c’est pas gagné…

Quoi d’autre, déjà…
Un truc à voir avec le ménage chez moi… Être une fée du logis.
Comme ça tout d’un coup, en 2008… Tsss, non mais je vous jure…

Ah, et la tenue du blog, bien sûr… Rapport aux innombrables posts pas prêts qui s’entassent, encore pire que le linge dans les corbeilles (heu, non, à la réflexion, rien ne peut dépasser la hauteur du linge pas repassé… A part peut-être… le géant vert?? Ho ho ho… ).

Sur la voie des bonnes résolutions, donc, petite recette concoctée il y a un petit moment déjà, mais du coup j’ai eu l’occasion de la refaire, et de la refaire encore… Et elle est toujours aussi sensas! Satisfaction garantie…

Pour le reste des bonnes résolutions, je vous tiens au courant, hein…
:-S

Curry de crevettes Massaman
300g de crevettes – 1 cuillère à soupe de pâte de curry Massaman – 1 poignée de cacahuètes crues (non salées) – 1/2 boîte de lait de coco – 1 trait de sauce de poisson (Fish sauce, Nuoc Mam ou Nam pla) – 1 cube de sucre de palme (l’équivalent d’un sucre n°4) – 1 cuillère à soupe de pâte de tamarin – 1 petit oignon  – 2 feuilles de combava - 1 bâton de citronnelle « tapé »  (un peu écrasé)- 1 cuillère à soupe d’huile d’arachide.

- Peler l’oignon, l’émincer finement.
- Dans une poêle, verser l’huile d’arachide et faire chauffer. Lorsqu’elle est bien chaude, y mettre la pâte de curry et la faire sauter quelques instants (cela va libérer tous les parfums et les saveurs).
- Ajouter les oignons, les faire sauter afin qu’ils soient dorés.
- Verser le lait de coco, puis assaisonner avec un trait de Nuoc Mam, le sucre de palme, la pâte de tamarin, le bâton de citronnelle et les feuilles de combava légèrement déchirées (cela lui permet d’exhaler tout son parfum).
- Ajouter les crevettes (sans têtes et sans pattes mais surtout AVEC carapace! ;-) )
- Laisser mijoter à couvert sur feu très doux.
- Dans une petite poêle à part, faire griller les cacahuètes à sec, sans ajout de matières grasses. Lorsqu’elles sont dorées, arrêter le feu et ajouter les cacahètes aux crevettes.
- Laisser mijoter encore quelques minutes.

Et voilà!!

Un plat merveilleux, relevé à souhait… Avec ça j’ai réussi à convertir mon homme aux crevettes piquantes! Alors que je les avais même pas décortiquée!! Un vrai miracle, je sais…

Pour cette petite merveille de plat, un gros clin d’oeil pour Claude Olivier, qui a déjà fait les louanges de cette pâte de curry matsaman plusieurs fois. D’ailleurs, vous trouverez chez lui une recette de pâte maison.
Pour ceux qui ont la chance d’avoir un magasin asiatiaque à portée de papattes, vous la trouverez assez facilement je pense, de même que la pâte de tamarin.

Pour les puristes, on peut aussi faire sa pâte de tamarin soi-même… Un peu de tamarin décortiqué et dépulpé, un peu d’eau chaude, et le tour est joué. La pâte faite soi-même conserve mieux bien sûr sa petite saveur acidulée…
Mais j’ai aussi pris la bonne résolution de réduire au maximum ma consommation de produits voyageant par avion, alors… Et CA, ça va être vraiment difficile… :-S

 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Crustacés / Fruits de mer, Thailande. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>